Test de la Samsung HW-Q990B : 22 haut-parleurs pour un son immersif

Barres de son • 2022

Samsung HW-Q990B
Correct, mais...
6 /10

Note de la rédaction

Points positifs du Samsung HW-Q990B
  • Vaste scène sonore horizontale
  • Clarté et précision du son
  • Intelligibilité des voix
  • Deux entrées HDMI compatibles 4K HDR
  • AirPlay 2, Chromecast et Spotify Connect
  • Compatibilité Dolby Atmos et DTS:X
Points négatifs du Samsung HW-Q990B
  • Absence de calibration pour la barre et les enceintes
  • Caisson un peu léger
  • Effets verticaux peu audibles
  • Manque de chaleur pour la musique
  • Afficheur LED à seulement 3 caractères
  • Ergonomie de l'app
 

La barre de son Samsung HW-Q990B chapeaute la gamme du constructeur et propose un son surround 11.1.4 — un record — avec support des formats verticaux Dolby Atmos et DTS:X. Cette imposante barre, associée à des enceintes surround indépendantes et un caisson de basses sans fil, est également compatible AirPlay 2, Chromecast et Spotify Connect pour l’écoute musicale.

Samsung HW-Q990B
La barre de son Samsung HW-Q990B // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Vingt-deux haut-parleurs, rien de moins ! Pour tenir la promesse du Dolby Atmos, soit un son qui vient du plafond, Samsung n’a pas lésiné et embarqué un nombre assez incroyable de transducteurs, associés à des technologies de spatialisation maison (SpaceFit Sound Plus, Q-Harmony) sur sa barre de son HW-Q990B. Sur le papier, la mission semble accomplie. En pratique, c’est un peu différent…

Samsung HW-Q990BFiche technique

Modèle Samsung HW-Q990B
Nombre de canaux 11.1.4
Puissance 656 watts
Audio spatial Dolby Atmos, DTS:X
Nombre de port HDMI 3
HDMI e-ARC Oui
Caisson de basse Déporté
Enceintes arrières Déporté
Dimensions 1232 x 69,5 x 138 mm
Prix 1 290 €
Fiche produit

La barre de son testée a été prêtée par le constructeur

Samsung HW-Q990BDesign

La barre Samsung HW-Q990B est particulièrement imposante : avec son mètre vingt-trois de largeur, elle requiert un grand meuble pour être posée, mais peut être fixée directement à un mur, grâce aux supports fournis. Malgré tout, cette enceinte conserve une certaine discrétion, grâce à des lignes classiques et une teinte unique. La finition est impeccable : grille intégrale en acier laqué, pans coupés, mais à bords courbes, logo discret, boutons de commande adhérents et en relief. Malgré son gabarit, cette barre se fait finalement assez discrète.

Samsung HW-Q990B
Les boutons de contrôle de la barre de son Samsung HW-Q990B // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Selon l’éclairage ambiant, on peut distinguer les haut-parleurs surround et verticaux au travers de la grille. En revanche, les haut-parleurs frontaux ne sont pas discernables — un tissu acoustique les occulte derrière la grille — et la barre présente ainsi une surface microperforée unie très plaisante visuellement. Les différents connecteurs sont logés dans des niches à l’arrière de la barre, ce qui permet d’installer celle-ci contre un mur sans que les câbles ne soient gênants.

Samsung HW-Q990B
Le pied des enceintes surround permet d’intégrer le câble d’alimentation // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Les enceintes surround sont assorties à la barre et donc recouvertes presque intégralement d’une grille en acier. Comme elles communiquent par radiofréquences avec la barre, le seul connecteur présent est celui d’alimentation, installé sous l’enceinte. Bon point, les pieds en caoutchouc sont épais et souples, pour éviter de transmettre la moindre vibration aux supports ou meubles sur lesquels les enceintes seront posées.

Samsung HW-Q990B
L’évent flush du caisson est logé dans la face arrière, tandis que le haut-parleur est positionné latéralement // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Le caisson de basses est de format rectangulaire et plutôt compact au regard du gabarit de la barre. Son haut-parleur est orienté latéralement et en partie dissimulé par un déflecteur. Comme il fonctionne sans fil, le seul connecteur est, là encore, celui d’alimentation.

Samsung HW-Q990BConnectique

La connectique HDMI est généreuse, puisqu’on trouve deux entrées compatibles 4K HDR et une sortie avec support des retours audio ARC et eARC depuis un téléviseur. La présence d’entrées HDMI permet de connecter un lecteur Blu-ray et de profiter des pistes audio HD, telles que le Dolby TrueHD avec Atmos, le DTS-HD ou le DTS:X. Le VRR (Variable Refresh Rate) n’est pas supporté et les consoles de jeux l’utilisant devront être branchées directement au téléviseur. La prise HDMI ARC/eARC permet quant à elle de décoder les flux audio transmis par un téléviseur. Pour rappel, l’ARC (Audio Return Channel) intégré aux téléviseurs d’anciennes générations est compatible avec le Dolby Digital 5.1 et le PCM stéréo, tandis que l’eARC proposé sur les téléviseurs récents gère davantage de formats audio, notamment le Dolby Digital Plus avec métadonnées Dolby Atmos, très utilisé par les sites de streaming (Netflix, Prime Vidéo, Disney+…).

Samsung HW-Q990B
Les deux entrées et la sortie HDMI ARC/eARC de la barre Samsung HW-Q990B // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Bref, cette barre est compatible avec tous les formats audio multicanaux du marché. Par ailleurs, elle gère le protocole CEC et s’allume donc automatiquement avec le téléviseur ou le vidéoprojecteur auquel elle est branchée.

En complément, la barre Samsung HW-Q990B dispose d’une prise optique, qui assure la compatibilité avec des matériels plus anciens (lecteur DVD, Box…) et prend en charge les formats audio traditionnels : Dolby Digital 5.1, DTS 5.1 ou PCM stéréo.

Samsung HW-Q990B
La prise Toslink de la barre Samsung HW-Q990B // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Par ailleurs, Samsung met en avant la possibilité d’une transmission du Dolby Atmos sans fil : il s’agit d’une fonctionnalité réservée à certains téléviseurs de la marque. Enfin, la barre intègre des contrôleurs Wi-Fi et Bluetooth (SBC), pour l’écoute musicale et les réglages avancés par le biais de l’app Samsung SmartThings.

Samsung HW-Q990BFonctionnalités

La barre Samsung HW-Q990B est compatible AirPlay 2, Google Chromecast et Spotify Connect et l’on peut donc écouter n’importe quel service de streaming musical, depuis un smartphone Android ou un iPhone. En outre, la barre dispose d’un microphone et intègre l’assistant vocal Amazon Alexa. On peut donc contrôler la lecture musicale, poser des questions et même piloter d’autres appareils certifiés Works with Alexa. En revanche, l’assistant Google n’est pas intégré, bien que la barre puisse être contrôlée par d’autres appareils intégrant cet assistant (smartphone, enceinte connectée…).

Mixage virtuel sur 15 canaux pour un son immersif

Samsung annonce une diffusion sur 11.1.4 canaux, soit une distribution du son sur 15 canaux, plus un pour les basses fréquences. Les 11 canaux horizontaux sont diffusés comme suit : 7 depuis la barre elle-même (avant gauche, central, avant droit, surround frontal gauche et droit, surround latéral gauche et droit) et 4 autres depuis les enceintes arrière (surround arrière gauche et droit, surround latéral gauche et droit). Les 4 canaux verticaux (Dolby Atmos) sont répartis par paires entre la barre et les enceintes.

Samsung HW-Q990B
La face supérieure des enceintes surround abrite un haut-parleur pour le son vertical Dolby Atmos // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Important, il n’existe aucun film, série ou jeux vidéo avec une piste audio à 15 canaux (11.1.4). La grande majorité des films et séries sont accompagnés de pistes en 5.1 voire 7.1 et, par défaut, la barre Samsung HW-Q990B n’utilise — au plus — que la moitié de ses haut-parleurs. Pour profiter d’un son sur 15 canaux (et 22 haut-parleurs), il faut activer le mode surround dans l’app Samsung ou avec la télécommande. Dans ce cas, le processeur de la barre procède à un mixage sur l’ensemble de ses haut-parleurs.

Un calibration acoustique limitée… au caisson de basses

Samsung communique sur la technologie SpaceFit Sound Plus, censée permettre à la barre de s’adapter automatiquement à la pièce d’écoute. Malheureusement, le fabricant est peu disert sur le fonctionnement de ce qui s’apparente à une calibration acoustique, mais qui n’en est pas une, puisqu’aucun signal sonore étalon n’est émis. Or cette étape est incontournable pour mesurer l’impact de la pièce sur le signal audio diffusé (tonalité, retards, variation de phase…). Conclusion, SpaceFit Sound Plus n’est pas une calibration et son activation n’engendre d’ailleurs aucun changement audible.

En revanche et paradoxalement, le caisson de basses bénéficie d’une vraie calibration, pour fonctionner de manière optimale dans la pièce. L’utilisateur doit pour cela activer la fonction Auto-EQ et suivre les étapes de la calibration, qui s’accompagne d’une émission de sons graves mesurés par le microphone de la barre.

Samsung fait également la promotion de Q-Symphony 2.0, une technologie de spatialisation qui combine le son d’un téléviseur Samsung et celui de la barre de son. Un concept étrange, tant une barre de son a vocation à remplacer les haut-parleurs d’un téléviseur — par définition très inférieurs — et pas à les compléter. Malheureusement, nous n’avons pas pu tester cette fonction faute de téléviseur Samsung.

Une app indispensable, mais peu ergonomique

Pour contrôler et régler la barre de son Samsung HW-Q990B, deux possibilités s’offrent à l’utilisateur. Soit utiliser la télécommande fournie, soit recourir à l’app Samsung SmartThings. La télécommande permet d’accéder à quasiment toutes les fonctions qu’offre l’app, cependant la toute petite zone d’affichage à LED de la barre — seulement 3 caractères affichés et défilants — encourage fortement à passer au smartphone.

Samsung HW-Q990B
La télécommande de la barre Samsung HW-Q990B offre des contrôles de lecture et de navigation pour le téléviseur connecté // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Quoiqu’il en soit, l’app Samsung SmartThings est indispensable au bon fonctionnement de la barre, puisqu’elle est requise pour la connecter au réseau WiFi, écouter de la musique depuis un service de streaming, mais aussi accéder aux réglages avancés. Son interface est assez claire, mais sans commune mesure avec ce que proposent Sonos ou Bose. Par exemple, il faut un bon moment pour trouver le réglage de niveaux des canaux, presque caché dans un sous-menu accessible par les trois points en haut à droite de l’interface. Fort heureusement, les différents modes surround, de compression dynamique (mode nuit) ou d’amélioration des voix sont aisément accessibles. Enfin, un égaliseur laisse modeler la réponse en fréquence de la barre, mais pas du caisson.

La barre Samsung HW-Q990B peut être mise à jour, mais il revient à l’utilisateur de vérifier (sur le site du fabricant) qu’une mise à jour est disponible. Il suffit alors de télécharger un fichier ZIP (environ 600 Mo), le décompresser sur une clé USB qu’il faut ensuite insérer dans le port USB de service situé sous la barre. La mise à jour s’effectue automatiquement dès la mise sous tension.

Samsung HW-Q990BAudio

Pas moins de 22 haut-parleurs sont intégrés à la barre (15), ses enceintes satellites (6) et son caisson de basses (1). Les canaux frontaux (gauche, centre, droit) sont reproduits chacun par des paires de haut-parleurs rectangulaires (10×4 cm environ) associées chacune à un tweeter, pour améliorer la précision des hautes fréquences. Les pans coupés aux extrémités cachent quatre transducteurs large-bande de 5 cm de diamètre environ, pour les effets surround frontaux et latéraux.

La face supérieure abrite deux autres transducteurs de 5 cm, avec amorce de pavillon pour amplifier mécaniquement les sons verticaux (Dolby Atmos, DTS:X), qui doivent être réfléchis au plafond avant d’atteindre l’auditeur. Chaque enceinte surround héberge trois haut-parleurs (5 cm toujours), dont un encore pour les effets verticaux.

Samsung HW-Q990B
L’agencement interne de la barre respire le sérieux // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

En ouvrant la barre Samsung HW-Q990B, on découvre un agencement de qualité des différents haut-parleurs et amplificateurs, avec des inserts de mousse pour protéger certains composants des vibrations (alimentation, WiFi). Les modules d’amplification, qui cumulent une puissance voisine de 60 Watts, sont équipés de dissipateurs thermiques. Quant aux haut-parleurs, ils sont équipés de larges aimants en ferrite, si grands que la carte d’amplification a été dessinée pour ne pas gêner leur installation. Bref, ça respire le sérieux et l’on comprend mieux les presque 8 kg de la barre, ainsi que son mètre vingt-trois de longueur.

Caisson de basses un peu léger

Le caisson de basses associé a la lourde responsabilité de reproduire l’intégralité des basses fréquences des 15 canaux diffusés, la barre n’étant pas conçue pour reproduire efficacement les sons graves sous 100 Hz (pas d’évent bass-reflex, ni radiateurs passifs). Pour cela, le caisson est équipé d’un haut-parleur de 20 cm avec déflecteur acoustique latéral. L’intérêt de cette pièce est de rendre les basses fréquences moins directives, afin que l’auditeur ne puisse localiser le caisson dans l’espace. D’ailleurs, cela fonctionne très bien.

Samsung HW-Q990B
Le déflecteur du caisson de basses permet une diffusion harmonieuse des sons graves // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Le haut-parleur est chargé en bass-reflex, soit assisté par un tube résonateur à évent, pour améliorer son rendement. Surprise, la consommation annoncée par Samsung n’est que de 32 Watts pour le caisson de basses, ce qui signifie que l’ampli embarqué pourrait être de puissance modeste.

Configuration de test

J’ai écouté la barre de son Samsung HW-Q990B dans deux pièces : l’une de 30 m² environ sur parquet, avec hauteur de 2m60 sous plafond (plat, adapté aux réflexions des effets Atmos) et l’autre de 12 m² environ, sous combles (moquette et cloison inclinée). Plusieurs téléviseurs et vidéoprojecteurs lui ont été associés, sans problème de compatibilité. J’ai visionné des films et séries depuis Netflix, Prime Vidéo et Plex (en HDMI ARC), ainsi que depuis un lecteur Amazon Fire TV branché à la barre. Un iPhone et Apple Music ont été utilisés pour l’écoute musicale en AirPlay.

Signature sonore et marge dynamique

La barre Samsung HW-Q990B possède une balance tonale claire, avec une mise en avant assez franche du registre de fréquences médium, ce qui apporte un surcroît de précision et accentue les contours des instruments et voix. Le grave, confié intégralement au caisson de basses, pâtit d’un équilibre qui favorise l’infra-grave (jusqu’à 60 Hz) au détriment du haut-grave. Sa capacité d’impact est donc limitée. Quant à l’aigu, il est légèrement en avant et assez doux. Cette signature convient aux films et séries, mais moins à l’écoute musicale. Lorsque le mode surround est enclenché — pour utiliser tous les 15 canaux à partir d’une piste 5.1 par exemple — la balance tonale se fait plus montante et l’aigu colore davantage la restitution. Mieux vaut rester en mode standard.

Samsung HW-Q990B
En transparence, l’un des haut-parleurs verticaux de la barre Samsung HW-Q990B // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

En termes de dynamisme et de volume, les résultats sont mitigés. De niveau faible à modéré, le son est précis et immersif, avec une dynamique sous contrôle et donc peu de projection sonore. Cependant, le caisson n’est pas capable des mêmes écarts de niveau que la barre. Dans Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’Anneau, la scène du Balrog dans les mines de la Moria laisse entendre un grave assez profond et, mais un peu juste en termes de puissance. Lorsque les blocs de pierre se détachent du plafond et détruisent les escaliers, les impacts ne créent pas le sentiment d’oppression qu’une restitution juste produit sur le spectateur. Au-delà de 30 % du volume, le caisson montre d’ailleurs ses limites et peine à produire ce qu’il faut de basses fréquences pour « soutenir » la barre. Conséquence de cette perte d’autorité du caisson, l’équilibre tonal rompt progressivement et le son devient fatigant.

Cependant, le niveau sonore produit en restant dans la plage de 30 % du volume, est bien suffisant pour une pièce de 30 m2 environ.

