Le deuxième trimestre de l’année 2019 est à l’image du premier : bien que plus faibles, les pertes financières continuent de rythmer le quotidien de Tesla, et ce malgré un record de livraisons entre avril et juin.

Début juillet, l’entreprise californienne Tesla pouvait se targuer d’avoir battu des records de livraisons au cours du deuxième trimestre : plus de 95 000 véhicules électriques de la marque ont en effet séduit des clients américains, européens et chinois, pour le plus grand bonheur d’Elon Musk, CEO du groupe. Mais la firme d’outre-Atlantique est-elle pour autant rentable ? Une question à laquelle le bilan financier trimestriel, publié le 24 juillet 2019, répond.

Record de liquidités

Ne tournons pas autour du pot : la réponse est non. La multinationale américaine a en effet enregistré des pertes nettes de 408 millions de dollars au deuxième trimestre de 2019. Un chiffre certes moins alarmant qu’au premier trimestre, à l’issue duquel la marque a perdu 702 millions de dollars. Mais à l’époque, le plus faible nombre de livraisons — 63 000, pour rappel — apportait une certaine explication rationnelle.

Le chiffre d’affaires de ce second trimestre atteint quant à lui les 6,3 milliards de dollars, contre 4,5 milliards il y a trois mois. Son niveau de liquidité à lui aussi bondi : 5 milliards au total, soit 2,8 milliards de plus que fin mars. Une somme pour le moins gargantuesque qui s’explique en partie par la levée de fonds lucrative bouclée en mai dernier, pour un pactole de 2,3 milliards de dollars.

Merci la Model 3

« Ce niveau de liquidités nous met dans une position confortable pour préparer la production de la Model 3 en Chine et celle de la Model Y aux États-Unis. Grâce à nos importantes livraisons et nos progrès en matière de réductions des coûts, nos pertes nettes ont considérablement baissé par rapport au premier trimestre de 2019 », tente de nuancer l’entreprise dans son document public.

La Tesla Model 3 reste le véhicule phare du fabricant, avec plus de 77 000 exemplaires livrés. À noter que les clients dépensent en moyenne 50 000 dollars pour devenir propriétaires d’un tel produit. Derrière, les Model S et Model X ferment la marche avec près de 18 000 unités arrivées à bon port lors du trimestre.