Test des Cambridge Audio Melomania 1+ : neutres et endurants

Casques et écouteurs • 2021

Points positifs du Cambridge Audio Melomania 1+
  • Autonomie importante
  • Stabilité de la connexion
  • Scène sonore bien dimensionnée
Points négatifs du Cambridge Audio Melomania 1+
  • Restitution peu entraînante
  • Ergonomie et confort de port
  • Boutons de commande
 

Introduction

Cambridge Audio, la marque britannique bien connue des audiophiles, met à jour ses intras True Wireless. Au programme, un son british, une app de contrôle et de nouveaux embouts pour une stabilité accrue. Mais est-ce suffisant pour séduire les mélomanes ?

Cambridge Audio Melomania 1 +

Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures. Cambridge Audio respecte l’adage et reprend les solutions acoustiques développées pour les écouteurs Melomania 1. L’essentiel a donc été reconduit, mais le fabricant britannique propose toutefois une app de contrôle inédite, commune aux Cambridge Audio Melomania Touch, qui donne notamment accès à un mode éco pour préserver l’autonomie, ainsi qu’à un égaliseur à cinq bandes.

Fiche technique des Cambridge Audio Melomania 1+

Modèle Cambridge Audio Melomania 1 Plus
Format écouteurs intra-auriculaires
Batterie amovible Non
Microphone Oui
Compatibilité OS Android, iOS
Autonomie annoncée 45 heures
Type de connecteur USB Type-C
Version du Bluetooth 5.0
Réponse en fréquence minimum 20 Hz
Réponse en fréquence maximum 20000 Hz
Poids 9.6 grammes
Assistant Vocal Google Assistant
Prix 99 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs prêtés par Cambridge Audio.

Un confort perfectible

Au cœur des Cambridge Audio Melomania 1+ se trouvent des transducteurs de 5,6 mm, « améliorés au graphène » d’après le fabricant britannique. Ce dérivé du carbone présente des caractéristiques de dureté et de légèreté exceptionnelles, qui en font un matériau intéressant dans les applications acoustiques. Déposé en une fine couche sur la membrane du transducteur, le graphène lui confère une rigidité supérieure, ainsi qu’un amortissement des résonances accru. Les bénéfices acoustiques sont multiples : une membrane rigidifiée génère moins de distorsion, et mieux amortie, elle n’en résonne que moins. Autrement dit, le graphène, c’est bien.

Les transducteurs sont associés chacun à un petit SoC signé Qualcomm (QCC3026), qui assure à la fois l’amplification audio, les transmissions sans fil inter-écouteurs et Bluetooth, la réduction des bruits environnants lors des appels vocaux, ainsi que la gestion de la charge des batteries et même l’allumage d’une LED. Un Soc audio True Wireless clé en main en somme. Qualcomm oblige, le codec audio aptX est supporté, en plus des SBC et AAC.

Cambridge Audio Melomania 1 +

Le boîtier de charge des écouteurs Cambridge Audio Melomania 1 + dispose de témoins LED // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Les écouteurs Cambridge Audio Melomania 1+ sont livrés avec un petit boîtier de charge, 4 paires d’embouts en silicone et trois en mousse à mémoire de forme, ainsi qu’un câble USB-C.

L’ergonomie est on ne peut plus conventionnelle, avec une fixation à l’oreille uniquement par le biais du canal auditif. Quant aux contrôles de volume, lecture, prise d’appel ou d’invocation de l’assistant vocal du smartphone, ils sont confiés au bouton pressoir de chaque écouteur. Le nombre de pressions correspondant aux différentes fonctions est documenté dans l’app Cambridge Audio Melomania.

Les écouteurs Cambridge Audio Melomania 1+ ne sont pas les plus agréables à vivre. Le confort de port n’égale pas celui des modèles avec système d’arrimage spécifique (Bose, JBL…). Pourtant, Cambridge fournit neuf paires d’embouts. Malgré tout, les Melomania 1+ restent délicats à positionner et peuvent alors être source d’inconfort. De surcroît, l’absence de contrôles tactiles oblige à appuyer fermement sur les écouteurs pour actionner les boutons et changer de piste ou prendre un appel, par exemple. Inévitablement, l’écouteur sollicité bouge un peu. En somme, c’est la conception même des écouteurs Cambridge Audio Melomania 1+ qui engendre leur instabilité, laquelle n’est pas sans conséquence sur la signature sonore. Bref, ces intras ne se font jamais vraiment oublier, alors qu’ils ne pèsent pourtant que 4,6 grammes chacun. C’est dommage, car la certification IPX5 invitait à les emmener pour un footing.

Une app très complète

Côté connexion Bluetooth, c’est le sans-faute. Initialement, chaque écouteur peut être appairé avec le smartphone ou l’ordinateur, le second s’y rattachant quelques instants plus tard. La liaison est stable et la reprise de connexion systématique, après une mise hors tension. La réception est stable : nous avons réussi à la maintenir à 8 mètres de notre smartphone, au travers d’une cloison en briquettes.

L’application Cambridge Audio Melomania permet d’ajuster la signature sonore des écouteurs, avec un égaliseur à cinq bandes personnalisables, qui propose également quelques profils prédéfinis. Le choix du codec audio et du mode de puissance y sont également accessibles et le niveau de charge de chaque écouteur est indiqué. Enfin, les fonctions associées aux boutons peuvent être désactivées sélectivement.

