Samsung Galaxy Note 9 : mauvaise nouvelle sur le front des mises à jour

 

Le Samsung Galaxy Note 9 passe d'un cycle de mises à jour de sécurité mensuel à trimestriel. Il vient tout juste de dépasser les fatidiques trois années de prises en charge.

Samsung vient de mettre à jour sa liste de smartphones bénéficiant des mises à jour de sécurité mensuelles. Et mauvaise nouvelle pour ce et celles qui possèdent un Galaxy Note 9, celui-ci ne bénéficiera désormais plus que d’une mise à jour trimestrielle.

Samsung avait annoncé l’année dernière assurer désormais trois ans de mises à jour Android à ses smartphones Galaxy, ainsi que trois ans de mises à jour de sécurité trimestrielle ou mensuelle. La firme de Séoul avait ensuite prolongé encore la durée de vie de ses appareils en promettant quatre ans de mises à jour de sécurité « régulières » (mensuelles ou trimestrielles donc) sur ses appareils sortis depuis 2019.

Le début de la fin ?

Le Galaxy Note 9, sorti en août 2018, est sorti ce mois de septembre de cette période des trois ans. Si sa version sous Exynos peut bénéficier de One UI 3.1 -sous certaines conditions- et donc d’Android 11, le Note 9 est officiellement encore sous One UI 2.5 (Android 10). Il ne devrait donc pas passer à Android 12 et One UI 4.0.

Parmi les autres changements notables dans la prise en charge de mises à jour par Samsung, notons que le Galaxy Note FE et le Galaxy S8 Lite ne sont désormais plus mis à jour.

Le Galaxy A10s passe pour sa part d’une mise à jour trimestrielle à un rythme semestriel, qui devrait le faire passer de quatre mises à jour par an à deux. Les Galaxy A03s et F42 5G rejoignent quant à eux le rang des smartphones Galaxy mis à jour chaque trimestre.

Au passage, la firme coréenne en a profité pour ajouter ses dernières sorties dans le camp des mises à jour mensuelles. Les Galaxy Z Fold 3, Z Flip 3 et A52s seront donc bien mis à jour chaque mois, ce qui n’est pas surprenant.

Les derniers articles