L’Exynos 2100 du Samsung Galaxy S21 est (très) prometteur : voici les caractéristiques officielles

 

Samsung a dévoilé sa nouvelle génération de puces Exynos que l’on retrouvera dans les nouveaux Galaxy S21 de la marque. L’Exynos 2100 semble très prometteur.

Exynos is back, c’est ainsi que Samsung a commencé sa petite conférence du CES 2021 dédiée à sa nouvelle puce Samsung Exynos 2100. Son but ? Démontrer que Samsung a fait les efforts suffisants pour se mesurer à nouveau avec Qualcomm et Apple pour proposer la meilleure puce dans un smartphone.

Une puce en 5 nm avec les dernières technologies ARM

L’Exynos 2100 dit définitivement adieu à l’architecture développée en interne par Samsung pour se tourner vers les Cortex directement développés par ARM. Il s’agit plus précisément d’un processeur 8 cœurs avec 1 cœur très performant Cortex-X1 à 2,9 GHz, 3 cœurs moyens Cortex-A78 à 2,8 GHz, et 4 cœurs basse consommation Cortex-A55 à 2,2 GHz.

La comparaison avec un Snapdragon 888 est assez simple puisque ce dernier utilise la même structure (1 x Cortex-X1, 3 x Cortex-A78 et 4 x Cortex-A55) avec des fréquences de fonctionnement plus faible. Cela signifie que l’Exynos 2100 devrait en tout état de cause offrir des performances plus élevées au niveau du CPU.

La fabrication de la puce est assurée par Samsung avec son tout nouveau processus en 5 nm. Ici aussi, Samsung est à la page puisque les dernières puces Apple et Qualcomm utilisent désormais le 5 nm.

Puce graphique Mali, modem 5G et Image Signal Processor de haut niveau

Mais un SoC mobile n’est pas qu’un processeur, mais bien un ensemble de composants qu’il faut inspecter précisément. La puce graphique d’abord, n’a finalement pas été développée par AMD, mais par ARM. L’Exynos 2100 utilise une puce Mali-G78 avec 14 cœurs tout de même. Ici, on pourra comparer avec le Kirin 9000 de Huawei équipé de la même puce avec 24 cœurs qui offrait alors des performances de graphique de très haut vol. La conférence s’est terminée par une annonce rassurante concernant le partenariat avec AMD, il est toujours d’actualité, mais concernera les futures puces de Samsung.

L’Exynos 2100 intègre également un modem 5G dernier cri, capable de gérer les fréquences sub-6GHz mais aussi les ondes millimétriques pour débits pouvant monter à 5,1 et 7,35 Gb/s respectivement en téléchargement. L’agrégation en 4G LTE a été également travaillée pour offrir jusqu’à 3 Gb/s en téléchargement.

L’ISP, qui se charge d’analyser les données des capteurs photo du smartphone, peut ici prendre en charge jusqu’à 200 mégapixels sur un seul capteur. On imagine que cela sera mis à contribution pour les modules photo toujours plus complexes des fleurons de Samsung. Dans les détails, les équipes de la firme annoncent que l’Exynos pourra gérer jusqu’à 6 appareils à la fois.

De la vidéo en 8K

Ce sera également utilisé pour l’enregistrement vidéo, permettant de filmer jusqu’en 8K à 30 images/seconde à la volée avec du HDR10+. Le décodage vidéo se fera, lui, jusqu’à 60 images par seconde, toujours en 8K avec le HDR10+ en utilisant le codec H.265. Les codecs VP9 et AV1 seront limités à 30 images par seconde.

Dernier détail de ce tour d’horizon du SoC : l’écran du smartphone pourra afficher une définition 4K 3840 x 2160 pixels à 120 Hz, ou une définition QHD+ jusqu’à 144 Hz. Samsung va-t-il développer un smartphone 4K, jusque-là chasse gardée des smartphones Sony Xperia ? Cela reste à découvrir.

Les derniers articles