App Cambridge Audio Melomania

L’app Cambridge Audio Melomania guide l’utilisateur dans l’appairage initial et permet notamment de modifier la signature sonore des écouteurs.

La qualité des appels vocaux est bonne, que ce soit avec les applications de messagerie (Skype, WhatsApp…) ou lors d’appel sur un réseau mobile.

Cambridge Audio Melomania 1 +

Légers et compacts, les écouteurs Cambridge Audio Melomania 1 + peinent néanmoins à se faire oublier totalement // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

À l’usage, nous aurions aimé un système de détection de port, pour que la lecture musicale soit automatiquement suspendue lorsque les écouteurs sont ôtés.

Une expressivité limitée

Nous avons écouté les Cambridge Audio Melomania 1+ avec un smartphone Android et un MacBook Air. Au programme, des fichiers Flac, Spotify et Netflix, en prenant soin de comparer les trois codec SBC, AAC et aptX. Sur ce dernier point, aucune différence clairement audible.

Les performances audio des écouteurs Cambridge Melomania 1+ dépendent largement des embouts utilisés. Un embout trop petit a tendance à pénétrer trop loin dans le canal auditif et s’écrase alors sur lui-même. Dans cette configuration, les hautes fréquences sont partiellement masquées, au profit du registre des graves, qui devient envahissant et manque de précision. On a clairement le sentiment que les transducteurs sont trop près des tympans. Ce n’est donc pas comme cela qu’il faut privilégier de les utiliser.

Cambridge Audio Melomania 1 +

La grille acoustique de protection est conductrice et sert à la recharge des écouteurs Cambridge Audio Melomania 1 + // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Avec des embouts adaptés, l’équilibre est tout à fait différent. La signature est alors assez sèche et fait la part belle au registre de fréquences médiums. Le grave et l’aigu sont très en retrait, ce qui a pour effet d’apporter un éclairage sur les voix humaines, ainsi qu’une somme de détails satisfaisante sur ce registre. Reste que l’équilibre global est plutôt austère, tout comme la marge dynamique. Sur un titre comme Hypnotize de Notorious B.I.G, les carences dans le bas du spectre audio ôtent toute saveur au titre. Cela devrait cogner à en être entêtant ; au contraire, c’est timide, bien trop consensuel. Pour autant, l’équilibre a un certain charme et il y a une délicatesse indéniable dans le son des Melomania 1+. Elle sied d’ailleurs plutôt bien aux musiques jazz et classiques, même s’il faut le souligner, tout cela manque de corps. Même en jouant de l’égaliseur, impossible de transcender ces écouteurs.

Pour autant, la scène sonore est assez vaste, large tout d’abord, avec une latéralisation bien marquée, profonde ensuite, avec un étagement convenable des plans sonores. L’auditeur ne se sent pas à l’étroit et il est facile de focaliser son attention sur un instrument.

Cambridge Audio Melomania 1 +

Les écouteurs Cambridge Audio Melomania 1 + offrent environ 8 heures d’autonomie en mode normal d’après nos mesures // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Autonomie au top

L’autonomie annoncée est de 7 heures, avec une réserve de 28 heures grâce au boîtier, en mode normal, et de 9 heures + 41 heures, en mode faible puissance. Il faut compter environ 2 heures pour recharger les écouteurs et le boîtier de rangement.

Quelques mots sur le mode faible puissance proposé par l’app Cambridge Audio Melomania. Celui-ci semble réduire la puissance des amplificateurs, au prix d’un volume sonore amoindri. Pour écouter de la musique en environnement calme, c’est suffisant, nous l’avons vérifié. En revanche, en extérieur ou dans les transports, nous avons constaté que c’est un peu juste selon les sources. Par ailleurs, l’activation ou la désactivation de ce « mode éco » implique une attente de 5 minutes environ. C’est long et on a le temps de se demander ce qui peut bien se passer, sinon l’envoi d’un firmware complet à chaque écouteur. Attention enfin, lorsque le premier écouteur est à jour, il émet un clic de forte intensité : mieux vaut donc ôter les Cambridge Audio Melomania 1+ pendant la mise à jour.

Quoiqu’il en soit, l’autonomie est excellente, avec 8 heures mesurées en mode normal, soit plus que ce Cambridge Audio annonce. C’est un réel atout et largement suffisant, nous semble-t-il, pour se passer du « mode éco ».

Prix et disponibilité des Cambridge Audio Melomania 1+

Les écouteurs Cambridge Audio Melomania 1+ sont disponibles en deux coloris (noir et blanc) et proposés au prix de 129 euros.

Note finale du test
6 /10
Les écouteurs Cambridge Audio Melomania 1+ possèdent d’indéniables qualités, notamment une certaine douceur de restitution, mais leur manque de punch réduit leur polyvalence. Pas sûr que les oreilles habituées au rythme puissant des musiques rock, pop ou rap y trouvent leur compte. Ni les mélomanes d’ailleurs. Dommage enfin que le confort de port soit perturbé par la manipulation des boutons de commandes, qui enfoncent les écouteurs.

Points positifs du Cambridge Audio Melomania 1+

  • Autonomie importante

  • Stabilité de la connexion

  • Scène sonore bien dimensionnée

Points négatifs du Cambridge Audio Melomania 1+

  • Restitution peu entraînante

  • Ergonomie et confort de port

  • Boutons de commande

Les derniers articles