Pourquoi le Snapdragon 8 Gen 2 ne serait pas une puce comme les autres

Un faux air de 4-3-3

 

Qualcomm plancherait sur une toute nouvelle manière de structurer ses puces pour le Snapdragon 8 Gen 2. Le passage du 1+3+4 au 1+2+2+3 serait pour bientôt.

Snapdragon 8 Gen 1_Back
Le Snapdragon 8 Gen 1. // Source : Qualcomm

Depuis de longues années, la quasi totalité des smartphones haut de gamme s’équipent du côté de Qualcomm avec ses Snapdragon. La firme a d’ailleurs dévoilé sa nouvelle puce haut de gamme il y a quelques semaines, le Snapdragon 8+ Gen 1 et, immédiatement, de nombreuses marques ont annoncé leur intention d’en équiper leurs précieuses créations.

C’est la raison pour laquelle lorsqu’un changement majeur fuite à propos des prochaines puces Qualcomm, on est en droit de penser que la plupart des téléphones premium de l’année prochaine sont concernés. On apprend aujourd’hui par l’intermédiaire du leaker Digital Chat Station (via Weibo) que le prochain Snapdragon 8 Gen 2 (nom de code Kailua) pourrait être bien différent des habitudes de l’industrie.

Bousculer les habitudes

Il s’agirait d’une puce gravée en 4 nm par TSMC, ce qui n’a l’air de rien, mais le fabricant taïwanais est réputé plus efficace que Samsung pour la fabrication des puces.

Mais ce qui étonne franchement, c’est la possible architecture de son processeur. Qualcomm aurait décidé d’une structure comportant quatre types de cœurs différents, là où la plupart des puces modernes en intègrent généralement trois. Il passera ainsi d’une structure traditionnelle en 1+3+4 à quelque chose de tout à fait nouveau, du 1+2+2+3.

Dans le détail, la puce de Qualcomm aurait donc un cœur A73 très performant, deux cœurs A720, deux autres a710 et trois A510. GSM Arena rappelle que les A73 et A720 tablent sur un bond en performances de 30 %. En outre, le GPU s’appellerait Adreno 740. On ignore encore son atout par rapport à l’Adreno 730.

Qu’apporterait cette nouvelle structure ?

Est-ce que cette nouvelle structure en 1+2+2+3 permettrait à Qualcomm de régler les problèmes de chauffe constatés sur sa puce précédente ? Il est encore tôt pour le dire. Sparrowsnews évoque un possible gain en flexibilité de la puce, qui s’adapterait mieux à divers scénarios. Mais une telle structure pourrait aussi amener plus de complexité dans la répartition des tâches aux différents cœurs.

Pour en avoir le cœur net (vous l’avez ?), il faudra sans doute attendre l’annonce du Snapdragon 8 Gen 2, prévues pour la fin novembre 2022.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles