Cupidité ou nécessité ? SFR augmente les prix de sa fibre chez les opérateurs

SFR s'attire les foudres de ses compétiteurs

 

SFR a décidé d'augmenter les prix de gros de sa fibre optique dans les villes moyennes. Ses camarades opérateurs fustigent cette décision et l'accusent de cupidité.

La fibre optique se déploie de plus en plus sur le territoire français. Mais tout cela n’est pas l’œuvre d’un seul acteur : les opérateurs le font territoire par territoire et proposent ensuite de louer leurs fibres à leurs concurrents moyennant finance évidemment.

SFR est une nouvelle fois accusé de cupidité ces derniers temps sur le secteur public, alors que l’UFC Que Choisir pointe du doigt ses augmentations cachées. Sur le secteur privé, comme le révèle Les Echos, l’ambiance est exactement la même.

SFR augmente les prix de sa fibre

Le journal révèle en effet que SFR a décidé d’augmenter les prix de gros de l’accès à sa fibre optique sur les villes moyennes. Il s’agit des tarifs pratiqués auprès des autres opérateurs souhaitant se greffer à son réseau.

Ainsi, dans ce qui représente 641 communes (7 % des français), la location à la ligne passerait à 16,73 euros (2 % d’augmentation) quand l’opérateur historique Orange facture, lui, 13,20 euros. Pour acheter une tranche de 5 % des logements d’un périmètre fibré par SFR, c’est 5,80 euros (+9 %) qui est réclamé contre 5,48 euros pour Orange.

SFR a expliqué au journal que ces augmentations font partie d’une « révision des tarifs de gros » de l’ordre de « quelques centimes ». Il les justifie en précisant que cela « se fait en contrepartie d’avancées contractuelles » pour ses clients et qu’elles permettent de « tenir compte des coûts de maintenance plus importants, du fait notamment de dégradations. »

SFR accusé de cupidité

Les acteurs subissant ces augmentations interrogés par Les Echos semblent très clairement contre celles-ci, qui sont souvent caractérisés comme un acte de cupidité : « Traditionnellement, les tarifs de gros sont plutôt dans une tendance baissière, car plus on déploie de la fibre, plus les coûts baissent à cause des économies d’échelle ! Si on arrive à gagner 2 centimes de plus, c’est déjà très bien, mais là, 16 euros par mois pour accéder à une ligne de fibre SFR, c’est juste délirant ! » déclare l’une d’entre elles.

Un autre acteur déclarait auparavant que « l’ironie, c’est que SFR peste depuis longtemps contre les prix de gros d’Orange qu’il juge trop élevés… » Ses concurrents jugeaient en effet que les prix de l’opérateur au carré rouge étaient déjà trop élevés avant même cette hausse.

Une partie du réseau fibre optique d’Altice ayant été revendu à trois fonds d’investissement — Allianz Capital Partners, AXA IM et Omers Infrastructure — fin 2018, certains suspectent que SFR cherche avant tout à offrir un bon retour sur investissement à ces derniers.

Interrogée sur ce point, l’entreprise a déclaré : « Aujourd’hui, nous avons un contrat qui nous permet toute latitude d’évolution tarifaire. Les fournisseurs d’accès à internet nous ont demandé de cadrer dans le temps ces évolutions pour éviter des surprises au cours des prochaines années. »

D’aucuns argumenteraient que cette augmentation sur les villes moyennes est une surprise. Ces débats seront arbitrés naturellement par l’Arcep, en charge de réguler les opérateurs en France. SFR devrait particulièrement être dans son viseur en ce début 2020.

De 5000… à 40 personnes. Voilà ce qu’on apprenait peu à peu de l’évolution du service client de SFR suite au dernier plan de départ volontaire (PDV) lancé par l’opérateur au carré rouge. Argumentant une…
Lire la suite

Les derniers articles