Snapdragon 8+ Gen 1 annoncé : il met le paquet contre les problèmes de chauffe

Ça devrait moins chauffer

 

Qualcomm a pris le taureau par les cornes pour contrer les problèmes de chauffe de ses puces haut de gamme. Ainsi, son dernier SoC, le Snapdragon 8+ Gen 1 est fondu par TSMC au lieu de Samsung, et il ne promet pas tant un gain de performances important que de vraies améliorations sur l'efficacité énergétique.

Snapdragon 8+ Gen 1 Reference Design_Home Office
Le Snapdragon 8+ Gen 1 // Source : Qualcomm

On attendait un Snadragon 8 Gen 1 Plus, on aura un Snadragon 8+ Gen 1, c’est la première surprise du chef signée Qualcomm pour son nouveau SoC ultra premium pour smartphones, présenté aux côtés du Snapdragon 7 Gen 1.

Au-delà de ces considérations purement marketing, que nous réserve cette nouvelle puce, qui équipera assurément une bonne partie des smartphones haut de gamme de la deuxième partie de l’année (Xiaomi, OnePlus, Samsung, Vivo et Motorola seraient déjà sur les rangs) ? La puce est prévue pour sortir au troisième trimestre 2022 pour être précis.

Enfin une température correcte

Le plus gros souci du Snapdragon 8 Gen 1, c’est qu’à trop vouloir jouer les gros bras, il a un peu tendance à chauffer, ce qui pose des problèmes en matière de performances ou d’autonomie. Qualcomm a clairement identifié le problème et tente de redresser la barre avec son 8+ Gen 1.

À commencer par son choix de fondeur. Le 8 Gen 1 était fabriqué par Samsung, la version Plus est laissée aux petits soins de TSMC, dont le processus de gravure en 4 nm est réputé plus efficace et moins porté sur le chauffe.

Snapdragon 8+ Gen 1 Reference Design_Urban Night
Le Snapdragon 8+ Gen 1 // Source : Qualcomm

En outre, s’il y a bien un gain en vitesse pure de 10 % pour le CPU et le GPU, ce qui nous intéresse surtout ce sont donc les promesses en matière d’efficacité énergétique de cette puce. Dans le détail, les versions améliorées des CPU Kryo et GPU Adreno devraient toutes deux proposer un gain significatif de 30 % en la matière. Au total, le téléphone devrait gagner jusqu’à 15 % d’efficacité énergétique au global.

Un gain concret en autonomie

Qu’est-ce que cela veut dire concrètement pour nous ? Qualcomm chiffre un gain de 60 minutes d’utilisation du téléphone en jeu, ce qui laisse présager une meilleure autonomie pour un usage plus classique également : 80 minutes en streaming, 50 minutes sur les réseaux sociaux et pas moins de 17 heures en écoutant de la musique.

Snapdragon 8+ Gen 1 – Key Visual
Le Snapdragon 8+ Gen 1 // Source : Qualcomm

De ce qu’on en comprend, le modem, Snapdragon X65 a aussi été légèrement amélioré par rapport au 8 Gen 1 pour offrir quelques gains en appel : 25 minutes d’appel en 5G et carrément 5 heures et demie autrement, sans préciser s’il s’agit d’appel Wi-Fi ou par le réseau traditionnel. Bien entendu, le modem est toujours compatible 5G jusqu’à 10 Gb/s, mais il est aussi capable de proposer jusqu’à 3,6 Gb/s en Wi-Fi 6 et 6E.

Le cap des 3 GHz franchi

Pour les fans de puissance pure, posons tout de même la fréquence maximale atteinte par le GPU : 3,2 GHz. Impossible de ne pas y lire une réponse au Dimensity 9000 de MediaTek, qui proposait une fréquence au-delà des 3 GHz, volant ainsi la couronne de puce la plus puissante au 8 Gen 1 et ses 2,995 GHz. Soyons clairs cependant, ces démonstrations de puissance ne modifieront en rien votre expérience au quotidien. Une meilleure gestion de l’alimentation en revanche, pourrait changer la donne.

Sur les autres éléments constituant ce SoC, on conserve exactement la même équipe, logique pour une version Plus. Vous retrouverez donc la 7e génération du NPU Hexagon, qui pour rappel proposait un gain en performances de 20 % par rapport à celui du Snapdragon 888. On retrouve également le Sensing Hub, cette petite puce capable, en théorie, de proposer en permanence des fonctionnalités peu couteuses en énergie, comme la reconnaissance faciale, ou encore le même ISP, proposant jusqu’à 3,2 gigapixels par secondes de traitement d’image ou encore de la vidéo 8K HDR.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles