VinFast VF 8 : nous sommes montés à bord de celui qui veut bousculer la Tesla Model Y

Mais il a encore beaucoup de travail

 

À l'occasion du salon EVS35 d'Oslo dédié à la mobilité électrique, nous avons eu l'occasion d'approcher les VF 7, VF 8 et VF 9 du constructeur vietnamien VinFast. Nous avons pu monter à bord du prototype de la VF 8.

VinFast VF 8
VinFast VF 8

Nous étions au salon EVS35 à Oslo dédié à la mobilité électrique. La marque vietnamienne VinFast nous avait invités à venir découvrir « en vrai » leurs VF 7, VF 8 et VF 9 qui avaient déjà été présentées au CES de Las Vegas. Vous les aviez peut-être aussi déjà aperçus sur la toile sous leurs anciens noms VF 34e, 35e et 36e.

Ces véhicules, dessinés en collaboration avec les designers italiens du studio Pininfarina, visent notamment les marchés européens et américains. Si les VF 7 et VF 9 étaient de simples maquettes sans intérieur, la VF 8 était plus proche du prototype, avec un véritable intérieur. Nous avons pu monter à bord de la VinFast VF 8 et voici nos premières impressions.

Un SUV taillé pour l’Europe

La VF 8 est un SUV de segment D, qui pourrait être comparé à la Model Y de Tesla. Les dimensions extérieures (4 750 x 1 900 x 1 660 mm) sont d’ailleurs peu ou prou similaires à celles du SUV concurrent. Les lignes sont fluides et nous sommes clairement face à un modèle qui se destine au marché européen. On est loin des créations chinoises ou américaines qui se démarquent instantanément des véhicules qui circulent sur nos routes. La taille modérée de ce SUV permettra donc de circuler en ville sans trop avoir peur des créneaux et parking souterrains.

IMG_0750

Niveau silhouette, on peut comparer la face avant de la VF 8 avec la Megane E-Tech. En revanche, la signature lumineuse avant et arrière devrait permettre de reconnaître assez facilement la VF 8 sur la route. On trouve en effet de longues barres de LED formant le V du logo VinFast, que ce soit au-dessus du pare-chocs avant mais également sur le hayon à l’arrière. Chaussée de roues de 21 pouces, la VF 8 renvoie une image massive, renforcée par la présence de marches pieds de chaque côté du véhicule et les passages de roues en plastique noir, contrastant avec le reste de la carrosserie.

Un intérieur en demi-teinte

À l’intérieur, la marque vietnamienne ne joue pas la carte de l’innovation, mais mise sur des matériaux de qualité et des finitions soignées. On remarque dès le premier coup d’œil les sièges beiges (ventilés, d’où la présence de perforations sur ceux-ci), le ciel de pavillon du même coloris, contrastant avec le reste de l’habitacle, noir et sobre. On trouve la présence d’un toit ouvrant, mais celui-ci semble mal proportionné avec l’auto : il occupe une petite partie de la largeur de la voiture et donne la sensation d’être trop petit.

À l’image de Tesla, VinFast fait le choix de ne pas proposer de combiné d’instrumentation derrière le volant. On trouve ainsi un unique écran de 15,6 pouces en position horizontale au milieu de la planche de bord. Nous n’avons pas pu le voir en fonctionnement, prototype oblige.

Sur les différentes places qu’offre la voiture (cinq au total), le confort était de mise. Attention toutefois pour les grandes jambes : le tunnel central à l’avant du véhicule est très large, trop large même pour la voiture. Ainsi, on se sent un peu à l’étroit et le genou vient se poser contre celui-ci.

L’accoudoir central propose des rangements, mais ceux-ci étaient occupés par le matériel nécessaire à faire fonctionner le prototype. On peut se poser la question de la forme des quatre boutons physiques permettant de choisir le mode de conduite (marche avant, marche arrière, neutre et parking) qui sont très volumineux et occupent donc beaucoup de place sur la console centrale.

À l’arrière, la place aux jambes est bonne sur les deux places latérales. Mais la place centrale voit son habitabilité fortement dégradée à cause de la présence du tunnel central. Malheureusement, nous n’avons pas pu ouvrir le coffre, qui était utilisé pour ranger le matériel électrique du prototype.

Premières livraisons fin 2022

La bonne nouvelle, c’est que nous devrions pouvoir essayer la VinFast VF 8 et sa grande sœur la VF 9 dans quelques semaines sur route. L’occasion de revenir en détails sur tous les éléments des deux voitures, et de les prendre en main de manière dynamique et non pas statique.

Techniquement parlant, VinFast propose deux batteries (82 et 87,7 kWh de capacité utile) pour une autonomie WLTP comprise entre 400 et 471 selon les finitions (Eco ou Plus) qui font varier la puissance des deux moteurs. C’est peu, ramené à la capacité des batteries et cela ne présage rien de bon sur l’efficience, et donc la consommation électrique du véhicule. D’autant plus que la recharge ne semble pas être très rapide (24 à 31 min pour passer de 10 à 70 % selon VinFast).

Si vous êtes intéressés par la VinFast VF 8, nous vous invitons à relire notre article de présentation. Il est déjà possible de précommander les VinFast VF 8 et VF 9 directement sur le site du constructeur, pour des livraisons prévues d’ici à la fin de l’année. Il faut compter à minima 43 050 euros pour le VF 8, sans tenir compte des 120 euros par mois à verser à la marque vietnamienne pour la location de la batterie.

VinFast prévoit la possibilité d’acheter la batterie par la suite, sans annoncer de tarif. Nous attendons avec impatience cette information car la location de batterie à 120 euros par mois sans limite de durée peut vite devenir plus coûteuse que l’achat et rendre plus difficile la revente en occasion.

Il sera également possible de voir « en vrai » les voitures de la marque dans les 20 futures boutiques prévues pour arriver d’ici à la fin de l’année à travers l’hexagone. De quoi rassurer les potentiels acheteurs, mais aussi prendre en charge l’entretien des voitures. Précisons que les voitures VinFast sont garanties 10 ans (ou 200 000 km), tout comme leur batterie.

VinFast est impressionnant : cette marque automobile porte bien son nom et s’est lancée à vitesse grand V. Elle débarque en France avec deux SUV 100 % électriques. Évidemment, on s’y est intéressés.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles