La première voiture électrique de Toyota pourrait coûter moins cher en France grâce… à Tesla

 

Après la forte baisse de prix chez Tesla, Toyota a décidé de réduire le prix de son bZ4X en Chine. La première voiture électrique de la marque pourrait également profiter de cette nouvelle politique tarifaire en France.

Habitué à jouer au yo-yo avec les prix de ses voitures, Tesla a toutefois fait très fort en janvier dernier en réduisant significativement celui de ses Model 3 et Model Y. Une chute allant jusqu’à 13 000 euros, qui concerne la France mais également la Chine et les États-Unis et qui fait suite à un problème de demande pour la marque, qui a eu beaucoup de mal à écouler ses stocks en fin d’année dernière.

Une guerre des prix lancée par Tesla

Alors que la firme s’apprêtait à passer l’une des années les plus difficiles de son histoire, malgré le lancement du Cybertruck prévu cet été, elle a décidé en début d’année de brader ses modèles les plus vendus. Une décision qui n’est pas passée inaperçue et qui a eu pour effet de faire réagir ses rivaux. À commencer par la marque chinoise Xpeng, suivie par VinFast, Lucid et même Ford avec son Mustang Mach-E aux États-Unis.

Pourtant, Ford avait affirmé quelques mois plus tôt qu’il ne prévoyait pas de baisser ses prix, mais plutôt d’augmenter ses profits. Mais pour l’heure, certains constructeurs refusent encore de s’engager dans cette véritable guerre des prix déclarée par Elon Musk. C’est notamment le cas de Volkswagen mais également Renault ou encore Fisker.

Toyota bZ4X // Source : Frandroid

Toyota entre dans la danse

Mais voilà qu’une autre marque vient d’entrer dans la course. Il s’agit cette fois-ci de Toyota, comme l’affirme le site chinois IT Home relayant une information publiée sur le réseau social Weibo par le constructeur nippon.Ce dernier, tout juste arrivé sur le marché de la voiture électrique, a en effet décidé de faire un petit geste pour ses clients. C’est ainsi que le bZ4X profite d’une baisse de tarif de 30 000 yuans, soit l’équivalent de 4 117 euros selon le taux de change actuel.

Une remise qui ne concerne alors que le marché chinois pour l’instant, et qui fait passer le SUV de 199 800 (environ 27 354 euros) à 169 800 yuans (environ 23 247 euros). Toyota précise alors qu’il s’agit d’une offre à durée limitée, sans pour autant indiquer de date limite pour l’instant.

Et en France ?

Il reste désormais à savoir si cette remise profitera bientôt aux clients français, permettant ainsi d’accroître les ventes du SUV électriques aux débuts compliqués. En effet, ce dernier avait dû interrompre sa commercialisation dès son lancement en raison d’un souci lié aux roues qui se détachaient. Heureusement, ce dernier a depuis été résolu, mais a empêché Toyota de produire et de commercialiser le véhicule pendant près de deux mois outre-Atlantique.

En Chine, les chiffres sont un peu meilleurs, alors que 1 487 unités ont été immatriculées sur l’ensemble du mois de décembre. En France, le SUV électrique rival du Subaru Solterra des Tesla Model Y et autres Kia EV6 n’est pas encore livré chez nous, bien que les pré-commandes soient déjà ouvertes.

Pour l’heure, en vous rendant sur le site de la marque, vous remarquerez en effet que le bZ4X n’est pas présent dans la liste des voitures de la gamme et que la page qui lui est dédiée n’affiche pas encore de tarifs. On sait toutefois qu’il est vendu à partir de 46 900 euros et éligible de peu au bonus écologique de 5 000 euros. Par ailleurs, les clients profiteront d’une garantie hors norme allant jusqu’à 10 ans et 1 million de kilomètres, sous conditions.

Pour mémoire, il se décline en deux versions à deux ou quatre roues motrices et s’équipe d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 71,4 kWh offrant une autonomie allant de 461 à 513 kilomètres selon le cycle WLTP. La puissance est quant à elle comprise entre 204 et 218 chevaux tandis que le SUV peut encaisser jusqu’à 150 kW en charge rapide. Ainsi, 30 minutes sont nécessaires pour remplir la batterie, alors que le SUV ne fait pas appel à un système 800 volts comme sa rivale, la Hyundai Ioniq 5.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).

Les derniers articles