A la manière de feue la lignée PadFone d'ASUS, désormais un peu oubliée, Oppo travaille sur un prototype de tablette pliable animée à l'aide d'un smartphone connecté à son dos. La silhouette amincie de ce prototype n'est pas sans évoquer les lignes d'un certain Huawei Mate X.

Crédit : Let’s Go Digital

Le chinois Oppo travaille sur un prototype de tablette pliable au concept intrigant : cette dernière est conçue pour prendre vie lorsqu’un smartphone est connecté à son dos, dans un emplacement prévu à cet effet. Comme le rappelle le site spécialisé SlashGear, ce concept n’est pas sans rappeler la gamme PadFone d’ASUS, qui permettait justement à un smartphone de gagner en espace d’affichage en se raccordant au dos d’une tablette. Le principe est peu ou prou le même avec l’appareil actuellement à l’étude chez Oppo, à ceci près que ladite tablette est pliable et qu’elle ressemble beaucoup à un Mate X de chez Huawei… du moins en version XXL.

Le smartphone sécurisé dans un emplacement dédié… la fausse bonne idée d’Oppo ?

Comme le montrent les brevets repérés par le site néerlandais Let’s Go Digital (connu pour ses découvertes fréquentes dans les registres de l’USPTO ou de l’OMPI, par exemple), le prototype d’Oppo recèle un emplacement spécialement dédié au smartphone qui viendra animer la tablette. Un bon moyen de maintenir l’appareil en place, et même de le rendre pratiquement invisible une fois l’ardoise pliée en deux, mais un calvaire potentiel en termes de gestion des températures. Difficile en effet d’évacuer la chaleur produite par le mobile si ce dernier est encastré dans le châssis de la tablette et qu’il se retrouve entièrement recouvert une fois l’écran replié.

Crédit : Let’s Go Digital

Une problématique que le constructeur devra solutionner s’il souhaite à terme commercialiser un appareil de ce type, voué à fonctionner en grande partie grâce à la puissance d’un smartphone.

Si Oppo précise dans ses brevets que ce concept est capable de fonctionner de manière indépendante, il est aussi clairement expliqué que ses capacités seront très limitées sans smartphone. La problématique de la dissipation thermique reste donc centrale et laisse entendre que l’appareil a peu de chances de débarquer sur le marché… en tout cas sous cette forme.