Test du Roborock S8 Pro Ultra : le robot aspirateur laveur le plus autonome du marché

Aspirateurs robot • 2023

Nous avons testé le Roborock S8 Pro Ultra, nouvel aspirateur robot de l'une des marques les plus populaires du marché. Voyons ce que vaut ce nouveau cru et s'il est vraiment plus efficace que son prédécesseur.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid
Source : Hagop Kavafian pour Frandroid
 

Avec le S7 MaxV Ultra, Roborock était l’une des premières marques à lancer un robot aspirateur-laveur entièrement autonome, le projetant directement parmi les meilleurs du marché. Celui-ci dispose d’une base sophistiquée qui se charge de laver automatiquement la serpillière du robot, grâce à deux réservoirs logés dans la station, ainsi que de vidanger le bac à poussière dans un sac logé jetable.

La marque Dreame a rapidement lancé son concurrent, le L10s Ultra, qui propose un design plus aboutit et surtout une fonctionnalité de séchage de la serpillière à air chaud. Face à cette menace, Roborock a revu sa copie en sortant le tout nouveau S8 Pro Ultra, qui améliore la précédente mouture, en apportant notamment le séchage automatique, mais aussi une puissance d’aspiration accrue, ainsi qu’une double brosse rotative.

Roborock S8 Pro Ultra Fiche technique

Modèle Roborock S8 Pro Ultra
Dimensions 45 cm x 51,4 cm x 42,6 cm
Surface couverte maximum pour un cycle de nettoyage 300 m2
Détection des obstacles Oui
Couleur Noir, Blanc
Fonction lavage Oui
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec un aspirateur fourni par Roborock.

Roborock S8 Pro Ultra Un design imposant

Le Roborock S8 Pro Ultra repend peu ou prou la formule gagnante de la dernière génération, à savoir une base assez imposante associée à un robot. Le duo est cette fois-ci disponible en blanc ou noir, selon vos préférences.

La marque a légèrement retravaillé le design de la station, en ajoutant un panneau avant qui masque quelque peu les réservoirs. Ceux-ci sont toujours disposés sur la partie haute de la base, avec le réservoir d’eau sale à gauche, celui d’eau claire au milieu et une trappe à droite qui permet d’accéder au sac à poussière. Les deux réservoirs sont directement accessibles et bien pensés, puisqu’ils intègrent une poignée qui se replie et disposent d’un mécanisme de verrouillage facilitant leur vidange et remplissage. Ils sont de très bonne facture et semblent durables et solides.

Sur la partie basse de la station, on retrouve un plateau pour accueillir le robot et éviter d’humidifier le sol, ce qui est particulièrement important si vous avez du parquet. Au fond, on distingue le mécanisme de nettoyage de la serpillière, qui se charge de son entretien avant et après chaque cycle. Celui-ci est l’un des plus avancés du marché, puisqu’une petite brosse rotative fixée sur un chariot astique efficacement la serpillière, s’assurant qu’elle reste propre, même après plusieurs cycles de nettoyage. Roborock a d’ailleurs apporté une amélioration bienvenue sur le S8 Pro Ultra : le séchage automatique de la serpillière à air chaud.

En résumé, la base est très semblable à celle du S7 MaxV Ultra et reste imposante. Elle ne sera donc pas discrète dans un salon, malgré un petit effort de la marque pour tenter de la rendre plus belle. C’est dommage de ne pas s’être inspiré du Dreame L10s Ultra, dont la base sait s’intégrer dans une pièce à vivre grâce à son design plus travaillé.

L’apparence du robot est quant à elle plus classique et arrondie. On retrouve sur le dessus le dôme LIDAR ainsi que trois boutons d’accès rapide et une trappe abritant le bac à poussière et le filtre HEPA. La caméra se trouve sur la face avant, afin de permettre au robot de reconnaitre et d’éviter les obstacles. Enfin, le dessous de l’appareil accueille la serpillière vibrante ainsi que les doubles brosses rotatives en caoutchouc, la brosse latérale, les roues et plusieurs capteurs.

Ses dimensions, bien qu’assez généreuses, lui permettent de se faufiler sous la plupart des meubles afin d’offrir le nettoyage le plus complet possible.

