Renault aimerait intégrer le réseau Ionity : voici ce qui changerait pour vous

 

Selon Reuters, Renault serait en discussions avec Ionity pour intégrer son réseau de recharges rapides en tant qu’actionnaire, et donc partenaire. Forcément, cela aurait un impact sur les propriétaires d’une voiture électrique Renault.

Renault aimerait intégrer le réseau Ionity : voici ce qui changerait pour vous

Si les Superchargeurs de Tesla occupent régulièrement l’actualité des chargeurs rapides pour voitures électriques, le réseau de Ionity n’est pas à occulter non plus. Pour rappel, ce consortium a été créé en 2016 par plusieurs constructeurs (BMW, Mercedes, Ford, Audi, Porsche). Objectif : inonder l’Europe de chargeurs rapides.

Ce projet a d’ailleurs séduit d’autres acteurs de la filière au cours des dernières années, puisque Hyundai — et par extension Kia, sa filiale — a rejoint ce programme. Et dans un avenir proche, il se pourrait qu’un fabricant français apporte lui aussi sa pierre à l’édifice : Renault en l’occurrence, selon des sources proches du dossier citées par Reuters.

Partenaire Ionity : ce que ça change pour les consommateurs

L’agence de presse britannique, pour qui Royal Dutch Shell serait aussi dans la boucle, évoque une participation à hauteur de 20 à 25 %, soit des montants évalués entre 400 et 500 millions d’euros. En devenant actionnaire et donc partenaire, Renault aidera ainsi à une expansion potentiellement plus rapide du réseau.

Mais outre tous ces aspects business et stratégiques, c’est bien du côté des consommateurs que la donne pourrait changer. Aujourd’hui, n’importe quelle voiture électrique peut accéder aux chargeurs de Ionity… à des tarifs cependant différents.

Si votre véhicule branché n’appartient à aucune des marques fondatrices ou partenaires, alors vous paierez le prix fort, soit 0,79 euro par minute. Dans le cas contraire, des tarifs préférentiels sont proposés aux utilisateurs. Chez Hyundai par exemple, un abonnement de 13 euros par mois (156 euros l’année) vous permet de payer 0,29 euro la minute.

Renault, vers des tarifs préférentiels ?

Ce n’est « que » cinquante centimes de moins, mais à l’issue d’un plein, la différence financière est réelle et conséquente. Voilà donc à quoi pourront s’attendre les utilisateurs d’un véhicule électrique Renault : à des rabais intéressants qui leur permettront de profiter des chargeurs rapides Ionity à moindre coût.

Selon Reuters, Renault a refusé de commenter ces éléments d’information. Toujours est-il qu’en mars 2021, Ionity s’était montré relativement ouvert à l’idée d’accueillir des actionnaires supplémentaires. Un timing qui coïncide plutôt bien, et qui pourrait alors déboucher sur un rapprochement concret dès les prochains mois.

Comme nous l’annoncions, le réseau Ionity a décidé de modifier sa politique tarifaire appliquée à l’utilisation du réseau de chargeurs rapides pour voitures électriques. Cette augmentation de prix est loin d’être une surprise, on vous…
Lire la suite

Les derniers articles