Le patron de la marque Realme l’a annoncé lors d’une interview, les smartphones sortiront officiellement en Europe très bientôt.

Vous connaissez sans doute les marques OnePlus, Oppo, et Vivo, toutes les trois des filiales du groupe chinois BBK Electronics, mais connaissez vous Realme ?

Comme Redmi pour Xiaomi, ou Honor pour Huawei, il s’agit à l’origine d’une sous-marque de Oppo, qui a depuis plusieurs mois pris son indépendance comme marque à part entière.

Même si certaines choses étaient à revoir, nous étions sortis plutôt enthousiastes de notre test du Realme 2 Pro,  un smartphone que nous avions dû importer, mais cela ne sera bientôt plus le cas.

Une arrivée avant fin juin

Dans une interview accordée à GSMArena, le patron de Realme, Madhav Sheth, a annoncé qu’il souhaitait étendre la marque au continent européen d’ici la fin du mois de juin.

Cela ne signifie pas pour autant que les smartphones seront commercialisés dès le mois de juin en France. Dans le cas de Xiaomi, il avait fallu attendre plusieurs mois après l’arrivée en Espagne pour voir débarquer les produits du fabricant dans l’hexagone.

L’arrivée de Realme pourrait toutefois être un peu plus rapide. La marque prévoit en effet de ne commercialiser ses smartphones que sur sa boutique en ligne dans un premier temps, cela devrait grandement simplifier la gestion des circuits de distribution. Xiaomi avait préféré signer des accords avec les opérateurs et les e-commercants les plus importants du pays.

La 5G dans le viseur

Comme Redmi, Realme est connu pour le moment pour ses appareils bon marché. La marque ne devrait toutefois pas s’arrêter là et pourrait marcher sur les platebandes de ses cousins OnePlus et Oppo.

Durant l’interview, Madhav Sheth a expliqué que le marché à moins de 300 dollars n’était qu’un point de départ pour Realme, et que la marque comptait sur l’arrivée de la 5G pour faire une percée sur le haut de gamme.

À ce sujet, il a promis que Realme serait prêt pour le lancement de la 5G en Inde par les opérateurs, son premier marché.

Test du Realme 2 Pro : le cousin abordable du OnePlus 6T