La première voiture électrique de Toyota arrive (à nouveau) en France, mais avec de mauvaises surprises

 

Toyota dévoile une nouvelle grille tarifaire pour son bZ4X, qui n'est autre que sa toute première voiture électrique. Si une version sera bien éligible au bonus écologique, elle pourrait ne pas faire long feu dans la gamme du SUV, qui serait privé d'aides.

Toyota bZ4X // Source : Frandroid

Si Toyota n’a jamais vraiment cru en l’électrique, la firme japonaise devra bien s’y mettre pour continuer à exister en Europe, alors que les hybrides sont quant à eux condamnés. C’est ainsi qu’elle a dévoilé en octobre 2021 son premier véhicule électrique, qui prend le nom de bZ4X.

Un prix élevé

Ce dernier a cependant connu des débuts un peu compliqués, tandis que sa commercialisation a même dû être interrompue. Et pour cause, ses roues se détachaient en roulant ! Un souci qui a heureusement été corrigé sur le SUV électrique, qui n’est toujours pas disponible dans les concessions françaises. Mais cela devrait bientôt changer.

En effet, le constructeur japonais vient d’annoncer les tarifs de son nouvel arrivant, relayés par les journalistes du site Automobile Propre. Au total, deux versions seront proposées, en traction ou avec une transmission intégrale. La première revendique 204 chevaux et la seconde voit sa puissance légèrement grimper pour atteindre les 218 équidés.

Toyota bZ4X
Toyota bZ4X // Source : Etienne Rovillé

Les deux partagent une batterie de 71,4 kWh et affichent une autonomie respective de 513 et 467 kilomètres selon le cycle WLTP. Une fiche technique que l’on connaissait déjà, de même que ses tarifs, qui avaient déjà été officiellement dévoilés en juillet dernier.

Mais jusqu’alors, seule deux versions équipées d’un chargeur embarqué de 6,6 kW était disponibles. Si celles-ci sont toujours présentes dans la gamme, d’autres variantes équipées d’un chargeur de 11 kW font leur arrivée. De quoi diviser par deux le temps de chargement sur une borne en courant alternatif, comme sur une wallbox par exemple.

Il faut donc compter 46 900 euros pour le Toyota bZ4X deux roues motrices avec le chargeur le moins puissant. Un prix qui permet au SUV d’être éligible de peu au bonus écologique de 5 000 euros. À vrai dire, il s’agit de la seule configuration à pouvoir prétendre à cette aide, puisque les deux autres finitions Origin et Origin Exclusive sont bien plus chères.

Une gamme en mouvement

Si vous voulez vous offrir un exemplaire du SUV à un prix abordable, il va falloir faire vite. Selon notre source, la version dotée du chargeur embarqué de 6,6 kW ne serait disponible qu’en pré-réservation, et dans la limite des stocks disponibles. Ce qui signifie que seule la variante avec le chargeur de 11 kW sera ensuite disponible. Et niveau prix, ça change tout puisque la déclinaison la moins chère démarre à 55 000 euros en finition Origin.

Il faut ensuite compter 58 000 euros pour la version dotée d’une transmission intégrale. Des tarifs qui ne rendent plus le SUV éligible à l’aide du gouvernement, qui pourrait bientôt être réservée aux modèles assemblés en Europe. Ce qui ne devrait pas faciliter le lancement de ce bZ4X, qui a connu une petite chute de prix en Chine pour mieux rivaliser avec Tesla. Ce qui n’est donc pas prévu sur notre territoire pour le moment.

Au total, trois finitions vont être proposées sur le SUV électrique, à savoir Pure, Origin et Origin Exclusive. La première, qui joue le rôle d’entrée de gamme est déjà plutôt bien équipée. Elle est en effet livrée de série avec le régulateur de vitesse adaptatif, la climatisation automatique ainsi que l’aide au maintien dans la voie et l’écran tactile de 8 pouces.

La version qui coiffe la gamme ajoute quant à elle la surveillance des angles morts, le toit panoramique fixe, le système audio JBL, la vision à 360 degrés ainsi que la silhouette bicolore. Les premières livraisons devraient débuter au cours de l’automne prochain, soit plus d’un an après la sortie en Chine. Mais elle sera visible dans les concessions à partir de cet été.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !