Xencelabs : une télécommande pour affronter les tablettes graphiques de Wacom

 

Petit nouveau sur un marché hégémonique, Xencelabs souhaite mettre à mal Wacom avec des tablettes graphiques imaginées par des graphistes. Le premier modèle s'offre une télécommande intelligente particulièrement bien pensée.

Tablette graphique Xencelabs

Tablette graphique Xencelabs // Source : Xencelabs

Sur le marché des tablettes graphiques, Wacom s’est installé comme un géant indéboulonnable. Certains ont pourtant essayé, sans réussir à écorner l’hégémonie de l’entreprise japonaise. À son tour, Xencelabs tente sa chance avec des idées plutôt bien pensées pour réellement marquer les esprits.

Des professionnels du design aux commandes

L’équipe derrière Xencelabs (littéralement « le laboratoire des sens ») s’est donné pour mission de développer des produits « dont les petits détails font la différence entre ce qui est passable et extraordinaire ». Et pour ce qui est des petits détails sur les tablettes graphiques, ce nouveau challenger s’appuie non seulement sur l’usage de ses employés, provenant en grande partie de milieux créatifs et donc habitués à l’utilisation de ce genre de produits, mais aussi avec des artistes partenaires afin de récupérer un maximum de retours.

Prête à en découdre avec Wacom, cette petite entreprise présente un premier produit qui prouve déjà l’ingéniosité de la marque.

La tablette à stylet M de Xencelabs

Le nom de ce premier produit pourrait certes être plus recherché, mais il a le mérite d’être explicite : la Tablette à Stylet Xencelabs M annonce rapidement la couleur. L’accent est mis sur le confort avec un design épuré, une surface de travail au ratio 16:9 et un repose-poignet doux pour améliorer les longues sessions de travail.

Cette tablette graphique ne fait que 8 mm d’épaisseur pour 710,5 grammes et possède des espaces de chaque côté à l’arrière pour faciliter la prise en main et ainsi permettre un usage en mobilité. Elle est en outre proposée avec 2 stylets différents (à 8192 niveaux de pression et avec une reconnaissance de l’inclinaison jusqu’à 60°) : un premier à trois boutons programmables et un second plus fin à deux boutons pour ceux qui préfèrent les petits formats. Un étui à stylets, des points de rechange, un gant de dessin et une pochette de protection complètent ce pack.

Une télécommande en option

Mais l’élément le plus ingénieux de cette tablette est certainement sa télécommande optionnelle Quick Keys. Celle-ci dispose d’une molette, de 8 boutons programmables et d’un écran OLED permettant de créer jusqu’à 40 raccourcis par application et de les classer en groupes de fonctions.

Bien pensée, cette télécommande peut se positionner dans n’importe quel sens pour permettre un usage aussi simple pour les droitiers ou les gauchers et la LED autour de la molette change de couleur suivant la fonction activée. Un rapide coup d’œil vous permettra de savoir si vous allez modifier la taille de votre pinceau ou sa dureté par exemple.

La télécommande est par ailleurs capable de reconnaître le logiciel lancé sur votre ordinateur (Windows, macOS ou Linux) et d’y adapter automatiquement ses raccourcis.

Faire de l’ombre à Wacom

Tous ces accessoires ne viennent pas gratuitement puisque la Tablette à Stylet Xencelabs M est proposé à partir de 289,90 euros pour son pack de base, ce qui est tout de même 90 euros plus cher environ qu’une Wacom Intuos M. Le pack complet avec la télécommande coûte quant à lui 359,90 euros, ce qui est cette fois-ci moins cher de près de 30 euros par rapport à une Wacom Intuos Pro M (proposant le même niveau de pression et de nombreuses fonctionnalités que l’Intuos ne propose pas).

D’autres tablettes sont également en préparation et Xencelabs promet déjà de proposer « prochainement » une alternative à la Wacom Cintiq et son grand écran.

Les derniers articles