RTX 3000 : à peine arrivé, l’USB-C VirtualLink disparait de nos cartes graphiques

 

L'adoption de l'USB-C avec VirtualLink était très prometteuse pour l'avenir de la réalité virtuelle. Finalement, la technologie va disparaitre aussi vite qu'elle est apparue.

Le port USB-C des cartes graphiques va disparaître

Le port USB-C des cartes graphiques va disparaître // Source : Nvidia

Pour fonctionner sur PC, les casques de réalité virtuelle ont besoin de plusieurs connexions : un lien vidéo avec la carte graphique pour afficher le jeu, et un lien USB pour que le PC et le casque puissent interagir ensemble et pour alimentation le casque. Ça, c’est sans compter la connexion avec les manettes et les éventuelles caméras externes. Une installation fastidieuse à laquelle voulait s’attaquer le standard VirtualLink.

L’idée était assez simple : se servir des promesses de l’USB-C pour créer un nouveau protocole universel qui ferait à la fois passer les données, l’alimentation et la vidéo. Plus précisément, la proposition était de réunir une transmission vidéo DisplayPort, une connexion USB 3.0, avec en supplément une connexion électrique.

VirtualLink était prometteur, car soutenu par les plus grands acteurs impliqués dans le domaine : Nvidia, AMD, HTC Vive, Oculus VR, Valve et Microsoft. Il a été notamment adopté sur les GeForce RTX 2000 comme sortie supplémentaire en plus du DisplayPort et du HDMI. Aujourd’hui, le standard semble bel et bien mort.

Nvidia et Valve lâchent l’affaire

En août 2020, l’affaire commençait à sentir le roussi. En effet, Valve annonçait que l’adaptateur VirtualLink prévu pour son casque Valve Index ne verrait finalement jamais le jour. Pour expliquer ce choix, la firme indiquait alors des problèmes techniques liés à l’intégration, et la faible adoption du protocole sur les ordinateurs, en particulier les PC portables pour lesquels avoir un seul connecteur aurait été intéressant.

L’adaptateur a été conçu à l’origine pour offrir un confort supplémentaire aux utilisateurs de Valve Index, en leur permettant de compter sur une seule connexion USB-C au casque plutôt que de nécessiter des connexions physiques séparées pour la vidéo, l’USB et l’alimentation.

Cependant, pour de multiples raisons techniques, nous ne pensons plus que le produit puisse offrir ce confort supplémentaire. La première de ces raisons est la fiabilité. Nos tests actuels indiquent que la connexion VR pourrait ne pas s’établir de manière fiable. En outre, la technologie Virtual Link n’a pas été largement adoptée par les fabricants, en particulier sur les ordinateurs portables (où une seule connexion pourrait être la plus avantageuse), ce qui signifie que très peu de PC disposent de ports viables pour la connexion.

C’est l’annonce des nouvelles cartes graphiques Nvidia qui semble avoir définitivement refermé le chapitre VirtualLink. En effet, aucune des nouvelles cartes RTX 3070, RTX 3080 ou RTX 3090, ne propose le fameux port qui n’aura donc été présent que sur une seule génération de carte graphique Nvidia. À notre connaissance, aucune carte graphique AMD Radeon n’a jamais eu le connecteur en question.

Pas de port USB-C sur cette RTX 3090 de TUF

Pas de port USB-C sur cette RTX 3090 de TUF // Source : Nvidia

Au-delà de ça, s’il fallait encore douter de la mauvaise santé du standard, le site officiel du consortium affiche aujourd’hui une belle erreur 404 et semble tout simplement avoir disparu. Le site spécialisé RoadToVR est clair : le standard est aujourd’hui à l’abandon.

Les derniers articles

  • Test de la Razer Naga Pro : la souris à tout faire
    9 /10

    Razer

    Test de la Razer Naga Pro : la souris à tout faire

    25 octobre 202025/10/2020 • 20:00