Wear OS 3 : d’ici août, les applis de votre montre seront mieux optimisées

Google impose, les développeurs s'exécutent

 

À compter du mois d'août, Google imposera de nouvelles règles pour les applications vouées aux montres connectées sous Wear OS 3. L'idée ? Améliorer l'expérience au travers d'exigences rehaussées sur le plan logiciel.

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro
La Samsung Galaxy Watch 5 Pro sous Wear OS, pour illustration // Source : Samsung

Google veut des applications peaufinées pour Wear OS 3, et ce, à compter du 31 août. Pour ce faire, la firme va imposer un total de 31 critères supplémentaires aux applications et Watch Faces proposées sur son marché Google Play. Comme le rapporte 9to5Google, ces critères s’ajouteront aux huit spécifications exigées jusqu’à présent. Ce serrage de vis a pour objectif de forcer les applications à respecter des « modes de conception et d’interaction essentiels pour offrir une expérience utilisateur cohérente, intuitive et agréable sur Wear OS », explique Google.

Les nouvelles exigences de la firme concerneront en premier lieu la navigation, avec l’obligation d’autoriser l’utilisateur à « faire un swipe vers le bas pour fermer la fenêtre ouverte à partir de presque tous les écrans », explique la firme. Certaines applications, comme les services de fitness ou les cartes seront toutefois exemptées, lit-on. Dans le détail, et comme indiqué sur le visuel ci-dessous, tout contenu défilant devra en outre être compatible avec la couronne rotative, et une barre de défilement devra être affichée. Les activités en cours devront ainsi afficher un indicateur au bas du cadran, mais aussi dans le lanceur d’applications et sur les tuiles.

Google veut des applications plus agréables à utiliser sur Wear OS 3

Google souhaite également préserver les processus en cours lorsqu’une application n’est plus utilisée en premier plan, ou lors d’un simple retour arrière. Même chose lorsqu’une application est relancée à partir du carrousel, quelques minutes après avoir été utilisée pour la dernière fois. Dans ce contexte, Google exige que les développeurs permettent à l’utilisateur de reprendre là où il s’était arrêté.

Source : Google via 9to5Google

Sur le plan visuel cette fois, les développeurs devront aussi « afficher clairement l’heure de la journée en haut de l’écran d’accueil de l’application et de tout écran d’activité en cours »… histoire de rappeler à tout le monde qu’on est bien sur une montre. Google souhaite par ailleurs imposer l’usage du fond noir sur toutes les applications et tuiles, et toutes les applications devront dorénavant utiliser des écrans d’accueil.

Google prévoit aussi des améliorations en lien avec l’accessibilité. Par exemple, les applications devront obligatoirement utiliser une taille de police minimale de 12sp pour les textes essentiels et de 10sp pour les textes non essentiels. Elles seront également tenues de « se conformer à la taille de la police définie par l’utilisateur dans les paramètres du système ».

Côté performances aussi, Google sévit : les applications devront cibler Android 11 (niveau API 30), sur lequel Wear OS 3 est basé, tandis que de nouvelles exigences relatives à la stabilité des applications et aux inscriptions sur le Play Store entreront également en vigueur fin août. Notez enfin que tous les détails propres à ces nouvelles règles sont regroupés sur cette page.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !