Tesla a trouvé une solution pour rendre les essuie-glaces de ses voitures plus pratiques

Un effet placebo ou une nette amélioration ?

 

Décriés depuis toujours, les essuie-glaces automatiques de Tesla s'améliorent tout de même au fil du temps. Enfin, le constructeur américain — principalement son PDG Elon Musk — promet régulièrement des améliorations. Aux dernières nouvelles, il y a une manière habile d'augmenter leur sensibilité.

Si vous ne possédez pas de Tesla, tout ce qui suit va vous paraître surréaliste tant les essuie-glaces automatiques sont une fonction classique et maitrisée depuis de nombreuses années dans le monde de l’automobile.

Cependant, si la quasi-totalité des constructeurs a décidé il y a bien longtemps d’inclure un capteur de pluie sur le pare-brise de ses véhicules, Tesla s’en est affranchi. À la place, pour tenter de détecter s’il pleut, l’ordinateur central se base sur les caméras. Autant dire que ce n’est pas toujours satisfaisant, loin de là. Aujourd’hui, Tesla a modifié discrètement son manuel en ligne en indiquant qu’une nouvelle manière de gérer les essuie-glaces automatiques est apparue.

Des essuie-glaces automatiques qu’il faut gérer manuellement

Tout l’intérêt d’un système d’essuie-glaces automatiques réside dans son bon fonctionnement sans action humaine. En effet, si l’on doit appuyer manuellement à chaque fois qu’il pleut pour les déclencher, ils sont tout sauf automatiques.

Sans pour autant aller jusqu’à cet extrême, Tesla reconnaît que la gestion totalement automatisée de ses essuie-glaces n’est pas parfaite. Dans la dernière itération de son manuel en ligne, le constructeur précise alors : une pression sur le bouton des essuie-glaces alors que les essuie-glaces sont réglés sur Auto a pour effet d’augmenter temporairement la sensibilité des essuie-glaces.

La gestion des essuie-glaces sur une Tesla Model 3 // Source : Tesla

Autrement dit, si les caméras ne détectent qu’une petite pluie alors que vous constatez qu’il faut accélérer la cadence des essuie-glaces, un appui sur le bouton devrait le faire comprendre au logiciel embarqué.

Le fait est qu’appuyer sur le bouton des essuie-glaces affiche également un menu contextuel où l’on peut choisir l’intensité des essuie-glaces, ce qui pose une question : pourquoi se donner tant de mal à aider les essuie-glaces automatiques à deviner la vitesse adéquate, alors qu’il ne faut pas plus d’effort pour sélectionner soi-même la bonne vitesse ?

Cela fait partie des bizarreries de Tesla où le constructeur semble parfois faire compliqué, alors qu’il peut faire simple. Tout le monde a probablement fait le deuil du capteur de pluie pour la gestion des essuie-glaces sur une Tesla, cependant force est de constater que cela améliorerait grandement la situation pour les conducteurs.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).

Les derniers articles