Roborock S8 Pro Ultra Une configuration enfantine, mais complète

La mise en route du S8 Pro Ultra est très simple et ne prend que quelques minutes. Celle-ci se fait en utilisant soit l’application Roborock, soit Mi Home de Xiaomi, permettant de minimiser le nombre de logiciels à installer si vous avez d’autres appareils compatibles. À la première utilisation, le robot se fait un plaisir d’explorer les environs, sans commencer de cycle de nettoyage. Son laser s’occupe d’identifier les différentes pièces de votre logement et de les cartographier en quelques minutes.

Une fois la carte générée, il vous est possible de séparer, fusionner ou renommer des pièces, mais aussi de créer des zones interdites. Par ailleurs, vous pouvez vous amuser à placer vos meubles sur la carte et même ajuster le revêtement au sol pour personnaliser la carte selon vos gouts. L’application permet également de modifier la séquence de nettoyage des pièces, et ainsi de personnaliser dans quel ordre elles doivent être nettoyées.

Le S8 Pro Ultra est capable de gérer jusqu’à quatre étages différents, et donc de mémoriser leurs dispositions. Il est même capable de s’orienter automatiquement si vous le déplacez d’un étage à l’autre et pourra retrouver son chemin. Bien sûr, il aura besoin de votre aide pour passer d’un étage à un autre, mais cela vous évite de perdre les cartes préenregistrées, et ainsi de personnaliser l’expérience de nettoyage au maximum.

De la même manière, vous pouvez pour chaque pièce spécifier le type de nettoyage à réaliser, à savoir aspirer, laver, ou les deux, en ayant la possibilité de définir l’intensité de celui-ci. Une fois ces réglages renseignés, le robot les gardera en mémoire et saura exactement ce qui est attendu de lui, pièce par pièce.

L’application Roborock regorge de paramètres, permettant notamment de définir des programmes de nettoyage personnalisés selon les jours et les heures de votre choix, mais également de définir comment le robot doit se comporter en présence de tapis. Il est ainsi possible de lui demander de relever automatiquement sa serpillière pour ne pas les mouiller, mais aussi de l’éviter entièrement, ou enfin de les aspirer de manière intensive une fois le travail de nettoyage classique terminé.

Enfin, les réglages de la base sont modifiables. Vous pouvez par exemple définir la fréquence de nettoyage de votre choix pour la serpillière, évitant qu’elle diffuse la saleté à travers votre logement. De même, l’intensité du nettoyage de la serpillière peut être réglée selon vos besoins, s’assurant qu’elle reste propre cycle après cycle. Enfin, vous pouvez en outre personnaliser la vidange automatique du bac à poussière selon vos préférences et le temps de séchage de la serpillière.

Bien que les possibilités de configuration soient très riches, elles sont bien entendu modifiables à n’importe quel moment et la mise en route en elle-même ne nécessite que quelques minutes. Pour utiliser la serpillière, il suffit de remplir le bac à eau claire et de le replacer dans la station. Les autres accessoires sont déjà installés et le nettoyage se lance directement grâce à l’application.

Roborock S8 Pro Ultra Le top des performances

Une fois installé, voyons ce que vaut le S8 Pro Ultra au quotidien. Comme mentionné plus haut, il se contrôle soit avec l’application Roborock, soit avec celle de Xiaomi, mais aussi via Google Assistant et Alexa. Trois boutons disposés sur le haut du robot permettent par ailleurs de le renvoyer à sa base ou de lancer un nettoyage. La station n’a toutefois pas de commandes, ce qui aurait été utile pour rappeler le robot par exemple. Cependant, elle dispose d’une diode à LED qui change de couleur si votre intervention est requise.

L’application est très intuitive et il est simple d’appréhender les différentes fonctions disponibles. L’écran d’accueil indique l’état actuel du robot ainsi que les informations afférentes au dernier cycle de nettoyage, comme sa durée, la surface nettoyée, la durée de la dernière tâche, et le niveau de batterie restant. La carte reprend visuellement ces informations, retraçant le parcours du robot à travers les pièces nettoyées et mettant en évidence d’éventuels obstacles rencontrés sur le trajet, grâce à sa caméra et sa technologie de reconnaissance d’objets. Cette dernière lui permet d’identifier câbles, chaussures, tissus, excréments, et autres objets à éviter.

