Test des Oppo Enco W51 : une réduction de bruit active à moins de 100 euros pour une belle surprise

Une très belle prestation pour le prix demandé

Annoncé en 2020, les Oppo Enco W51 sont des écouteurs true wireless avec réduction de bruit active et possédant une autonomie allant jusqu'à 24 heures, charge du boîtier comprise. A noter que la recharge sans fil Qi est possible.

 

Introduction

Moins de 100 euros et une véritable réduction de bruit active, voilà la promesse faite par Oppo avec ses Enco W51. Que valent ces écouteurs intra-auriculaires dans les faits ? Réponse dans notre test complet.

Les Oppo Enco W51 en pleine utilisation

Les Oppo Enco W51 en pleine utilisation // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Le fabricant de smartphone chinois Oppo propose, sans surprise, ses propres versions d’écouteurs sans-fil. Quatre modèles sont répertoriés sur le site de la marque et nous testons aujourd’hui les Enco W51. La proposition est intéressante puisqu’à moins de 100 euros, ces intra-auriculaires embarquent un total de quatre microphones dédiés à une réduction de bruit active. Si le reste des caractéristiques semble on ne peut plus classique avec un design à la AirPods et un « son d’une qualité exceptionnelle », ces écouteurs proposent une résistance IP54 et sont compatibles avec la recharge sans fil.

Bref, sur le papier, les Oppo Enco W51 offrent toutes les caractéristiques de true wireless haut de gamme, mais à moindre prix. Nous avons utilisé ces écouteurs pendant plus d’un mois, et voici notre avis complet.

Fiche technique des Oppo Enco W51

Modèle Oppo Enco W51
Format écouteurs intra-auriculaires
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 24 heures
Version du Bluetooth 5.0
Poids 3.95 grammes
Assistant Vocal Google Assistant
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs qui nous ont été fournis par Oppo.

Un design doublement inspiré, mais réussi

Les AirPods d’Apple ont incontestablement influencé et influencent toujours le design des écouteurs true wireless de nombreux fabricants. Avec ses Enco W51, Oppo a même réussi à combiner la fameuse tige des AirPods classiques et les embouts des AirPods Pro. La présence de ces embouts place certes les Enco W51 dans la catégorie des intra-auriculaires, mais ces écouteurs ne viennent pas pour autant se visser complètement dans les oreilles. Comprenez qu’ils ne bouchent pas totalement le conduit auditif. Au niveau de la sensation procurée, ils se situent entre des écouteurs dits open-fit et des écouteurs intra-auriculaires : on ne ressent pas le besoin de les enfoncer bêtement dans les oreilles, et si les embouts sont logés au début du canal auditif, le corps des écouteurs (entre la tige et l’embout) reste quant à lui posé dans la conque de l’oreille. C’est un bon compromis et la tige des écouteurs facilite leur placement.

Les Enco W51 sont à mi-chemin entre le format open-fit et intra-auriculaire // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Le design des écouteurs est subjectivement réussi et ne donne pas cette impression de pâle copie chinoise. Les Enco W51 font même assez haut de gamme, avec un joli revêtement en plastique blanc brillant. Chaque écouteur est doté d’un total de trois microphones, dont deux dédiés à la réduction de bruit active. Le troisième est utilisé pour les appels et est logiquement placé le plus près de la bouche, c’est-à-dire sous la tige. Cette dernière est d’ailleurs plate et présente deux pins de connexion nécessaires au rangement des écouteurs dans le boîtier. Le corps des Enco W51, en plus d’avoir une forme très similaire à celui des AirPods Pro, embarque les deux autres microphones ainsi qu’un capteur de présence, qui est utilisé pour la mise en pause automatique de la musique lors du retrait des écouteurs.

Une partie de la surface extérieure est habillée d’un revêtement argenté. On ne retrouve aucun bouton physique sur les écouteurs, mais il est tout de même possible de déclencher certaines actions en tapotant sur la surface externe : un double appui à gauche active la réduction de bruit, un double appui à droite passe à la musique suivante et un triple appui (gauche ou droite) déclenche Google Assistant. Une fois insérés, voilà à quoi ressemblent les Enco W51 dans les oreilles —  ils font sans surprise penser à des AirPods classiques.

Une apparence somme toute habituelle pour des true wireless // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Écouteurs intra-auriculaires obligent, il faut s’assurer d’avoir bien testé les différents embouts fournis pour profiter du meilleur maintien possible. Quatre paires d’embouts (de tailles différentes) sont livrées dans la boîte des écouteurs. Soulignons au passage l’expérience proposée par Oppo lors du déballage. La boîte est soignée et le positionnement des différents éléments est très bien pensé : la pochette qui contient les notices d’information est frappée d’un « Oppo » argenté, le câble de recharge inclus est blanc comme les écouteurs (ce qui est assez rare pour être souligné) et les différents embouts sont joliment présentés. Bref, à moins de 100 euros, le souci du détail dont fait preuve Oppo est très appréciable.

Un emballage haut de gamme pour les Enco W51 // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Le boîtier des écouteurs a la forme d’un carré avec des bords arrondis et s’ouvre comme un écrin. Les écouteurs s’y insèrent donc à plat, avec les deux pins de connexion que nous citions un peu plus haut. On retrouve une diode à l’intérieur du boîtier et une à l’arrière à côté du port USB-C. Le boîtier est d’ailleurs compatible avec la recharge sans-fil. Là encore, on ne peut qu’apprécier cette option sur un produit à moins de 100 euros. On pense surtout aux nombreux écouteurs haut de gamme qui n’offrent pas cette fonctionnalité.

Le boitier de charge est compact en plus d’être joli // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

L’extérieur du boîtier est frappé de l’inscription « Oppo » là encore avec un effet argenté. Fermé, le boîtier donne une impression de solidité, mais on notera tout de même la présence d’un léger jeu au niveau de la charnière, qu’il ne faudra donc pas malmener en position ouverte. Enfin, les accrocs au « clac » produit par la fermeture des boîtiers d’écouteurs ne seront pas séduits par celui des Oppo Enco W51 — il se fait très discret.

Des écouteurs confortables et une agréable réduction de bruit active

Même s’il faut passer par le menu Bluetooth classique, l’appairage des écouteurs se fait rapidement et facilement. Notez qu’un mode couplage rapide est disponible avec les téléphones Oppo. Après cette première connexion, les écouteurs retrouvent automatiquement le téléphone dès l’ouverture du boîtier. Nous ne relevons, après un mois de test, aucun problème de connexion — les microcoupures étaient quasi inexistantes. Aucun problème n’est à signaler non plus du côté de la latence et de la portée.

Sachez enfin que les deux écouteurs sont indépendants : vous pouvez sans problème utiliser le gauche et laisser le droit dans le boîtier, et vice versa. C’est un très bon point. Ne comptez cependant pas sur une connexion multipoint.

Les commandes tactiles sont trop peu efficaces

Les commandes tactiles sont trop peu efficaces // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

La mise en pause automatique de la musique lors du retrait d’un écouteur fonctionne bien, mais les capteurs de présence se laissent trop facilement berner par nos doigts et relancent ainsi souvent la musique alors que les écouteurs ne sont pas utilisés.

Aussi, nous ne sommes pas conquis par le système de commandes pour activer la réduction de bruit ou pour changer de musique. Le double appui sur la surface externe des écouteurs est pris en compte 3 fois sur 4, ce qui n’est pas suffisant pour permettre une bonne expérience. Les Enco W51 sont parfois plus réactifs lorsque l’on tape sur le bas de la tige, mais c’est trop peu agréable : cette manipulation demande de bien viser et a tendance à faire tomber petit à petit les écouteurs des oreilles. Bref, on vous conseille de tapoter sur le corps des écouteurs, quitte à devoir vous y reprendre une ou deux fois pour lancer l’action voulue. Aussi, le simple fait de vouloir replacer les écouteurs dans nos oreilles était trop souvent mal interprété et mettait subitement fin à l’appel en cours.

Il n’est d’ailleurs pas possible de changer les actions déclenchées et vous devrez alors passer par votre téléphone pour gérer le volume ou pour revenir à la musique précédente. C’est dommage, surtout lorsque l’on sait que les Enco W51 sont compatibles avec l’application HeyMelody, qui permet de mettre à jour les écouteurs, d’afficher leur niveau de batterie ainsi que celui du boîtier. C’est tout ce que propose cette application — ne cherchez pas d’égaliseur ou d’autres fonctionnalités un peu plus poussées. En plus des Enco W51, notez que cette application permet de gérer les écouteurs Oppo Enco X, mais aussi les OnePlus Buds et OnePlus Z. Ce n’est pas surprenant, puisque les deux marques partagent certaines ressources et technologies pour leurs produits.

L’application HeyMelody ne regorge clairement pas de fonctionnalités

Le boîtier est très agréable à utiliser au quotidien, puisque sa forme et son épaisseur le rendent très facilement transportable dans une poche de jean. Les écouteurs se rangent à plat, ce qui facilite l’entretien de la zone du boîtier en contact avec les embouts. Le système de pins de connexion fonctionne parfaitement : il n’est pas nécessaire de vérifier si les écouteurs sont bien placés avant de fermer le boîtier. Il faudra tout de même prendre le coup de main pour les retirer rapidement de leur emplacement — la technique est de les faire glisser en poussant la tige de côté.

Les écouteurs se rangent à plat dans l’étui de charge

Les écouteurs se rangent à plat dans l’étui de charge // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Les Enco W51 sont confortables et ne donnent pas l’impression d’avoir un bouchon dans les oreilles, mais il faudra cependant les retirer quelques instants après une à deux heures d’écoute pour dissiper la légère et habituelle gêne provoquée. Le maintien est excellent pour une utilisation quotidienne, voire pour une utilisation sportive de temps à autre — ils sont de notre côté bien restés en place lors de sessions Freeletics. Nous vous conseillons néanmoins d’autres modèles si vous cherchez des écouteurs dédiés à une utilisation purement sportive. Nous pensons ici aux Jaybid Vista ou aux Beats Powerbeats Pro, mais n’hésitez pas à consulter notre guide dédié pour plus de références.

Rien de bien grave, mais nous avons remarqué que les Enco W51 ont tendance à glisser de leur emplacement lorsque la mâchoire est beaucoup sollicitée. C’est une drôle de remarque certes, mais comprenez qu’il ne faut pas hésiter à replacer les Enco W51 après avoir rigolé à une bonne blague par exemple.

Zoom sur l’embout des Enco W51

Zoom sur l’embout des Enco W51 // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

L’isolation passive proposée par les Enco W51 n’est pas aussi importante que celle des « véritables » écouteurs intra-auriculaires qui viennent se visser dans le conduit auditif, et permet donc de rester un minimum alerte vis-à-vis de son environnement — dans la rue ou près de la route par exemple. Pour aller plus loin et essayer de titiller les true wireless haut de gamme, Oppo propose sur ses Enco W51 une réduction de bruit active. Il y a plus d’un an lors de notre test des Xiaomi Mi True Wireless, nous écrivions qu’une telle fonctionnalité sur des écouteurs à moins de 100 euros n’était « pas fameuse », voire totalement anecdotique. Force est de constater que les choses ont évolué depuis, puisque la réduction de bruit active proposée par les Enco W51 s’est montrée assez efficace lors de notre test pour que nous décidions de la laisser activée.

Les Enco W51 réduisent étonnamment bien les bruits monotones, comme le moteur d’une voiture qui passe dans la rue ou le passage de l’aspirateur dans une maison. La réduction de bruit active se manifeste également dans une autre situation quotidienne qu’est le déplacement en transports en commun : le bruit de fond entraîné par le train ou le métro est notablement réduit, et même s’il est loin d’être totalement supprimé, il est assez mis en retrait pour permettre de profiter un peu plus de sa musique.

La réduction de 35 dB annoncée par la marque n’est clairement pas atteinte cependant. Dans un bus bondé, la réduction de bruit des Enco W51 ne fera pas de miracles, mais restera tout de même un minimum utile. Cette fonctionnalité est également bien moins efficace avec des fréquences plus élevées. Nous pensons ici aux voix humaines, sur lesquelles on sent tout de même le travail effectué par les microphones et les algorithmes : à quelques mètres d’une personne, l’activation du mode ANC se fait sentir, mais la conversation pourra toujours être suivie sans difficulté. Ne comptez pas sur la réduction de bruit active des Enco W51 pour une utilisation dans un open-space.

Pensez d’ailleurs à désactiver cette option lorsque vous êtes dans des lieux calmes, à moins que vous ne souhaitiez profiter du soufflement provoqué par le traitement appliqué aux imperceptibles bruits environnants. Enfin, les bruits soudains tels que les klaxons et les cris humains sont sans réelle surprise trop durs à traiter pour les écouteurs. Remarquons pour terminer l’absence de mode transparent.

La réduction de bruit proposée est assez remarquable pour des écouteurs à moins de 100 euros

La réduction de bruit proposée est assez remarquable pour des écouteurs à moins de 100 euros // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Bref, la réduction de bruit active proposée par les Enco W51 ne nous immerge pas « dans une bulle musicale » et redéfinit encore moins notre expérience d’écoute, mais il faut bien lui accorder une chose : elle est plus que satisfaisante pour le prix auquel sont proposés les écouteurs. Ceux qui cherchent avant tout des écouteurs avec une excellente réduction du bruit devront être prêts à revoir leur budget à la hausse et se verront redirigés vers les AirPods Pro, les Bose QC Earbuds ou les Jabra Elite 85T pour ne citer qu’eux. Pour les autres, les Enco W51 représentent une belle entrée à prix raisonnable dans le monde de la réduction de bruit active.

Bonne qualité sonore, très bonne qualité d’appel

La performance sonore proposée par les Enco W51 est meilleure qu’imaginée au vu du prix demandé. La marque ne prend pas de risque vis-à-vis de la performance sonore et offre un rendu globalement équilibré. À titre de comparaison, les Oppo Enco W51 offrent un son très légèrement plus chaleureux que celui des OnePlus Buds. Les écouteurs Oppo profitent sans surprise uniquement des codecs AAC et SBC.

Les Oppo Enco W51 face aux OnePlus Buds

Les Oppo Enco W51 face aux OnePlus Buds // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

À l’image de ses concurrents situés sur la même ligne tarifaire (autour des 100 euros), les Enco W51 suffiront pour une écoute quotidienne. On regrette tout de même leur timidité sur les basses : les morceaux électro ou qui présentent des drops sonnent alors trop creux. Rien de particulier n’est à signaler pour le reste des fréquences. Les voix sont bien retranscrites, à condition de ne pas partager le morceau avec plusieurs instruments : les musiques complexes sont en effet bien moins agréables à l’écoute. Notons également la présence, sur certains morceaux, d’un léger effet de sifflements sur les « S » et les « Sh ».

Si la performance audio des Enco W51 n’est ni mauvaise ni particulièrement brillante, la qualité d’appel proposée est un peu plus surprenante. C’est simple, lors de mon mois de test, les « raaah c’est quoi ces écouteurs encore j’entends rien » de mes interlocuteurs ont été bien plus rares, voire quasi absents. Dans des lieux calmes, la qualité d’appel est similaire à celle proposée par un appel téléphonique classique. À l’extérieur, la qualité reste étonnamment très bonne : l’interlocuteur profite d’une belle réduction des bruits ambiants, et la présence de vent n’étouffe pas notre voix. Cette dernière reste même tout à fait audible lorsque l’on court sur quelques mètres. Notez qu’il est possible d’activer et de désactiver la réduction de bruit active pendant les appels.