Des effets verticaux Atmos décevants

Rappelons qu’idéalement, les effets sonores verticaux Dolby Atmos doivent être diffusés par des enceintes installées au-dessus de l’auditeur. C’est le cas dans les salles de cinéma multiplex certifiées par Dolby, où des dizaines d’enceintes diffusent individuellement les effets verticaux. Une telle configuration est impossible avec une barre de son et les sons verticaux sont obtenus par réflexion préalable sur le plafond de la pièce, avec tout ce que cela peut avoir d’aléatoire (qui plus est en l’absence de calibration sérieuse).

test-samsung-hw-990b-1

C’est donc sans surprise que la reproduction des pistes en Dolby Atmos déçoit. Certes, le son possède bel et bien une dimension verticale, que l’on ressent devant et derrière soi… mais pas au-dessus de soi. Dans Star Trek : Sans Limites, la bataille finale où Sabotage des Beastie Boys est joué, l’immersion offerte par la barre est sans commune mesure avec celle éprouvée au cinéma puisqu’elle reste essentiellement horizontale.

Un son surround horizontal convaincant

Pour autant, il ne faut pas jeter la pierre à Samsung, car la diffusion en Dolby Atmos reste un écueil très difficile à contourner, et qu’en outre la spatialisation horizontale de cette barre est très bonne. De plus, la profondeur de la scène frontale est intéressante : l’agencement des plans sonores est plutôt bon et, globalement, cela respire. Les enceintes arrières contribuent évidemment beaucoup à l’immersion de l’auditeur, qui est fréquemment surpris par des sons inattendus diffusés derrière lui. D’ailleurs, il est judicieux de positionner les enceintes surround bien en retrait du point d’écoute, d’un bon mètre ou davantage, afin que la scène arrière se déploie convenablement.

Des voix toujours intelligibles

Une bonne barre de son se doit de bien restituer les voix, c’est oserait-on dire, la base. À ce jeu, la Samsung HW-Q990B sort du lot et délivre des voix féminines et masculines intelligibles, avec un bon équilibre entre incarnation et clarté, cela sans activer le mode d’amélioration des voix.

Samsung HW-Q990B
La barre de son Samsung HW-Q990B et ses enceintes surround // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Ce mode n’est vraiment utile qu’avec les programmes de la TNT où les fréquences médium sont en retrait et assourdissent les voix. Bon point, les films des années 1940-50, aux prises de son de qualité moyenne, sont restitués avec précision et sans agressivité.

Bien moins à l’aise pour la musique

La barre Samsung HW-Q990B n’a pas été développée pour l’écoute musicale et cela s’entend. La balance tonale, qui accentue les fréquences médium, apporte une coloration à toutes les musiques jouées. Quant à la spatialisation, la barre en fait un peu trop et ajoute une profondeur artificielle. Ce n’est pas franchement gênant, mais nuit au mixage original et toutes les musiques sonnent plus ou moins de la même manière. On ne retrouve pas avec cette enceinte la polyvalence home-cinéma/musique de certaines barres Bose ou Sonos, par exemple.

Samsung HW-Q990BPrix et disponibilité

La barre de son Samsung HW-Q990B est disponible en coloris noir est proposée au prix de 1599 €.

Note finale du test
Correct, mais...
6 /10
La barre Samsung HW-Q990B, grâce à son grand format et ses enceintes surround séparées, parvient à établir une scène sonore convaincante sur le plan horizontal, mais échoue à créer un plafond sonore au-dessus de l’auditeur. Pistes multicanales classiques et Dolby Atmos sont ainsi restituées avec trop peu de différences. Dommage également que le caisson de basses ne soit pas mieux dimensionné et peine à suivre la cadence à très fort volume.

Si l’on sait rester raisonnable sur ce point et que l’on tient à disposer de vraies enceintes surround, la barre Samsung HW-Q990B reste un choix très valable.

Points positifs du Samsung HW-Q990B

  • Vaste scène sonore horizontale

  • Clarté et précision du son

  • Intelligibilité des voix

  • Deux entrées HDMI compatibles 4K HDR

  • AirPlay 2, Chromecast et Spotify Connect

  • Compatibilité Dolby Atmos et DTS:X

Points négatifs du Samsung HW-Q990B

  • Absence de calibration pour la barre et les enceintes

  • Caisson un peu léger

  • Effets verticaux peu audibles

  • Manque de chaleur pour la musique

  • Afficheur LED à seulement 3 caractères

  • Ergonomie de l'app

Les derniers articles