VinFast VF8 : notre premier essai du SUV électrique qui s’inspire de Tesla

Inspiré par Tesla, mais incontestablement différent

 

Le constructeur de voitures vietnamien VinFast débarque en Europe. Nous avons eu la chance d'être parmi les premiers à conduire le futur SUV VF8. Il est 100 % électrique et il adopte une approche inspirée par celle de Tesla.

VinFast  – LE2_4676
VinFast VF8

VinFast arrive… vite ! Nous en parlions dans un dossier, ce tout jeune constructeur de voitures est l’une des filiales d’un conglomérat vietnamien. Les premières voitures seront livrées en France dès la fin d’année 2022. Nous avons profité d’un voyage au Vietnam pour faire nos premiers kilomètres avec la VF8, un SUV de segment D, qui pourrait être comparé au Model Y de Tesla. Nous avons déjà eu l’occasion de voir ce SUV lors d’un salon à Oslo en Norvège, cette fois-ci nous étions au volant.

Ce premier essai a été réalisé lors d’un voyage presse au Vietnam, où nous avons visité l’usine de VinFast et rencontré ses dirigeants.

Un design italien et une ingénierie allemande et autrichienne

Quelqu’un a-t-il déjà imaginé acheter une voiture vietnamienne ? Alors bienvenue dans le VF8. Ce SUV de 4,75 mètres de long suscite rapidement une envie de nommer des références… chez Renault avec la Mégane E-Tech, la Ford Mustang Mach-E, la Kia EV6, et la BMW iX3, mais aussi plein de marques et de modèles. En réalité, force est de constater que VinFast s’est largement inspiré, ce qui semble logique pour une marque automobile toute nouvelle, mais il n’a pas réalisé de copies bêtes et méchantes.

Les empreintes sont bien visibles sur les voitures VinFast. Les extérieurs des VF8 et VF9 ont été conçus par la société italienne Pininfarina, qui a travaillé sur des véhicules en édition limitée pour des marques de luxe comme Alfa Romeo, Ferrari et Maserati. Ces mêmes voitures VinFast roulent sur des plateformes développées par le constructeur autrichien Magna Steyr, utilisant des unités de contrôle moteur développées par l’allemand Bosch.

Bien que VinFast soit une entreprise vietnamienne, ses véhicules présentent un design italien et une ingénierie allemande et autrichienne. D’ailleurs, son usine ultramoderne a été construite par l’Allemand Siemens — nous aurons l’occasion de vous en parler dans un autre dossier. Pendant notre séjour, nous avons eu l’occasion de croiser de nombreux responsables de la marque, dont les précédentes expériences étaient chez Nissan, Renault, Ford ou encore General Motors.

VinFast, c’est donc la fusion de capitaux vietnamiens et de talents internationaux. C’est cette équation qui permet de faire naître une marque automobile en moins de cinq ans.

Elle est plus belle en vrai

Nous en parlerons assez rapidement, car nous avons déjà eu l’occasion de la voir. Première impression : les deux versions, Eco et Plus, de ce SUV électrique à deux rangées sont spacieuses et élégamment conçues.

VinFast  – HMT_6409
VinFast VF8

D’ailleurs, le rendu est bien meilleur en réalité que sur les visuels que nous avions pu voir juste avant. Deux versions sont prévues, une version Éco qui a déjà beaucoup d’options de série, et la VF8 Plus qui dispose d’un toit ouvrant panoramique, de sièges ventilés, d’une plus grande puissance et de surfaces de sièges entièrement en cuir animal.

VinFast  – HMT_6389
Beaucoup de commandes physiques au volant, en plus des commodos

À l’intérieur, c’est clair, propre et relativement moderne. Devant le conducteur se trouve un affichage tête haute discret et efficace, on y voit la vitesse, ainsi qu’un écran tactile pour l’infodivertissement placé au milieu. Vous ne vous trompez pas : c’est très comparable à une Tesla Model 3 ou un Model Y, sans être une véritable copie. C’est dans le même état d’esprit que Tesla, VinFast ne s’en cache même pas.

VinFast  – LE2_5044
Pas d’écran en face de l’utilisateur, mais un affichage tête haute en réalité augmentée

Contrairement aux voitures Tesla, il y a une flopée de boutons physiques et autres commandes classiques. Par exemple, la commande rotative pour le volume, la navigation et les médias. Même pour contrôler le chauffage du siège et du volant, vous n’avez pas besoin de l’infodivertissement (dont on parle un peu plus bas).

VinFast  – HMT_6380
Le passage de rapport… vous fera passer aux voitures de luxe

La sensation d’espace est bonne, devant et derrière. Pas étonnant, l’empattement s’avère large et l’espace pour les jambes s’avère en conséquence généreux. Nous sommes bien installés, quel que soit le siège. On a juste noté un peu de manque de maintien latéral dans le siège du conducteur.

VinFast  – DSC01744
Mes jambes tiennent très bien avec un sac en plus

On remarquera néanmoins la présence d’un tunnel central à l’arrière, et donc pas de plancher plat. C’est étonnant sur une pure électrique… mais l’explication l’est aussi. Au départ, VinFast avait prévu une version thermique du VF8, néanmoins les choses ont changé entre-temps.

VinFast  – DSC01704
Ainsi, on voit les cellules qui se cachent dans le tunnel central, c’est ingénieux

La marque vietnamienne a décidé de passer au tout électrique, en revanche les ingénieurs de l’entreprise n’ont pas eu le temps de revoir sa plateforme. Ils ont en conséquence profité de ce tunnel central pour y loger des cellules de batteries supplémentaires.

VinFast  – DSC01765
Le coffre arrière

Le coffre arrière est large, avec un emplacement supplémentaire sous le plancher, mais avec peu de place. Par ailleurs, le seuil de chargement s’avère néanmoins assez haut et il y a peu d’aménagement possible. Il y a aussi un frunk, un coffre avant sous le capot.

VinFast  – DSC01767
Pas grand-chose à ranger ici

En fonction des versions, vous aurez 8 à 12 positions pour le siège du conducteur, avec la possibilité de le chauffer, mais également de le ventiler. C’est très complet et l’approche est premium. La sellerie en cuir synthétique de la version Eco s’est révélée luxueuse. Au début, cela m’a fait croire qu’il s’agissait de cuir véritable. Toutefois, si vous voulez la version Plus… cela sera obligatoirement du cuir animal.

VinFast  – IMG_8267
Le frunk à l’avant

Au volant, la visibilité vers l’arrière est bonne malgré les exigences strictes de sécurité en cas de choc latéral et de renversement. Cela donne des portes relatiement hautes et des piliers de toit relativement épais.

VinFast  – DSC01748
Du 90 watts à l’arrière pour charger un MacBook en USB-C

L’infodivertissement à la Tesla

Là où nous avons été surpris, c’est sur le logiciel VinFast. L’écran central est en mode paysage et fait 15,6 pouces. C’est explicitement inspiré de Tesla. Même constat pour l’interface, les propriétaires de la voiture Tesla vont rapidement retrouver leurs habitudes. Tout ne marche pas de la même façon, mais les choses sont globalement placées au même endroit.

VinFast  – IMG_8722
L’accueil est un ensemble de widgets que vous pouvez personnaliser, comme un lanceur Android

D’après ce que l’on a pu voir, VinFast utilise Android 9 sur lequel ils ont développé toute une interface maison. Il est ardu de connaître précisément les choix logiciels du constructeur automobile, néanmoins nous avons pu remarquer que le navigateur web utilisé se rapprochait de Chrome. Dans tous les cas, VinFast a réalisé un énorme travail sur cette interface, les passionnés de nouvelles technologies vont être ravis.

VinFast  – IMG_8725
Ici, vous pouvez régler les freins récupérateurs, le one-pedal, etc.

C’est fluide, complet, intuitif… d’autant plus que nous avons utilisé une version de préproduction. Tout sera bien mieux fini et complet en fin d’année pour les premières livraisons. Il y a de la 4G, avec une e-SIM programmable, de l’OTA pour les mises à jour logicielles sans avoir à passer à la concession (tout se fait en Wi-Fi ou 4G) et globalement… la grande majorité des fonctions de Tesla sont là. Y compris le mode chien, camping, valet… Il est rassurant de se dire que VinFast déploiera des mises à jour au fil du temps, améliorant constamment le système et ajoutant de nouveaux contenus.

