Plusieurs mois après avoir sorti les Airdots Pro en Chine, Xiaomi propose désormais ces mêmes écouteurs sans fil en France, mais sous le nom de "Mi True Wireless". Après trois semaines d’utilisation, je vous livre mon test et avis personnel sur ces écouteurs à moins de 100 euros.

Avec ses Mi True Wireless, Xiaomi propose de véritables écouteurs sans fil avec boîtier de charge. Le constructeur chinois nous promet des écouteurs légers, contrôlables via une surface tactile et qui embraquent une réduction de bruit active, le tout pour moins de 100 euros. Que valent vraiment ces Mi True Wireless ?

Fiche technique

  • Style : intra-auriculaires
  • Boutons de contrôle : pause/lecture, assistant et réduction de bruit
  • Bluetooth : 4.2
  • Codec : AAC
  • Isolation sonore : passive et active
  • Boîtier de recharge : oui
  • Port de recharge du boîtier : USB-C
  • Autonomie annoncée : 10 heures avec le boîtier de charge
Retrouvez les Mi True Wireless à moins de 80 euros

Ce test a été réalisé avec un produit qui nous a été offert par la marque.

Oui, ils ressemblent aux AirPods. On peut continuer ?

Parlons dès maintenant du sujet qui fâche : le design des écouteurs. Oui, on ne peut que sentir une certaine (pour ne pas dire forte) inspiration des AirPods par Xiaomi, ce qui est loin d’être surprenant venant de la marque chinoise. Sans surprise, les écouteurs de Xiaomi sont bien plus épais que ceux d’Apple, que ça soit au niveau de la tige ou tout simplement du boîtier. Notez que les Mi True Wireless sont des écouteurs intra-auriculaires, rendant ainsi toute comparaison avec les AirPods biaisée : ce sont deux types d’écouteurs différents.

En plus d’être plutôt bien finis et surtout très légers (5,8 grammes chacun), les Mi True Wireless tiennent bien en place dans la vie de tous les jours, à condition de bien les avoir insérés dans le conduit auditif et de ne pas trop bouger la tête avec violence. Notez enfin que quatre paires d’embouts de différentes tailles sont livrées dans la boîte, histoire de convenir à un maximum d’utilisateurs.

AirPods vs Xiaomi Mi True Wireless

La connexion des Mi True Wireless est assurée par une puce Bluetooth 4.2, qui ne m’a jamais déçu lors de mes trois semaines d’utilisation : je n’ai en effet souffert d’aucune coupure significative. J’ai cependant ressenti une très légère latence lors de mes séances YouTube. Comme la plupart des écouteurs sans fil de ce type, l’appairage se lance dès la première ouverture du boîtier. Après avoir effectué la première connexion via le menu Bluetooth du téléphone, il suffira juste d’ouvrir le boîtier pour que les écouteurs se connectent automatiquement. Cette connexion se fait généralement en moins de trois secondes. Notez que s’il est impossible de connecter les écouteurs à deux appareils différents (connexion multipoint), il est possible de connecter l’écouteur gauche à une source A et le droit à une source B. Les écouteurs sont donc indépendants ce qui est une bonne nouvelle pour l’appairage – il n’y a pas de relation maître-esclave.

Notez que le niveau de batterie des écouteurs est indiqué sur le téléphone auquel ils sont connectés

Chaque écouteur embarque une petite diode électroluminescente blanche. Ces dernières ont le mérite de ne pas clignoter comme un sapin de Noël, à l’instar de certaines copies douteuses d’AirPods. Les diodes des Mi True Wireless ne sont d’ailleurs pas là par pure fantaisie puisqu’elles permettent de vérifier (approximativement) le niveau de batterie des écouteurs. Ainsi, en retirant ces derniers de leur boîtier ou de nos oreilles, les diodes vont soit rester allumées cinq secondes, soit clignoter – la première option signifiant que le niveau de batterie est suffisant, l’autre indiquant qu’il faut vite les recharger. On a connu plus précis, mais ce système à l’avantage d’être direct. C’est d’ailleurs le même procédé qui est utilisé pour indiquer le niveau de batterie du boîtier de charge.

La musique s’arrête automatiquement lorsque l’on retire un écouteur de nos oreilles, fonctionnalité très appréciable sur des écouteurs Bluetooth. Xiaomi aurait tout de même pu aller jusqu’au bout de l’idée et faire en sorte que la musique se relance une fois l’écouteur remis en place. Dommage, on se retrouve donc souvent à devoir relancer manuellement la musique.

Justement, les surfaces extérieures des écouteurs sont tactiles et permettent d’accéder à trois fonctionnalités : un double tap sur l’écouteur droit met en pause la musique ou la relance, un double tap sur l’écouteur gauche lance Google Assistant, et un appui long sur un des écouteurs active la réduction de bruit active, fonctionnalité sur laquelle nous reviendrons un peu plus tard. En plus d’être très réactif donc agréable à utiliser, ce système de contrôle à « double appui » évite les fausses manipulations : nous pouvons donc remettre les écouteurs en place sans risquer de couper la musique.

Remarquez le cerclage effet aluminium plutôt sympa

Les contrôles sont malheureusement trop limités à mon goût : il n’est pas possible de gérer le volume ou encore de changer de morceau, à moins de passer par Google Assistant, ce qui n’est pas forcément pratique. Le lancement de ce dernier est d’ailleurs accompagné du petit bruitage signifiant que l’assistant est prêt à écouter notre requête. Rien d’anormal ou de dérangeant à première vue, sauf que ce bruitage est trop souvent lancé à plein volume, quel que soit le volume actuel réglé par l’utilisateur. Impossible de savoir d’où venait le problème, mais j’ai trouvé ce volume tellement désagréable que j’ai rapidement arrêté d’utiliser Google Assistant sur les Mi True Wireless.

Aussi, la gestion de pause/lecture n’étant disponible que sur l’écouteur droit, il faudra obligatoirement le remettre en place pour relancer la musique via la surface tactile, à moins de directement passer par son smartphone.

Un son correct

La qualité sonore proposée par les Mi True Wireless est tout ce que l’on pouvait attendre d’écouteurs à 80 euros : correcte. Même s’il ne fallait pas espérer un son riche et détaillé, celui proposé par les Mi True Wireless reste équilibré et conviendra aux utilisations classiques. La distorsion à plein volume est quant à elle maîtrisée, mais je déconseille tout de même de pousser le son au-dessus des 90 %, l’écoute sera en effet très désagréable. Je n’ai d’ailleurs jamais eu besoin de dépasser le seuil des 75 % de volume. Le manque de basse est finalement le seul vrai reproche que je peux formuler à l’encontre des écouteurs malgré la catégorie d’écouteurs dans laquelle ils se situent.

Il est en effet important de rappeler que ce sont des écouteurs intra-auriculaires : ils sont faits pour être enfoncés dans le conduit auditif. Ce dernier se retrouvera donc partiellement bouché, réduisant ainsi le passage de certains bruits ambiants : c’est ce que l’on appelle l’isolation passive. Notez tout de même que celle des Mi True Wireless n’est pas frappante, car les écouteurs ne rentrent pas aussi loin dans le conduit auditif que d’autres.

Xiaomi ne s’est pas arrêté là (mais aurait pu). En effet, en plus du micro incrusté sous la tige de chaque écouteur pour les appels, le constructeur en a installé un autre sur le côté des deux écouteurs. Pourquoi ? Pour proposer une réduction de bruit active. Ici, les micros captent les fameux bruits extérieurs et les écouteurs émettent l’onde sonore opposée dans le but d’annuler les bruits ambiants. Voilà pour la rapide explication. Tout ça a l’air magique, mais si cette technologie fonctionne à merveille sur les casques audio à quelques centaines d’euros, ce n’est pas la même histoire sur des écouteurs à moins de 100 euros. Eh oui, la réduction de bruit active proposée par les Mi True Wireless n’est vraiment pas fameuse. Dans le bus, à proximité d’un sèche-linge ou tout simplement dans une rue, autant de situations dans lesquelles je n’ai perçu aucune différence significative après avoir activé la réduction de bruit active.

