Le Snapdragon Wear 4100 promet des montres connectées plus autonomes

 

Qualcomm vient de présenter sa nouvelle plateforme à destination des smartwatchs, le Snapdragon Wear 4100+. Avec ce SoC, nos montres connectées devraient profiter de plus de puissance, mais aussi d'une bien meilleure autonomie.

Mobvoi Ticwatch Pro 3

La Mobvoi Ticwatch Pro 3, première montre Wear OS à profiter du Snapdragon Wear 4100 // Source : Qualcomm

La concurrence pourrait bien se relancer en fin d’année sur le marché des montres connectées, pour le moment clairement dominé par l’Apple Watch. Ce regain d’énergie pourrait arriver sur Wear OS — le système d’exploitation de Google — avec des montres équipées de la nouvelle plateforme tout juste présentée par Qualcomm : le Snapdragon Wear 4100.

Une nouvelle génération de montres

Depuis plusieurs années, les montres Wear OS souffrent de plusieurs problèmes, à commencer par leur autonomie souvent réduite et leurs performances peu probantes. En cause, des SoC Snapdragon Wear 2100 ou 3100 vieillissants, reposants sur une architecture Cortex-A7 gravée en 28 nm — des cœurs qui datent de 2013 –, peu puissants et gourmands en énergie par rapport à ce qu’ils proposent.

Avec le Snapdragon Wear 4100+, Qualcomm propose enfin une plateforme plus jeune reposant sur quatre cœurs Cortex-A53, gravés en 12 nm, et toujours un co-processeur permettant de gérer la veille de la montre connectée, mais avec des améliorations notables.

Plus concrètement, le concepteur de puces de San Diego affirme que ce chipset permet d’accroître de 85 % les performances du CPU et la vitesse de la mémoire, de multiplier par 2,5 les performances du GPU (la partie graphique) et de multiplier par 2 les possibilités de la caméra embarquée lorsqu’il y en a une. De quoi accélérer le lancement des applications, améliorer la vitesse de navigation dans l’interface et proposer une expérience photo plus riche.

Les performances du Snapdragon Wear 4100+ vs le SW3100

Les performances du Snapdragon Wear 4100+ vs le SW3100 // Source : Qualcomm

Plus d’autonomie grâce au Snapdragon Wear 4100+

Le point le plus intéressant concerne certainement l’autonomie de nos tocantes connectées. Ces changements d’architecture permettent en effet, à performances égales, de consommer beaucoup moins d’énergie.

Qualcomm annonce ainsi des autonomies plus importantes de 25 % sur une utilisation mixte, avec un gain d’efficience allant de 22 % pour l’utilisation du GPS à 42 % pour la lecture des notifications.

Gain d'énergie en fonction des usages pour le Snapdragon Wear 4100

Gain d’énergie en fonction des usages pour le Snapdragon Wear 4100 // Source : Qualcomm

Une expérience plus riche

Outre ces améliorations de performance et de consommation d’énergie, la plateforme Snapdragon Wear 4100+ va également permettre des expériences plus complètes au sein des systèmes d’exploitation, et notamment Wear OS.

Parmi les nouveautés, Qualcomm évoque notamment l’intégration native d’un assistant géré directement depuis la montre — ne passant pas par le smartphone appairé –, l’usage de vidéo ou de l’appareil photo, le suivi du sommeil, mais aussi un affichage ambiant plus riche. Cet affichage de « veille », présent environ 95 % du temps sur nos smartwatchs, peut ainsi passer de couleurs 4 bits (16 couleurs) à des couleurs 16 bits (64 000 couleurs), avec une finesse accrue des éléments affichés pour faciliter la lecture et davantage de complications disponibles pour accéder à toujours plus d’informations au premier coup d’œil.

Les possibilités de l'écran de veille avec le Snapdragon Wear 4100+

Les possibilités de l’écran de veille avec le Snapdragon Wear 4100+ // Source : Qualcomm

Plus encore, les montres connectées équipées de ce SoC devraient être capables d’afficher des informations plus précises encore basées sur des capteurs, comme une carte dynamique gérée en temps réel depuis la montre.

Rendez-vous bientôt

Qualcomm travaille avec de nombreux constructeurs pour lancer des produits rapidement sur le marché. On peut par exemple citer la Z6 Ultra de BBK, ou encore la Mobvoi Ticwatch Pro 3 qui sera la première montre connectée sous Wear OS embarquant cette plateforme. Il ne reste plus qu’à attendre les premiers tests pour vérifier si les promesses de Qualcomm sont à la hauteur des attentes.

Les derniers articles