VinFast  – IMG_8590
Mode chien, mode camping, mode valet… vous connaissez certainement !

Nous étions moins ennuyés par l’absence d’un tableau de bord derrière le volant. Pourquoi ? Parce que vous n’avez pas à regarder constamment vers la droite pour voir votre vitesse… grâce à l’affichage tête haute en réalité augmentée. Cette option n’existe pas chez Tesla.

VinFast  – DSC01749
Des icônes d’applications, VinFast promet plein d’apps natives

Le logiciel de cartographie est fourni par Here Maps, il y a deux assistants vocaux, celui de VinFast et celui d’Amazon Alexa. VinFast nous a promis une multitude d’applications natives : des jeux, des applis de streaming, des applications tierces de partenaires… Encore une fois, c’est vraiment Tesla. Mais, VinFast intégrera également Android Auto et Apple CarPlay.

VinFast  – DSC01760
L’agencement des éléments vous fera certainement penser à Tesla

VinFast a prévu tout un système d’éclairage intérieur que vous pourrez régler depuis l’interface. Difficile de vous faire la liste de tout que l’infodivertissement permet, la liste serait longue : caméra de recul et 360°, navigateur web, profils d’utilisateur avec sauvegarde des réglages, client e-mail, domotique et ainsi de suite.

VinFast  – IMG_8630
On peut découvrir le toit panoramique et ouvrir le toit… ouvrant !

Pour les non-initiés, cette configuration nécessite une courbe d’apprentissage abrupte et le nombre de fonctions que vous contrôlez via l’écran de 15 pouces semble d’abord écrasant. Après avoir testé de nombreuses Tesla, qui utilisent un système presque identique, nous étions préparés à ces bizarreries. Ici, on a davantage de contrôle physique tout en profitant de ce qui fait le succès des Tesla.

VinFast  – DSC01782
Le système de profils est bienvenu ici !

Ensuite, sur la route…

Ce qui entraîne la VF8 est un moteur arrière et un moteur avant qui, combinés, lui donnent une puissance de 353 ch / 260 Kw (Eco) à 408 ch / 300 kW et un couple de 500 (Eco) à 620 (Plus) newton mètres. Cela permet à ce SUV de profiter d’une transmission intégrale. Une batterie lithium ion d’une capacité utile de 82 kWh (420 km pour l’Eco et 400 km pour la Plus) stocke l’électricité. Une batterie plus grosse sera proposée, avec 87,7 kWh utile, pour une autonomie de 471 km (Eco) et 447 km (Plus) au cycle WLTP.

VinFast  – HMT_6535
VinFast VF8 en version Eco

Il n’est pas surprenant que le VF8 se déplace avec vivacité. Avec 5,5 à 5,9 secondes du 0 à 100 km/h, ce SUV remportera facilement le duel des feux de circulation contre les représentants de l’ancien monde des moteurs à combustion. Cela n’a plus rien de surprenant, cela correspond à la nature d’une voiture électrique. En slalom en courbe, le VF8 est moins inspiré par la sportivité, qui s’oppose simplement à sa stature et à son poids (plus de deux tonnes). On a remarqué que l’ESP, le correcteur électronique de trajectoire, s’active un peu trop régulièrement dans les virages.

VinFast  – LE2_4719
VinFast VF8 en version Plus

Mais, ce que les Vietnamiens savent faire, c’est glisser élégamment et silencieusement, on n’entend presque rien dans l’habitacle mis à part les quelques bruits classiques de roulement au-dessus de 80 km/h. Elle propose trois modes de conduite (Eco/Normal/Sport), vous pouvez aussi régler le frein régénérateur, faire du one-pedal ou la configurer comme une voiture thermique classique si vous le souhaitez. Par ailleurs, on aurait bien aimé changer les modes de conduite depuis le volant avec des palettes par exemple.

VinFast  – HMT_6582
VinFast VF8

La direction pourrait fournir un peu plus de sensations, mais le châssis confortable est réussi. Tout n’est pas aussi sportif que certains concurrents, cependant sa maniabilité parait plus engageante qu’une Model Y. C’est ce que l’on observe avec le rayon de braquage qui semble bien plus adapté à une conduite en ville. La carrosserie de SUV crée un centre de gravité plus élevé, toutefois, cela reste confortable. Il faudra voir sur le modèle prévu en Europe, VinFast va devoir effectuer une multitude de réglages pour avoir les agréments. Ces réglages auront certainement un impact sur la conduite, que l’on parle de freinage, d’accélération, de suspension et ainsi de suite.

VinFast  – DSC01810
Le port de charge CCS est à l’avant à gauche, il accepte jusqu’à 11 kW en courant alternatif et 200 kW en courant continu

Si vous voulez que l’on vous parle d’autonomie, c’est manqué. Sur les quelques kilomètres de piste de cet essai, il est impossible de mesurer la consommation globale du véhicule. Ce que l’on peut affirmer est que VF8 est une voiture relativement grande et lourde, et elle a un coefficient de traînée qui ne sera pas parmi les meilleurs. D’après nos calculs, la consommation WLTP est prévue entre 18,5 et 21,5 kWh aux 100 kilomètres, ce qui semble être élevé. On ne s’attend donc pas à une grande surprise de ce côté-là, elle compense heureusement avec des batteries généreuses.

Une première approche très prometteuse

Ce n’est pas parfait, cependant, c’est logique. Le VF8 n’est pas terminé, et il nous tarde de voir le résultat final. Les finitions n’étaient pas exemplaires, mais on nous a confirmé que les choses changeraient. Il manquait un tas d’options, dont les technologies d’aide à la conduite (ADAS). Même chose pour la consommation et l’autonomie, il faudra attendre de tester une version de production pour faire un essai complet.

Dans tous les cas, nous sommes bien entrés dans l’ère où les véhicules électriques doivent être plus que des jouets curieux s’ils veulent remplacer les véhicules à moteur à combustion interne. VinFast a réussi ce parti, en choisissant de fortement s’inspirer de Tesla, tout en gardant beaucoup d’éléments des autres fabricants automobiles. C’est un melting pot qui donne une recette réussie, à première vue. C’est ambitieux et prometteur. On se retrouve avec un châssis amusant à conduire, un bon confort, une habitabilité flatteuse, un moteur puissant et une interface utilisateur complète et intuitive.

Dix ans de garantie ou 200 000 kilomètres, un des anciens responsables de Renault — Xavier Kaufman — à la tête de l’après-vente, 50 points de vente en Europe dont 20 en France, une usine ultramoderne capable de produire 350 000 véhicules par an (jusqu’à 950 000)… VinFast se donne les moyens pour réussir. Ainsi, nous n’excluons pas le succès. Le fondateur de Vin Group a la réputation de réaliser l’impossible et VinFast possède le soutien d’un empire et l’attention d’un homme passionné qui porte une vision très ambitieuse.

VinFast possède le soutien d’un empire et l’attention d’un homme passionné qui porte une vision très ambitieuse

Comme tous les nouveaux constructeurs, dont la plupart chinois ou américains, nous abordons tout de même avec méfiance ces lancements en Europe. Surtout que la marque est très jeune. Pour aller vite, VinFast a tout externalisé : on se retrouve donc avec les mêmes problématiques que beaucoup de constructeurs. Le coût de production est élevé, ce qui ne leur permet pas d’être les mois chers même si les premiers tarifs s’avèrent compétitifs.

Si vous êtes intéressés par la VinFast VF 8, sachez qu’il est déjà possible de précommander les VinFast VF 8 et VF 9 directement sur le site du constructeur, pour des livraisons prévues d’ici à la fin de l’année. Comptez a minima 43 050 euros pour le VF 8, sans tenir compte des 120 euros par mois à verser à la marque vietnamienne pour la location de la batterie.

VinFast prévoit la possibilité d’acheter la batterie par la suite, sans annoncer de tarif. Nous attendons avec impatience cette information, car la location de batterie à 120 euros par mois sans limite de durée peut vite devenir plus coûteuse que l’achat et rendre plus difficile la revente en occasion.

Les derniers articles

  • Comment effacer l’historique sur Safari ?

    Apple

    Comment effacer l’historique sur Safari ?

    15 août 202215/08/2022 • 18:00