Windows 11 sur un PC ancien c’est possible, mais Microsoft s’en lave les mains

Microsoft fait son possible pour dissuader

 

Initialement très restrictif quant aux configurations compatibles avec Windows 11, Microsoft autorise désormais l'installation de son OS sur des appareils ne disposant pas de tous les pré-requis... mais la firme vous fera quand même à accepter au préalable une décharge. Et elle a de quoi refroidir.

Windows 11 peut s’installer sur plus de machines qu’à l’origine, mais Microsoft ne le recommande pas

Windows 11 peut s’installer sur plus de machines qu’à l’origine, mais Microsoft ne le recommande pas // Source : Microsoft

De nouveau disponible au téléchargement par tous (tout au bas de cette page), l’utilitaire PC Health Check de Microsoft vous permet de savoir en quelques clics si votre configuration est compatible avec Windows 11. Cette application risque toutefois d’être porteuse de mauvaises nouvelles si vous possédez un PC équipé, par exemple, d’un processeur Intel de 7e génération. Car si Microsoft a assoupli la configuration minimale requise pour l’installation de son nouveau système, ce dernier reste officiellement incompatible avec certains processeurs jugés trop anciens.

Un journaliste de The Verge en a fait la désagréable expérience sur sa configuration personnelle, équipée d’un Core i7-7700K. Lancée en début d’année 2017, cette puce Kaby Lake n’est pas officiellement supportée par Windows 11, et ce même si le PC concerné prend en charge le Secure Boot, dispose bien un module TPM 2.0 activé et comporte suffisamment de mémoire vive pour installer Windows 11.

Les mises à jour ultérieures comme épée de Damoclès

Comme Microsoft l’avait promis fin août, il reste possible d’installer Windows 11 sur des PC équipés de processeurs non supportés, mais la firme expliquait alors se réserver le droit de révoquer à tout moment les futures mises à jour de son OS sur les configurations initialement non supportées. Une mesure qui devait même s’étendre aux mises à jour de sécurité. Aujourd’hui, Microsoft semble vouloir aller plus loin, en bloquant d’office les mises à jour sur les PC incompatibles ayant installé Windows 11.

Comme le détaille The Verge, l’utilitaire d’installation de Windows 11 affiche une nouvelle fenêtre arborant une décharge pour le moins explicite. Elle stipule notamment que « l’installation de Windows 11 sur ce PC n’est pas recommandée et peut entraîner des problèmes de compatibilité ». Microsoft ajoute : « Si vous procédez à l’installation de Windows 11, votre PC ne sera plus pris en charge et ne pourra plus recevoir de mises à jour. Les dommages causés à votre PC en raison d’un manque de compatibilité ne sont pas couverts par la garantie du fabricant ».

En d’autres termes, essayer Windows 11 sur un appareil non pris en charge est possible… mais définitivement à vos risques et périls.

Les derniers articles