Avant de voir en détail les performances de nettoyage du robot, parlons avant tout de la navigation du S8 Pro Ultra qui est l’une des meilleures à ce jour, grâce à sa caméra 3D et ses nombreux capteurs. Le robot se déplace méthodiquement en commençant par détourer la pièce avant de faire des va-et-vient. Dans les réglages, vous pouvez même demander au robot de suivre le sens des lattes, pour un nettoyage encore plus précis. Enfin, un mode de navigation rapide est également disponible, qui est certes moins minutieux, mais se révèle utile si vous souhaitez passer un coup de propre quelques minutes avant l’arrivée de vos invités.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

Pour compliquer la tâche du robot, nous avons disposé des chaussures et autres objets au sol pour voir comment il se comporterait. De nombreux modèles ont tendance à se cogner et parfois même pousser ce qui traine au sol, et il m’est déjà arrivé de retrouver la gamelle d’eau du chien à l’autre bout de la pièce. Fort heureusement, ce n’est pas le cas du S8 Pro Ultra, qui nettoie minutieusement autour des obstacles, sans les déplacer ou les ignorer dans sa course. Il en est de même pour les rideaux et les pieds de chaises, qui sont reconnus sans que le robot se cogne dedans. Durant notre test d’environ un mois, le robot ne s’est jamais retrouvé coincé ou perdu, ce qui montre à quel point sa navigation est perfectionnée et fiable. Vous pouvez donc partir en weekend l’esprit serein, sans craindre que votre robot se perde ou embarque les câbles avec lui.

Quand il s’agit de lancer un nettoyage, différentes options s’offrent à vous, à commencer par un nettoyage complet de tout l’étage, ou un passage dans les pièces et zones sélectionnées. Il est possible d’ajuster le mode de nettoyage à tout moment, à savoir aspirer, laver, les deux, et enfin le mode personnalisé par pièce que nous évoquions plus haut. Si vous choisissez d’envoyer le robot dans des pièces ou des zones précises, vous pouvez également choisir entre un et trois passages, afin d’obtenir un résultat impeccable.

En matière d’efficacité de nettoyage, j’étais très curieux de mettre le Roborock S8 Pro Ultra à l’épreuve, sachant qu’il aurait affaire à des poils de chiens et de la saleté quotidiennement — non pas que je sois sale, mais un gros chien que l’on promène plusieurs fois par jour ramène toujours des souvenirs de balade avec lui ! Certes, les humains retirent leurs chaussures à la maison et le quadrupède se fait essuyer les pattes, ce qui facilite tout de même l’exercice pour la machine.

Nous l’avons testé dans différentes conditions, à savoir un nettoyage quotidien simple, ainsi qu’un cycle complet en retirant les chaises et tables basses pour que le robot puisse aisément passer. Nous avons ainsi pu confronter le Roborock S8 Pro Ultra à un nettoyage du sol après une balade en forêt en jour de pluie.

Peu importe l’exercice, le robot s’en sort haut la main, en ne laissant que très peu de poussière au sol. Il doit notamment son efficacité à ses doubles brosses rotatives en silicone, qui permettent de soulever la saleté avant de l’aspirer. De même, la brosse latérale ramasse la poussière des coins et des angles efficacement, pour un résultat très convaincant. Selon la tâche à accomplir, le mode d’aspiration le plus faible est particulièrement silencieux et travailler à côté ne sera pas un souci. Ce mode ne suffira toutefois pas pour des sols très sales et il faudra augmenter la puissance d’aspiration. Le réglage le plus puissant est quant à lui particulièrement efficace, puisqu’il permet de bénéficier d’une puissance de 6 000 Pa, mais reste assez bruyant.

La serpillière vibrante fait également un bon travail, notamment grâce à son module qui offre plus de 3 000 rotations par minute tout en exerçant une pression au sol de 6 N. Cela dit, n’attendez pas d’elle qu’elle désincruste vos sols souillés ou qu’elle nettoie vos joints, son usage reste limité à une utilisation quotidienne. En revanche, le fait qu’elle soit lavée en milieu de cycle lui permet de rester propre et procure une meilleure efficacité de nettoyage. Cependant, le S8 Pro Ultra n’est pas prévu pour fonctionner avec du détergent, contrairement au Dreame, mais je dois avouer que j’ai mis quelques gouttes de nettoyant pour sols dans le réservoir d’eau propre, sans aucun problème.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

Selon le mode utilisé, le robot est capable de relever ses brosses rotatives ou serpillières de plusieurs millimètres, évitant ainsi qu’ils ne frottent contre le sol ou un tapis lors du nettoyage. Une fois la tâche terminée, le S8 Pro Ultra retourne à sa base et lave automatiquement sa serpillière, avant de la sécher à l’air chaud pour éviter qu’elle sente mauvais.

