Samsung et AMD persistent malgré un démarrage difficile : vers de nouvelles puces Exynos

 

Samsung et AMD ont convenu de continuer leur partenariat, ce qui signifie que l'Exynos n'est pas abandonné.

Samsung a décidé de poursuivre sa collaboration avec AMD pour les futurs SoC Exynos. Il faudra donc compter sur l’intégration d’un GPU RDNA dans les futurs Exynos, comme l’ont annoncé conjointement Samsung et AMD.

C’est un choix audacieux pour Samsung, car la puce Exynos du Galaxy S22 lui a causé beaucoup de problèmes en raison de ses performances très moyennes. La décision de continuer d’investir dans les SoC Exynos montre la détermination du groupe coréen à développer ses propres puces.

L’Exynos 2200 a manqué sa cible, mais Samsung veut persévérer

Suite au lancement du GPU conçu par AMD pour la puce Samsung Exynos 2200 qui équipait le Galaxy S22, nos attentes étaient élevées quant aux performances et aux qualités de la puce Samsung. Cependant, nous avons été déçus par les performances des Galaxy S22 commercialisés en Europe, qui se sont avérées moins puissantes et moins endurantes, avec davantage de chauffe, que les variantes équipées du Qualcomm Snapdragon. Vous connaissez la suite : la série Galaxy S23 utilise uniquement la puce Qualcomm Snapdragon, indépendamment des régions du monde où elle est vendue.

Samsung prévoit d’intégrer « plusieurs générations » de GPU AMD Radeon dans d’autres SoC Exynos à l’avenir. En procédant ainsi, l’entreprise américaine souhaite offrir « des performances graphiques au niveau des consoles de jeux et une efficacité énergétique optimisée » dans davantage d’appareils mobiles. Apparemment, Samsung n’a absolument pas renoncé aux SoC Exynos.

Récemment, des rumeurs ont circulé selon lesquelles Samsung présenterait un nouveau SoC haut de gamme de la série Exynos avec le Galaxy S24. Il a également été entendu que l’Exynos 2200 devrait être utilisé dans le Samsung Galaxy S23 Fan Edition (FE).

Samsung cherche l’indépendance

Adopter cette approche, en développant davantage les puces Exynos, est une manière pour Samsung de réduire sa dépendance vis-à-vis de Qualcomm. En investissant dans l’amélioration de ses propres puces, Samsung peut renforcer sa position sur le marché et réduire les coûts liés à l’achat de puces externes.

À long terme, cette stratégie pourrait donner à Samsung un avantage concurrentiel en lui permettant de proposer des smartphones plus performants et différenciés, tout en réduisant sa dépendance à des fournisseurs tiers comme Qualcomm.

Néanmoins, Samsung doit impérativement améliorer les performances de ses futurs processeurs Exynos pour regagner la confiance des consommateurs et conserver sa position sur le marché des smartphones haut de gamme.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).