GeForce RTX 4000 Ada Lovelace : que sait-on des prochaines cartes graphiques de Nvidia

 

Les prochaines cartes graphiques de Nvidia commencent doucement, mais surement à faire parler d'elles.

Source : Ganesh Ravikumar – Unsplash

Source : Ganesh Ravikumar – Unsplash

Que nous réserve Nvidia après les excellentes générations GTX 10, RTX 20 et RTX 30 ? La marque a démontré qu’elle savait de génération en génération proposer toujours plus de puissance brute, mais aussi des innovations en design et en fonctionnalités, notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle. Plusieurs fuites et rumeurs commencent déjà à dessiner le portrait-robot des prochaines cartes graphiques.

Nous avons écumé les propos des différentes personnes habituées à faire fuiter des informations sur les produits Nvidia. Étant des indications sur des produits en développement et prévus à moyen terme, il faut évidemment garder des précautions en l’état. Les projets de Nvidia peuvent toujours évoluer en fonction de la concurrence et de la pénurie. Ce dossier a pour but de donner une première idée des projets de Nvidia pour les années à venir.

RTX 3000 SUPER ou RTX 4000 ?

Tentons d’abord de clarifier la feuille de route de Nvidia. D’après plusieurs sources, la firme prépare bien un « refresh » de sa gamme RTX 3000 dans un premier temps. Des nouvelles cartes graphiques plus puissantes, mais toujours basées sur l’architecture Ampere. Cela suivrait le modèle des RTX 2000 SUPER qui avaient fait la transition entre les RTX 2000 et les RTX 3000. L’existence de cet intermédiaire est très incertaine en raison du manque de sources, du calendrier serré et de la pénurie des composants.

Pour quand sont prévues les Nvidia GeForce RTX 4000 ?

Ce dossier va se concentrer sur les RTX 4000 qui devraient utiliser la nouvelle architecture Ada Lovelace. D’après plusieurs fuites, Nvidia aimerait lancer ces produits avant la fin de l’année 2022. Cela laisserait donc moins d’un an à Nvidia pour lancer une gamme intermédiaire entre les RTX 3000 et les RTX 4000, alors que nous sommes au milieu d’une pénurie.

Nom de code : Ada Lovelace puis Hopper

Les noms de code des architectures utilisées par Nvidia proviennent de scientifiques très célèbres. Nous avons déjà eu droit à Kepler, Maxwell, Ampere ou encore Turing pour n’en citer que quelques-uns. La prochaine architecture aurait pour nom Ada Lovelace et ferait passer Nvidia de la gravure 8 nm à la gravure 5 nm. Comme nous l’avons dit, la sortie serait prévue avant la fin de l’année de 2022.

La feuille de route de Nvidia laisserait ensuite la place à l’architecture Hopper, prévue pour l’horizon 2023-2024. Avec Hopper, Nvidia pourrait adopter un design MCM, ou Multi-chip Module qui pourrait une nouvelle fois marquer une véritable rupture technologique. Il s’agit du design à succès utilisé par AMD sur ses processeurs Ryzen et que la firme pourrait adopter sur sa génération de puces graphiques RDNA 3.

Pousser tous les curseurs : une RTX 4090 surpuissante

En adoptant le procédé de fabrication 5 nm, Nvidia devrait pouvoir à nouveau relever la puissance brute de ses produits, grâce à une augmentation des unités de calculs. Le leaker Greymon55 sur Twitter affirme que le procédé en 5 nm de TSMC devrait être utilisé pour cette génération.

Ada TSMC 5nm 100%, but I'm not sure if it's N5 or N5P yet.

— Greymon55 (@greymon55) July 24, 2021

D’après le compte 3DCenter, voici ce que devraient être les caractéristiques de la puce AD102, que l’on devrait retrouver dans la GeForce RTX 4080 :

  • 12 GPC (Graphics Processing Cluster)
  • 72 TPC (Texcture Processing Cluster)
  • 144 SM (Streaming Multiprocessors)
  • 18 432 CUDA Cores
  • 66,4 TFlops de puissance brute FP32 à 1,8 GHz

À titre de comparaison, la puce GA102 utilisée sur la GeForce RTX 3080 et 3090 proposait une puissance brute de 38,7 TFlops « seulement » avec 10752 CUDA Cores, 7 GPC, 42 TPC et 84 SM. Sur le papier, la RTX 4080 offrirait donc un sacré gain en puissance (+71,58 %).

Une grosse consommation

Si l’on en croit le compte Kopite7kimi, spécialiste du suivi des projets de Nvidia, la carte graphique la plus puissante de la série RTX 40, autrement dit la probable RTX 4090, pourrait avoir une consommation excédant les 400 W. Aujourd’hui, la GeForce RTX 3090 est déjà considérée comme un monstre de consommation avec ses 350 W demandés.

400 is not enough

— kopite7kimi (@kopite7kimi) July 29, 2021

Pas que du jeu vidéo

Ce gain ne serait pas seulement mis à contribution dans les jeux vidéo. Aujourd’hui, Nvidia vise avant tout une augmentation de la puissance pour gérer davantage de travaux en intelligence artificielle, notamment pour les véhicules autonomes.

La chaîne YouTube Moore’s Law is Dead, qui suit l’actualité des semi-conducteurs, estime que Nvidia devrait intégrer son architecture Lovelace à ses futurs SoC. Après tout, Nvidia avait d’abord dévoilé les usages professionnels de son architecture Ampere, en présentant la puce Tesla A100, plusieurs mois avant de parler des GeForce RTX 3000. Si l’on suit le même calendrier, Nvidia pourrait commencer à parler d’Ada Lovelace au printemps 2022.

En attendant, nous allons tâcher de continuer à suivre les indiscrétions autour des plans de Nvidia.

Les derniers articles