Volkswagen a exclu l’idée de vendre une voiture électrique abordable

Pour une mobilité verte, mais pas pour tous

 

Oliver Blume, le PDG de Volkswagen, a annoncé qu'il n'a pas l'intention de commercialiser des voitures électriques pour moins de 20 000 euros. Ce qui barre la route à l'éventuelle ID.1 sous les 20 000 euros.

Volkswagen ID. 2all // Source : VW

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a annoncé qu’il n’envisageait pas de commercialiser une voiture électrique à moins de 20 000 euros. Cette annonce a été faite par le PDG de Volkswagen, Oliver Blume, lors d’une interview accordée au média Bild Zeitung. Pourtant, la Volkswagen ID.1 devait coûter moins de 20 000 euros et être commercialisée d’ici 2027.

Selon Oliver Blume, l’objectif de Volkswagen est de proposer des voitures électriques à 25 000 euros d’ici à 2025, la Volkswagen ID.2, avant de réduire encore les prix. Toutefois, Volkswagen n’ira pas au-dessous de 20 000 euros. La Volkswagen ID.1 pourrait donc démarrer à partir de 20 000 euros.

Cette annonce est susceptible de décevoir de nombreux consommateurs qui attendent avec impatience une voiture électrique abordable. Toutefois, il convient de noter que la baisse des prix des voitures électriques dépend en grande partie des coûts de production, qui sont encore relativement élevés en raison du coût des batteries et des composants électroniques.

Priorité au logiciel

Le PDG a également souligné l’importance de la technologie logicielle pour le développement de voitures électriques et a déclaré que son groupe travaillait sur une expérience rapide et réactive qui sera disponible sur les modèles Volkswagen à partir de 2024. À cet égard, Peter Bosch, responsable de la production de Bentley, a été nommé au conseil d’administration de Cariad, la filiale logicielle du groupe Volkswagen.

La performance du logiciel est également très importante. Dans les modèles que nous lancerons en 2024, la navigation fonctionnera en quelques secondes

Cariad a rencontré d’importantes difficultés attribuées à des conflits internes et à une charge de travail excessive, provoquant des retards dans l’élaboration de plateformes logicielles. Ces retards ont à leur tour affecté le déploiement de modèles électriques chez Porsche et Audi, avec des répercussions aussi sur la gamme de modèles électriques ID de Volkswagen.

Rappelons que le lancement de la Volkswagen ID.3 avait été impacté par un vaste problème logiciel, obligeant le constructeur à commercialiser la voiture avec une version bridée du logiciel, incapable de se mettre à jour à distance et sans certaines fonctionnalités liées à la conduite semi-autonome.

VW compte résister en Chine

Concernant la position de VW en Chine, où l’entreprise a récemment perdu sa position de leader au profit du fabricant local BYD, Oliver Blume a souligné que VW continue de croître plus rapidement que le marché chinois. Il a déclaré : « Notre objectif est de continuer à être le plus puissant constructeur automobile international sur le marché chinois. (…) L’année dernière, un quart de toutes les voitures vendues en Chine étaient des véhicules électriques. Nous prévoyons que ce chiffre passera à 50 % au cours des 2 à 3 prochaines années. ».


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.

Les derniers articles