Même si Xiaomi a sûrement intégré cette fonctionnalité dans le seul objectif d’en faire la promotion, nous ne pouvons que souligner l’effort fourni par la marque, surtout pour des écouteurs à moins de 100 euros. De mon côté, la faible performance de cette réduction de bruit active m’a tout simplement poussé à ne pas l’utiliser, d’autant plus qu’elle consomme plus de batterie.

Parlons enfin de la qualité d’appel, qui elle, est bien plus satisfaisante. Le placement des micros (sous la tige, donc le plus près de la bouche) permet à l’interlocuteur de très bien nous entendre. Ce dernier captera cependant sans surprise le brouhaha ambiant.

Un boîtier de charge pratique, une autonomie passable

La taille raisonnable du boîtier de charge rend ce dernier agréable à utiliser tous les jours : il est par exemple assez petit pour être glissé dans une poche. Les écouteurs s’insèrent sans problème dans ce dernier et sont retenus par les deux petits connecteurs magnétiques situés sous la tige. Sortir et ranger les Mi True Wireless plusieurs fois par jour ne sera donc pas dérangeant. C’est d’ailleurs sur cet aspect que les Mi True Wireless se rapprochent le plus des AirPods.

Bonne nouvelle, le boîtier des Mi True Wireless se recharge via un port USB-C, à l’heure où d’autres constructeurs de produits d’entrée de gamme proposent toujours du micro-USB. Notez que la recharge sans fil n’est pas de la partie, mais n’en demandons pas trop à un produit vendu moins de 100 euros. Le câble de recharge est livré avec les écouteurs.

Le boîtier est moins compact, miniature et ergonomique que celui des fameux écouteurs sans fil d’Apple, mais il reste agréable à utiliser et facile à ranger.

Après avoir chargé les écouteurs et leur boîtier, j’ai laissé les Mi True Wireless diffuser de la musique depuis YouTube Music à un volume de 70 % jusqu’à l’arrêt d’un des deux écouteurs. Verdict : 3 h 40. J’ai par la suite remis les écouteurs dans leur boîtier pour une charge pleine avant de répéter la même opération. Ils auront tenu 3 h 30, puis 3 h 41 et 28 minutes après un deuxième et troisième passage dans le boîtier – qui s’était donc lui aussi vidé. Ainsi, vous pourrez profiter d’un peu plus de 11 heures d’autonomie en emportant le boîtier, et à condition de ne pas trop pousser le volume.

Si jamais il vous arrivait de vous réveiller sans avoir rangé les Mi True Wireless dans leur boîte au préalable, sachez que 5 minutes de charge permettent 31 minutes d’écoute – toujours à 70 % de volume depuis YouTube Music.

Xiaomi et le rapport qualité-prix

Les Mi True Wireless sont disponibles au prix de 79,99 euros sur le site constructeur, sur Amazon ou sur Cdiscount. Notez que ces écouteurs sont également trouvables sous la référence “Mi Airdots Pro” – chez Gearbest par exemple.

Retrouvez les Mi True Wireless à moins de 80 euros

Les Mi True Wireless sont seulement proposés en blanc.

Note finale du test 7/10
Les Mi True Wireless sont de bons écouteurs sans fil, sans plus. Ils sont légers, bien finis et proposent un son correct. Ils sont surtout agréables à utiliser : ils s’insèrent et s’enlèvent facilement de leur boîtier de charge – tout ce que l’on peut attendre d’écouteurs sans fil. Je les ai d’ailleurs utilisés plus souvent que je ne le pensais au départ. Pouvoir personnaliser les contrôles aurait cependant été appréciable, surtout pour gérer le volume sans avoir à passer par le téléphone.

Proposés au tarif de 79.99 euros, on ne peut pas vraiment conseiller de mettre plus pour avoir un meilleur produit que sont les Galaxy Buds ou les AirPods, car ces derniers demandent le double du prix. C’est justement pour ce rapport qualité prix que les Xiaomi Mi True Wireless seront conseillables.
Points positifs
  • Stabilité de connexion
  • Son correct
  • Port USB-C
  • Prix abordable
Points négatifs
  • Pas de gestion du volume
  • Réduction de bruit active inefficace
  • Autonomie passable