Carton jaune sur l’autonomie

L’autonomie proposée par les Enco W51 se situe dans la moyenne basse des écouteurs true wireless vendus sur le marché. Les faibles promesses de la marque (3 heures 30 avec réduction de bruit activée et 4 heures sans) ont au moins le mérite d’être honnêtes, puisque nos tests pointent vers 3 h 50 minutes d’autonomie sans réduction de bruit et à un volume de 50 %. Une heure et demie d’appel a fait tomber les écouteurs complètement chargés à 40 % et, à titre de comparaison, les Apple AirPods (deuxième génération) sont quant à eux passés de 100 % à 55 % dans les mêmes conditions.

Les Enco W51 font le plein de batterie grâce à la recharge sans-fil inversée du Google Pixel 5

Les Enco W51 font le plein de batterie grâce à la recharge sans-fil inversée du Google Pixel 5 // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Le boîtier de charge offre tout de même entre 4 à 5 recharges supplémentaires : il est passé de 100 % à 60 % de batterie après deux recharges complètes des écouteurs. Selon nos tests, un passage de 5 minutes dans le boîtier permet aux écouteurs d’atteindre les 20 % de batterie et de proposer alors 39 minutes d’écoute — là encore sans réduction de bruit et à 50 % de volume.

Une fois complètement déchargés, les écouteurs et le boîtier demandent tout juste une heure pour faire le plein — la recharge sans-fil demandera évidemment beaucoup plus de temps. Notez aussi que les écouteurs ont besoin de moins d’une heure pour se recharger totalement dans le boîtier. Pour conclure, l’autonomie des Enco W51 est assez juste et si des passages fréquents dans le boîtier sont nécessaires, ces derniers seront rapides. Cela suffira pour une utilisation quotidienne.

Le boîtier des Enco W51

Le boîtier des Enco W51 // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Un prix léger et une seule couleur

Les Oppo Enco W51 sont proposés au prix conseillé de 99 euros et sont en vente sur Amazon, Cdiscount et LDLC. Seule la version blanche est disponible sur le sol français.

Note finale du test
8 /10
Les Enco W51 proposent tout ce qui est attendu sur des écouteurs true wireless du quotidien. Oppo offre une très bonne expérience globale à prix léger et n’a pas à rougir devant certains modèles vendus plus cher.

Les écouteurs profitent d’un design dans l’air du temps, sont confortables et offrent un son satisfaisant. La réduction de bruit active est suffisamment performante pour être utilisable au quotidien, et représente une belle porte d’entrée pour ceux qui n’ont pas envie de débourser 250 euros dans les références du marché. Oppo prouve ici que la réduction de bruit active embarquée dans des écouteurs à moins de 100 euros n’est plus anecdotique. La légère autonomie des écouteurs est regrettable, mais elle est compensée par une charge rapide et par le nombre de recharges offertes par le boîtier. Ce dernier est d'ailleurs particulièrement agréable à utiliser au quotidien, et est même compatible avec la charge à induction.

Malgré des commandes tactiles limitées et capricieuses, il est difficile de ne pas conseiller ces écouteurs à ceux cherchant des true wireless à moins de 100 euros. Le rapport qualité-prix ne peut être que souligné.
Points positifs
  • Confort d’écoute
  • Réduction de bruit performante pour le prix
  • Qualité d’appel
  • Boîtier compact
  • Recharge sans fil
  • Le prix
Points négatifs
  • Commandes tactiles rageantes
  • Pas de mode transparent
  • Manque de basse
  • Autonomie trop juste