Chaise gonflable, marteau et pelle : mais que mijote Smart avec son prochain SUV électrique très baroudeur

 

Après les #1 et #3, Smart se prépare à dévoiler sa nouvelle #5, d’abord sous la forme d’un concept-car. Officiellement dévoilé dans quelques jours au salon de Pékin, ce dernier prend la forme d’un SUV électrique au look de baroudeur attachant. Il fait également le plein d’idées malines.

À partir de 2035, tous les constructeurs automobiles présents en Europe devront uniquement commercialiser des voitures 100 % électriques, hormis quelques exceptions. Et Smart sera également concerné, comme tous les autres.

Un tout nouveau SUV électrique

La firme, qui appartient désormais à Daimler, maison-mère de Mercedes et au groupe chinois Geely, qui possède notamment Volvo, Polestar et Lotus, propose depuis longtemps des autos électriques. Citons les Smart ForTwo et ForFour, qui ont cependant fait leurs adieux quelques semaines plus tôt et dont les derniers exemplaires ont quitté l’usine française située à Hambach. Les deux citadines laissent leur place à la Smart #1, un petit SUV compact que nous avions pu essayer, ainsi qu’à sa version coupé, la nouvelle #3.

Mais ce n’est pas tout. L’entreprise va profiter du salon de Pékin, qui va officiellement ouvrir ses portes au grand public à partir du 25 avril prochain pour lever le voile sur sa dernière création en date, qui prendra d’abord la forme d’un inédit concept-car. Celui-ci est baptisé Smart #5 et annonce un SUV plus grand, situé au-dessus de la #3, comme le laisse penser le communiqué du constructeur.

On y découvre à quoi ressemblera ce nouveau véhicule, mais uniquement sous la forme d’un croquis de design. L’occasion cependant de voir ses proportions, avec une silhouette assez haute et très carrée. Les lignes sont anguleuses et laissent penser que la voiture mise notamment sur une grande praticité pour ses occupants. La garde au toit semble en effet être assez élevée, notamment à l’arrière. En revanche, on ne connaît pas encore les dimensions du véhicule, qui devraient sans doute être assez généreuses. En termes de style, le véhicule devrait afficher une philosophie de vrai baroudeur.

Nous découvrons des protections de carrosserie noires en plastique, que l’on retrouve également sur les bas de caisse. Le bouclier arrière semble quant à lui assez proéminent et la voiture devrait être bien campée sur ses roues. Néanmoins, les proportions seront sans doute un peu plus sages sur la version de série, qui devrait voir le jour un peu plus tard. On note que les porte-à-faux sont quant à eux très courts, alors que l’empattement est assez généreux pour accueillir les passagers, notamment à l’arrière.

De nombreux accessoires malins

En revanche, aucune photo du poste de conduite n’a encore été publiée par le constructeur pour le moment. Cependant, on sait que la Smart #5 sera proposée avec de nombreux accessoires malins, que l’on devrait sans doute retrouver sur la version de série. Sur le toit, un rangement étonnant permet en effet d’accueillir des chaises gonflables, qui montrent que le véhicule est avant tout conçu pour partir à l’aventure à son volant. Il est aussi possible de transporter une pelle, tandis que d’autres accessoires seront installés dans le poste de conduite.

Parmi eux, un marteau de camping, une enceinte, une lampe de poche ainsi qu’un matelas gonflable. De quoi nous rappeler ce que propose également le constructeur chinois Li Auto depuis peu. Les sièges adoptent quant à eux un design inédit et tout en rondeur, qui devrait inspirer dans une certaine mesure la version de série, qui chassera sur les terres de la nouvelle Peugeot e-5008, dévoilée quelques mois plus tôt. Mais qu’en est-il de sa motorisation ? Pour l’heure, Smart n’a pas encore dit un mot à ce sujet. Mais on sait qu’elle sera électrique.

Le SUV va-t-il reprendre la gamme de moteurs de la Smart #3, de même que sa plateforme SEA ? Sans aucun doute. Pour mémoire, le SUV électrique affiche des puissances comprises entre 268 et 423 chevaux dans sa version Brabus, et embarque une batterie de 66 kWh bruts. Cette dernière adopte la technologie NMC (nickel – manganèse – cobalt) et permet à la voiture de parcourir jusqu’à 455 kilomètres selon le cycle WLTP. En ce qui concerne la recharge, il fait compter environ 30 minutes pour passer de 10 à 80 % à une puissance de 150 kW.

La date de lancement de la version de série du concept #5 n’a pas encore été annoncée pour le moment, alors que ce dernier devrait rivaliser avec la Tesla Model X, la Kia EV9 ainsi que le Mercedes EQB, entre autres.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.