R5 électrique et « pack sérénité essence » : attention aux concessionnaires qui facturent des options illégales

 

La Renault 5 E-Tech électrique est déjà disponible à la commande. Mais certains concessionnaires profitent de l'occasion pour facturer aux clients des frais supplémentaires, que le client est en droit de refuser. "Forfait carburant" ou encore "forfait livraison" et "pack sérénité essence" : des options à plusieurs centaines d'euros qui ressemblent à de la vente forcée et qui sont à la limite de la légalité.

Renault 5 E-Tech electric Roland-Garros

La Renault 5 E-Tech (R5 électrique) était attendue comme le loup blanc. Il faut dire qu’une voiture électrique fabriquée en France, vendue moins de 25 000 euros, avec une belle autonomie et un design réussi, ça donne envie. Pour le moment, il faut toutefois se contenter des versions plus haut de gamme (à partir de 33 490 euros hors bonus), puisque les versions plus abordables seront disponibles plus tard.

Les possesseurs du R5 pass peuvent depuis quelques jours configurer leur future Renault 5 E-Tech auprès de leur concessionnaire. On commence donc à voir apparaître des bons de commande sur Internet, avec le détail des prix et des options. Bertrand Moreau, sur X (ex-Twitter) a compilé quelques bons de commande. L’occasion de voir apparaître des lignes totalement farfelues pour une voiture électrique.

Le « pack sérénité essence » pour la R5 électrique

On a ainsi un « pack sérénité essence » à 270 euros ou encore un « forfait carburant » à 30 euros, alors que les lignes « recharge » à 30 euros et « charge électrique e-tech » sont présentes sur les documents partagés. En d’autres termes, le concessionnaire prévoit des options payantes relatives au plein du réservoir d’une voiture thermique tout en facturant la recharge de la batterie électrique.

Les bons de commande laissent également apparaître d’autres lignes qui questionnent, à l’image de l’option « gestion administrative » à 179 euros ou encore « forfait livraison particulier » à 275 euros.

Des frais facultatifs, à refuser

C’est alors l’occasion de rappeler que le prix de vente affiché par le concessionnaire en dehors du bon de commande (et qui ne tient donc pas compte de toutes ces lignes additionnelles et facultatives) « doit obligatoirement inclure tous les frais de mise à la route, de préparation et de mise à disposition du véhicule, que le professionnel fait payer » comme le rappelle le site de la DGCCRF.

En d’autres termes, tous les frais additionnels, qui ne sont pas affichés sur l’étiquette présente à côté de la voiture sont totalement facultatifs. Si le concessionnaire vous indique qu’ils sont obligatoires, c’est faux et illégal. C’est une pratique courante dans le milieu de l’automobile qui permet de faire gonfler artificiellement les prix des voitures, afin d’augmenter les marges des vendeurs et des concessions.

Renault 5 E-Tech Iconic Jaune

Si vous êtes dans ce cas, rappelez à votre concessionnaire l’existence de l’arrêté du 28 juin 2000 complété par la note de service n° 2000-48 du 23 août 2000 qui dispose que le prix de vente du véhicule correspond « à la somme totale toutes taxes comprises qui devra être effectivement payée par le consommateur, y compris les frais de préparation du véhicule ». Avant de préciser que par « frais de préparation », on entend les frais de transport du véhicule, le décoconnage, lustrage, contrôle des niveaux de liquide, y compris 5 litres de carburant, ainsi que la pose d’un jeu de plaque d’immatriculation d’entrée de gamme.

Difficile, toutefois, de réclamer la livraison de 5 litres de carburant pour une voiture électrique comme la Renault 5 E-Tech. 5 litres d’essence ou de Diesel correspond à environ 10 kWh d’électricité. Soit environ un cinquième de la batterie de 52 kWh de la citadine électrique.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.