Test des Realme Buds Air 2 : tout pour plaire, même le prix

Casques et écouteurs • 2021

Points positifs du Realme Buds Air 2
  • Performances audio
  • Équilibre tonal agréable
  • Marge dynamique à faible et fort volume
  • Réduction de bruit convaincante
  • Appels vocaux bien filtrés
  • Confort de port
  • Prix canon
Points négatifs du Realme Buds Air 2
  • Pas de Bluetooth multipoint
  • Pas de contrôle du volume
  • Codecs AAC et SBC uniquement
  • (Pas de charge sans fil du boîtier)
 

Rares sont les fabricants de smartphones à proposer des écouteurs True Wireless qui sortent du lot, et encore moins à égaler les spécialistes de la hi-fi. Et pourtant, Realme réalise un petit hold-up avec ses Buds Air 2 aux performances sonores épatantes, capables d’une efficace réduction de bruit et proposés à un prix défiant toute concurrence. Il y a de quoi être séduit…

Realme Buds Air 2

Les Realme Buds Air 2 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Sur le papier, rien de bien particulier. Ni technologie révolutionnaire, ni partenariat avec un grand nom de la hi-fi, ni spécifications alléchantes. Les écouteurs Realme Buds Air 2 sont des modèles true wireless intra-auriculaires à la livrée classique, accompagnés d’un boîtier de charge en PVC exempt de toute fioriture. Leur seul attrait repose sur un prix dérisoire, pour des écouteurs TWS à réduction de bruit active. À vrai dire, on pourrait même s’inquiéter d’écouteurs si peu onéreux qui ne font l’impasse sur aucune fonctionnalité. On aurait tort : le fabricant de smartphones balance un pavé dans la marre avec les Realme Buds Air 2, dont on n’attendait pas de telles performances globales, et audio en particulier.

Realme Buds Air 2Fiche technique

Ce test a été réalisé avec des écouteurs prêtés par Realme.

Realme Buds Air 2Design

Les écouteurs Realme Buds Air 2 présentent des lignes plutôt conventionnelles pour des écouteurs True Wireless intra-auriculaires. Leur petite coque est moulée pour épouser le creux du pavillon de l’oreille et prolongée par une tige avec zone tactile. Le matériau employé est le PVC, mat pour la coque et brillant pour la tige. La qualité d’assemblage est excellente pour ce niveau de gamme et dans l’absolu : la seule jointure visible est celle des demi-sphères formant chaque coque. Les écouteurs disposent chacun d’une perforation au niveau du sommet de la coque, et d’une seconde dans le tiers supérieur de la tige, où se trouvent les microphones de conversation et de mesure des bruits environnants.

Realme Buds Air 2

Les écouteurs TWS Realme Buds Air 2 se mettent automatiquement en pause lorsqu’ils sont ôtés // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Stabilité irréprochable et agrément de port

Bonne surprise, les Realme Buds Air 2 prennent facilement place dans les oreilles et sont très confortables à porter, une fois le bon jeu d’embouts choisi parmi les trois fournis. Ils ne bougent jamais, qu’on mastique, qu’on parle, marche ou trottine, par exemple. Ainsi, on peut porter ces écouteurs de 4 g chacun des heures durant, sans pénibilité. Par ailleurs, l’équilibre tonal ne varie pas selon qu’on les enfonce plus ou moins dans le canal auditif. En clair, ils cochent toutes les cases du confort. Tout au plus peut-on leur reprocher quelques bruits d’écoulement d’air lorsque le vent se lève franchement et qu’on marche contre lui.

Un boîtier conventionnel

Le boîtier des écouteurs Realme Buds Air 2 est on ne peut plus basique. Sa principale qualité est d’être compact et léger. Il s’ouvre par le haut et les écouteurs y trouvent leur place en engageant leur tige.

Realme Buds Air 2

Le boîtier de charge des Realme Buds Air 2 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Un jeu d’aimants les maintient fermement en place et il n’y a aucun risque que les écouteurs ne tombent en cas de mauvaise manipulation. Le boîtier se recharge par le biais d’un port USB-C et ne dispose pas de la charge sans fil Qi. Un câble USB-C vers USB-A est fourni.

Realme Buds Air 2Usage et application

Les Realme Buds Air 2 sont vraiment pratiques et agréables à utiliser. Leur mise sous tension est très rapide et la lecture précédemment entamée reprend très vite. Les contrôles tactiles ne sont pas capricieux et, une fois les combinaisons de pression connues, je n’ai jamais eu à pester après de quelconques aléas de comportement. Les contrôles sont classiques : lecture, pause, changement de piste (précédente/suivante), activation de la réduction de bruit active, du mode transparence ou encore invocation de l’assistant vocal du smartphone (Google Assistant, Siri, Alexa). Les écouteurs disposent d’un capteur de présence et la lecture est automatiquement interrompue lorsque l’un ou les deux sont ôtés. L’écoute avec un seul écouteur est possible.

Une app qui offre l’essentiel

L’application Realme Link est disponible pour Android et iOS. Elle nécessite de s’enregistrer auprès de Realme pour fonctionner. Son interface est claire et plaisante. On y trouve un menu de personnalisation des contrôles tactiles, ajustables pour chaque écouteur. Une fonction peut même être attribuée à un appui long simultané sur les deux écouteurs. Par défaut, c’est l’activation de la réduction de bruit et du mode transparence. Trois profils d’égalisation sont disponibles, le « dynamique » qui est celui par défaut, le « vocal » qui amplifie les fréquences médiums et le « Bass Boost + » qui gonfle le bas du spectre.

Realme propose de réduire la latence audio (88 ms) avec un « mode jeu », afin d’améliorer la synchronisation entre l’image et le son dans les jeux vidéo. Rappelons que la latence n’impacte pas les applications vidéo qui compensent automatiquement le retard lié à l’encodage, à la transmission et au décodage du son. Ce mode fonctionne très bien sous Android, mais pas sous iOS, où l’option ne devrait fonctionner qu’avec une mise à jour prochaine de l’app.

Connexion Bluetooth monopoint

Les écouteurs Realme Buds Air 2 se placent automatiquement en mode détection lorsqu’ils sont extraits de leur boitier et n’ont pas été préalablement appairés. Si tel est le cas, ils recherchent le dernier périphérique Bluetooth associé, puis le précédent, et ainsi de suite. La connexion Bluetooth multipoint n’est pas supportée, ce qui oblige à déconnecter manuellement les écouteurs d’une première source pour en utiliser une seconde. Quant à la stabilité de la connexion, elle est exemplaire avec nos différents smartphones et jusqu’à 10 mètres, au travers d’un plancher en bois.

Realme Buds Air 2Réduction de bruit active

Pour moins de 50 euros, que faut-il attendre de la réduction de bruit d’écouteurs TWS ? Beaucoup manifestement selon Realme, qui a particulièrement soigné son système d’annulation des bruits parasites. C’est assez rare pour être souligné, l’activation de la réduction de bruit impacte très peu la signature sonore des écouteurs. J’y reviendrai plus loin, mais chapeau bas Realme. D’autant que la réduction de bruit fonctionne vraiment bien, mieux que nombre d’écouteurs plus onéreux. Chez soi, on est plongé dans une bulle de silence, tandis que dans la rue, les grondements de la circulation sont quasiment effacés. En transport, les bruits de moteurs et de roulement sont très fortement atténués. Les fréquences médiums et aiguës, qui ne sont pas visées par la réduction de bruit active rappelons-le, sont très convenablement réduites par la réduction passive des écouteurs. Bref, l’expérience est très positive.

Quant au mode transparence, il mixe convenablement les bruits environnants et l’on suit facilement une conversation sans ôter les écouteurs, même à la caisse d’un supermarché.

Realme Buds Air 2Audio

Les écouteurs Realme Buds Air 2 embarquent des transducteurs de 10 mm, ainsi qu’un contrôleur Bluetooth 5.2 compatible avec les codecs SBC et AAC uniquement. Realme communique sur des membranes de transducteurs en carbone et… diamant. Bon, ces infos ne sont certainement pas à prendre pour argent comptant, car le diamant est évidemment très onéreux et l’apanage de quelques tweeters d’enceintes ultra haut de gamme. Pour le couchage au carbone, c’est courant et cela aide à réduire la distorsion audio. En tout cas, les Realme Buds Air 2 délivrent un son équilibré, avec une belle ouverture, et ce, dès le plus faible volume.

Realme Buds Air 2

Les Realme Buds Air 2 sont très faciles à positionner dans les oreilles et n’en bougent pas // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

J’ai écouté les Realme Buds Air 2 avec plusieurs sources Bluetooth (AAC) : Xiaomi Mi 11 Lite 5G, iPhone 12 et MacBook Air M1, depuis Apple Music en qualité lossless, ainsi que Netflix.

Signature sonore

Le registre grave est épais et articulé, avec un poids suffisant pour incarner convenablement grosse caisse et percussions dans la musique, impacts et nappes de sons sourds dans les films. Ça descend bas, proprement, avec maîtrise et l’on n’a pas l’impression d’entendre toujours le même grave d’un titre à l’autre. Le registre médium est bien intégré, apporte la présence requise aux voix, l’incise qu’il faut aux cordes, par exemple. Son bon équilibre profite aux pistes audio des films et séries, où l’on entend beaucoup de micro-informations. Le registre aigu ne dépare pas, bien placé et rapide, même si un poil de brillance supplémentaire ne m’aurait pas déplu. Pour autant, la signature des Realme Buds Air 2 ne frustre pas. Jamais pendant plusieurs semaines d’écoutes je n’ai trouvé l’équilibre tonal inadapté. Cerise sur le gâteau, la signature sonore ne change pas lorsqu’on active la réduction de bruit active.

Comportement dynamique

Les Realme Buds Air 2 ont un très bon comportement dynamique du grave à l’aigu. La marge est plaisante à faible comme à fort volume, ce qui est inattendu à ce niveau de prix — et rare dans l’absolu. Qu’on écoute au murmure ou façon club, tout se tient et est cohérent. Et j’écris cela après m’être aventuré chez Led Zeppelin, Beastie Boys ou System of a Down, pour ne cite que les plus éruptifs des artistes écoutés. À fort volume, disons 80 %, on n’évite pas les projections dans le médium, mais rien de bien méchant et les écarts dynamiques sont convenablement maintenus : les amplis intégrés tiennent la cadence.

Scène sonore

Un bel équilibre tonal, un respect de la marge dynamique à faible comme à fort volume, presque automatiquement, cela rime avec une scène sonore aérée. C’est bien le cas des Realme Buds Air 2. Les dimensions de la scène sont séduisantes, avec une belle largeur et une profondeur confortable à faible volume. Il y a donc de l’espace entre les plans sonores. À fort volume, tout cela se tasse, mais dans des proportions largement acceptables.

Realme Buds Air 2Micro

La qualité des appels est très bonne avec les Realme Buds Air 2. Au bord d’un boulevard fréquenté, à la sortie d’une école, les écouteurs font un bon travail de suppression des bruits environnants. Évidemment, votre voix est un peu dénaturée lorsque le système de suppression des sons parasites fonctionne à plein, avec parfois l’impression pour l’auditeur que vous vous trouvez dans un couloir, mais vous restez complètement intelligible. Inversement, on entend parfaitement son interlocuteur en pleine rue, grâce à la réduction de bruit active.

Realme Buds Air 2Autonomie

Les écouteurs Realme Buds Air 2 sont annoncés avec une autonomie de 4 heures réduction de bruit active, et 5h sans. Nous avons mesuré 4h15 à 50 % du volume d’écoute, réduction de bruit en fonction. Mission accomplie donc. Le boîtier de charge est censé offrir 4 charges supplémentaires. Enfin, une charge de 10 minutes apporte, selon Realme, 2 heures d’autonomie.

Realme Buds Air 2Prix et date de sortie

Les écouteurs Realme Buds Air 2 sont disponibles en coloris noir ou blanc, au prix de 49,99 €.

Note finale du test
9 /10
C’est un sans-faute pour Realme, qui livre avec les Buds Air 2 des écouteurs plaisants à écouter en toutes circonstances, à faible comme à fort volume, chez soi ou au milieu de la foule, et qui permettent de tenir une conversation téléphonique claire. Pour ne rien gâcher, les Realme Buds Air 2 sont proposés à un prix serré, sans commune mesure avec leur performances. Une excellente affaire.

Points positifs du Realme Buds Air 2

  • Performances audio

  • Équilibre tonal agréable

  • Marge dynamique à faible et fort volume

  • Réduction de bruit convaincante

  • Appels vocaux bien filtrés

  • Confort de port

  • Prix canon

Points négatifs du Realme Buds Air 2

  • Pas de Bluetooth multipoint

  • Pas de contrôle du volume

  • Codecs AAC et SBC uniquement

  • (Pas de charge sans fil du boîtier)

Les derniers articles

  • Essai du MG Marvel R : aller au-delà des apparences
    8 /10

    MG

    Essai du MG Marvel R : aller au-delà des apparences

    02 décembre 202102/12/2021 • 19:32

  • #FrandroidOffreMoi un Xiaomi Poco X3 Pro

    Xiaomi

    #FrandroidOffreMoi un Xiaomi Poco X3 Pro

    02 décembre 202102/12/2021 • 18:07

  • Avis PureVPN : l’outsider par défaut

    VPN

    Avis PureVPN : l’outsider par défaut

    02 décembre 202102/12/2021 • 17:27