Samsung pourrait dégainer rapidement ses SoC Exynos équipés de GPU AMD

Une alliance prometteuse, au moins sur le papier

 

D'après des informations relayées sur Twitter, le partenariat signé entre Samsung et AMD pour les parties graphiques des prochaines puces Exynos pourrait porter ses fruits dès cette année.

Lisa Su, CEO d’AMD, lors de la présentation des nouveaux processeur Ryzen mobile à l’occasion du CES 2021

Lisa Su, CEO d’AMD, lors de la présentation des nouveaux processeur Ryzen mobile à l’occasion du CES 2021 // Source : AMD

Et si le Galaxy Z Fold 3 était équipé d’un iGPU signé AMD ? De récentes rumeurs laissent entendre que Samsung serait en mesure de lancer beaucoup plus tôt que prévu ses nouveaux SoC Exynos équipés de parties graphiques conçues par AMD. La chose résulte d’un partenariat conclu courant 2019 entre Samsung et la firme de Lisa Su. Un partenariat qui avait de nouveau fait parler de lui début janvier, alors que Samsung promettait que sa prochaine génération de SoC Exynos serait équipée d’iGPU AMD Radeon.

Comme le résume le site spécialisé SamMobile, le début d’année 2022 était alors pressenti pour une introduction de ces nouvelles puces sur le Galaxy S22, mais finalement, la chose pourrait intervenir dès le second ou le troisième trimestre 2021.

L’expertise d’AMD pour donner du peps aux prochains Exynos

C’est en tout cas ce qu’indique Ice Universe sur Twitter. L’intéressé estime par ailleurs que les iGPU Radeon conçus par AMD seraient en mesure d’équiper les futures puces Exynos de séries 2XXX et 1XXX. De l’aveu même du leaker, il faudrait néanmoins prendre ce créneau de lancement avec des pincettes, rien n’étant visiblement arrêté chez Samsung à ce stade.

We will see Samsung release Samsung × AMD GPUs in the second or third quarter of 2021, which will be used in the next Exynos 2xxx and next Exynos 1xxx processors, Samsung may change the release time of the new processors.

— Ice universe (@UniverseIce) January 24, 2021

Pour rappel, cette alliance de Samsung avec AMD intervenait quelques mois seulement avant que le géant coréen décide de dissoudre sa division chargée de développer en interne des cœurs CPU, au profit de cœurs développés par le britannique ARM. Cette décision stratégique a notamment permis au très récent Exynos 2100 de remonter dans les classements face au Snapdragon 888 avec lequel il partage désormais des cœurs Cortex-X1 et Cortex-A78. Reste que sur le plan des performances graphiques, la nouvelle puce de Samsung est toujours légèrement à la traîne face à la concurrence. C’est là qu’AMD et son expertise en matière de GPU devrait permettre de changer la donne sur les prochaines générations d’Exynos.

Tout du moins c’est l’espoir de Samsung, qui souhaiterait s’imposer en alternative à Qualcomm et MediaTek sur le marché du SoC pour smartphone. À cette heure, la firme fournit déjà des Exynos 1080 au chinois Vivo pour certains de ses appareils.

Les derniers articles