Prise en main du NIU MQI GT Evo : need for speed

Scooter Electrique • 2022

 

Nous avons pris en main le scooter électrique NIU MQI GT Evo durant le salon milanais de l'EICMA 2022. Voici nos premières impressions.

« Un scooter électrique pas cher, ça ne va pas assez vite ! » Voilà ce qu’on peut encore entendre de la part des curieux, parfois aussi réfractaires aux scooters électriques équivalents 125 cc. Et ils n’ont pas tort. Si un scooter électrique est très pratique en ville, il devient plus problématique dès que l’on s’aventure sur les voies rapides. Quelques modèles le permettent comme le BMW CE 04 ou le futur Super Soco CT-3, mais ils sont peu.

Et alors qu’un deux-roues thermique 125 cc atteint facilement les 100 km/h, jusqu’à maintenant, il fallait plutôt viser des modèles plus puissants (et bien plus chers) pour espérer rouler en toute sérénité sur les voies rapides avec un scooter branché. NIU est donc devenu un acteur majeur sur le marché occidental (apparemment, sa notoriété en Chine est plus relative, comme nous l’a confié un spécialiste du secteur) concernant les déplacements en milieu urbain.

Fiche technique du NIU MQIGT Evo

Modèle NIU MQI GT Evo
Cylindrée Équivalent 125
Puissance du moteur 5 kW
Technologie de la batterie Li-Ion
Autonomie indiquée 75 km
Temps de recharge annoncé 240 minutes
Batterie amovible Oui
Nombre d'emplacements de batteries 2
Poids de la batterie 14 kg
Bluetooth Inconnu
GPS Inconnu
Écran Electronique Oui
Dimensions 117,1 x 70 x 194,9 cm
Permis A1
Couleur Noir, Blanc, Orange, Gris
Prix 4 999 €
Fiche produit

Bien comprendre le catalogue NIU

Durant l’EICMA de Milan, en novembre, j’ai eu l’occasion de tester les modèles équivalents 50 et 125. Et il faut admettre que j’ai toujours été embêté par cette limite fatidique des 77 km/h sur les modèles équivalents 125, comme le NQI GT par exemple. On devrait d’ailleurs plutôt parler d’équivalents 80 cc, dans l’idée.

Mais en cette fin d’année, tout a changé, puisque NIU vient de dévoiler une nouvelle version de son tout dernier modèle MQi GT, désormais affublé de l’acronyme EVO. Bien qu’il soit difficile de bien comprendre le catalogue chez NIU. Il existe par exemple les séries M et N, plus puissantes. Mais le MQi GT pourrait être considéré comme un mix entre les deux gammes, puisqu’il reprend le form factor des batteries de la série M, et la taille et la puissance du châssis de la série N. Vous suivez ?

Lors du rendez-vous transalpin, plus gros salon européen du deux roues, NIU a donc présenté plusieurs nouveaux modèles de véhicules électriques. La marque n’avait pas de piste d’essai prévue : nous avons donc emprunté une route pendant quelques minutes pour cette prise en main rapide du MQiGT Evo. Connaissant déjà bien le reste de la gamme, je m’attendais donc à retrouver les mêmes sensations que sur le MQiGT classique, en espérant un peu de nouveautés. Et j’ai été servi !

Quelles nouveautés ?

Au niveau des nouveautés, citons un nouveau tableau de bord beaucoup plus sexy, et dont l’apparence peut être choisie entre plusieurs modes d’affichage. C’est d’ailleurs le même que l’on retrouve sur la RQi, la première moto électrique de NIU, prévue pour juin prochain, et qui était déjà présente au CES de 2020, mais en version non fonctionnelle.

Pour changer de mode, il suffit d’utiliser une combinaison de touches. Le scooter se reboot pour ensuite afficher un tableau de bord complètement différent. Il sera d’ailleurs possible de changer l’apparence depuis l’application NIU. Pour l’un des modes, une sensation de ressemblance avec le tableau de bord de la Yamaha MT07 se fait ressentir.

On trouve aussi un tableau de bord qui se concentre plutôt sur la puissance en affichant une courbe relative à l’historique de la puissance délivrée. Je l’ai d’ailleurs trouvé très utile, car il permet d’anticiper l’autonomie restante. Car il y a un hic. Le MQiGT EVO est rapide, mais l’autonomie est plus faiblarde que le MQiGT classique.

Une belle vitesse de pointe

En effet, pour la première fois, un scooter NIU permet d’atteindre 100 km/h au compteur. Sur ma route de test, je n’ai pu atteindre que 89 km/h, mais je sentais bien qu’il était prêt à monter plus haut si j’avais pu rouler sur une route plus longue.

Sur une voie rapide, on sera sans aucun doute en mesure de filer à 100 km/h, car la puissance est vraiment au rendez-vous. Sur le scooter, trois modes de conduite ont été implémentés : e-Save, toujours limité à 25 km/h (comme un vélo électrique ou une trottinette électrique), Dynamic qui grimpe à 60 km/h (comme sur le MQiGT) et enfin le mode Sport pour atteindre les 100 km/h.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’accélération est fulgurante. Il faut y être préparé. Avec des roues de 14 pouces, le MQiGT est vraiment à l’aise en ligne droite. J’ai justement retrouvé les sensations de vitesse que j’avais déjà appréciées sur le MQIGT classique. Ça va vite, c’est dynamique, toujours aussi silencieux et le freinage est toujours efficace, même sur une grande flaque d’eau.

Une autonomie en retrait

En revanche, attention aux virages : il ne faut pas se laisser griser par la vitesse quand vient le moment de tourner. Je me suis laissé surprendre la première fois. En tant que motard, il ne faut pas oublier qu’un scooter, même avec des roues de 14 pouces, reste moins stable qu’une moto. Et à moins de se prendre pour le successeur de Valentino Rossi, la prudence est de mise.

Il y a du bon et du moins bon sur cette version EVO. On va plus vite, mais moins loin. NIU annonce 65 à 75 km d’autonomie, mais dans la réalité, et par expérience, je pense qu’il vaut mieux tabler sur un bon 50 km réel si on se décide à rouler à fond durant tout un trajet, ou si l’on emprunte des pentes ascendantes. Seul un vrai test pourra le confirmer. Il faudra aussi voir si NIU va proposer des versions avec des capacités de batterie plus grandes. Mais le prix risque de vite grimper.

Prix et disponibilité du NIU MQIGT Evo

Il n’empêche, ma première impression est excellente. Un scooter électrique à 4999 euros — sans compter les aides possibles de la région et de votre ville (Paris étant la plus généreuse) — et capable d’emprunter les voix rapides, avec des batteries amovibles, la géolocalisation via GPS et carte SIM intégrée, une appli toujours aussi agréable et un réel confort de conduite, est une alternative qui semble intéressante. Tout ça sent bon pour le futur.

Rouler en électrique a toujours été une question de stratégie. Celle de NIU pourrait payer, on en reparle lorsque le NIU MQIGT Evo sera dispo dans les NIU stores.

Spécialisée dans la mobilité urbaine électrique, l’entreprise chinoise NIU a dévoilé des nouveaux produits dans le cadre du salon de l’EICMA 2021. Scooter, moto, vélo et trottinette : il y en a pour tout le monde, tous…
Lire la suite

Les derniers articles