Vous l’aurez donc compris, le résultat du nettoyage est très bon, tout en gardant en tête que le S8 Pro Ultra n’est pas monobrosse et que sa serpillière n’est pas prévue pour désincruster les tâches. La maintenance automatique de la brosse est également excellente, puisqu’elle est efficacement séchée sans dégager de mauvaises odeurs, ce qui n’était pas forcément le cas sur le Dreame L10s Ultra, qui avait tendance à dégager une odeur d’humidité après quelques cycles.

Terminons enfin par l’autonomie du S8 Pro Ultra. La batterie de 5 200 mAh lui permet d’atteindre environ 180 minutes de nettoyage en mode silencieux, ce qui est suffisant pour environ 300 m². En poussant les réglages au maximum, l’autonomie chute à moins d’une heure, ce qui reste plus que convenable, d’autant plus que le robot peut automatiquement se recharger et reprendre sa tâche une fois la batterie pleine. Terminons d’ailleurs cette partie en précisant qu’il est possible de spécifier les heures creuses de votre logement, afin que le robot se recharge durant ces périodes pour économiser de l’énergie. 

Roborock S8 Pro Ultra Simple d’entretien

En plus de son efficacité de nettoyage, le principal avantage du Roborock S8 Pro Ultra est son autonomie et le très faible entretien qu’il requiert. La plupart des tâches d’entretien se limitent au fait de remplir le réservoir d’eau claire et de vider celui d’eau sale. Mis à part ça, la base se charge de nettoyer et de sécher la serpillière avant et après chaque cycle, ce qui lui assure une bonne hygiène. Il reste tout à fait possible de la laver vous-même de temps en temps, mais Roborock n’a pas daigné inclure une serpillière de rechange dans la boite.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

En matière de nettoyage périodique, il suffira d’essuyer brièvement le fond de la station pour la débarrasser de traces de saleté. Quant au robot, ses brosses rotatives en caoutchouc sont très faciles à enlever et leur confection évite que des poils s’y enroulent. Il suffit de les retirer de temps à autre pour les nettoyer et de faire de même avec la roue avant pour déloger les saletés et les poils incrustés.

Au total, cela ne vous demandera pas plus de cinq à dix minutes d’entretien par semaine pour que le S8 Pro Ultra se débrouille tout seul. C’est très certainement le robot aspirateur-laveur qui s’en sort le mieux sur ce point, en particulier comparativement au Dreame L10s Ultra, dont la base a tendance à devenir très sale.

Roborock S8 Pro Ultra Prix et date de sortie

Le Roborock S8 Pro Ultra arrive en avril au prix de 1499 euros.

Roborock S8 Pro Ultra au meilleur prix
Note finale du test
9 /10
Le Roborock S8 Pro Ultra mérite bien son nom. Il est Pro dans son efficacité de nettoyage, grâce à sa forte puissance d'aspiration, ses doubles brosses rotatives en silicone et sa serpillière vibrante. Ses fonctionnalités avancées permettent de personnaliser au maximum l'expérience de nettoyage et sa navigation précise lui permet de faire un travail remarquable en tout autonomie.

Mais c'est justement sur ce dernier point que le S8 Pro Ultra brille, grâce à sa capacité à s'entretenir presque tout seul, en nettoyant sa brosse et en ajoutant de l'eau propre et récupérant la sale en toute autonomie. L'entretien est minime, faisant de lui le produit le plus abouti de sa catégorie.

Il n'est certes pas parfait, à commencer par son prix qui équivaut à presque un SMIC. C'est également ce qui rend peu acceptable le fait qu'aucun accessoire de rechange ne soit fourni, si ce n'est un sac à poussière. À ce niveau de tarif, une serpillière et un filtre HEPA de rechange auraient été les bienvenus. Terminons enfin par le design, puisqu'un produit haut de gamme, qui semble plutôt destiné à une clientèle aisée, se doit d'être un peu plus "présentable" dans une pièce à vivre; or le Roborock S8 Pro Ultra mérite plutôt sa place dans une buanderie.

Malgré ces quelques petits détails, il reste un produit exceptionnel que vous pouvez acheter les yeux fermés, à condition que votre portefeuille vous le permette.

Points positifs du Roborock S8 Pro Ultra

  • Faible entretien

  • Navigation et détection d'obstacles

  • Efficacité de l'auto-nettoyage

  • Performances de nettoyage

Points négatifs du Roborock S8 Pro Ultra

  • Design de la base

  • Prix

  • Pas d'accessoires de rechange fournis

Les derniers articles