Les voitures utilisent l’encre électronique des liseuses : pour quoi faire ?

Pour faire évoluer la bonne vieille plaque en taule...

 

Outre-Atlantique, plusieurs États autorisent désormais l'adoption de plaques d'immatriculation électroniques basées sur des écrans E-Ink : la même technologie d'affichage que sur nos liseuses.

Plaques E-Ink-1
Les plaques d’immatriculations électroniques commencent petit à petit à faire leur trou outre-Atlantique // Source : Reviver

Portées principalement par Reviver, leader sur ce marché encore naissant, les plaques d’immatriculation électroniques sont en train de se faire une place aux États-Unis, rapportent nos confrères de MacGeneration. Autorisées depuis quelques années en Californie et Arizona, ces plaques connectées sont basées sur la technologie d’affichage E-Ink (encre électronique) que l’on rencontre le plus souvent sur les liseuses électroniques.

On apprend cette semaine qu’elles sont désormais légales au Texas (pour l’instant sur les véhicules d’entreprise) et dans le Michigan. Leur utilisation est par ailleurs possible sur toutes les routes nord américaines, que ce soit aux États-Unis au Canada, mais aussi au Mexique. Dans l’immédiat, leur prix reste toutefois suffisamment élevé pour laisser de beaux jours devant elles aux plaques en taule traditionnelles.

499 dollars la plaque, en version de base

Pour s’offrir une de ces plaques d’immatriculation E-Ink, il faut en effet tabler sur 499 dollars l’unité. Grâce à une petite batterie interne, l’autonomie de la plaque est alors estimée à 5 ans par Reviver, qui permet également de l’éteindre pour économiser la batterie lorsque le véhicule n’est pas utilisé. La marque propose aussi des plaques câblées pouvant se raccorder directement sur le système électrique du véhicule. Plus coûteuses, ces dernières sont affichées à 599 dollars. Des formules par abonnement sont également proposées, à partir de 19,99 dollars par mois pendant 4 ans.

Comme le souligne MacGeneration, il faut aussi prendre en compte que certains États américains imposent l’utilisation de deux plaques, au lieu d’une seule dans d’autres. Suivant son État de résidence, l’utilisateur pourra donc être amené à doubler les frais pour s’équiper de plaques E-Ink.

Des fonctionnalités pratiques, notamment en cas de vol

Pour justifier leur prix élevé, Reviver met en avant la dimension connectée de ces plaques. Et il faut dire qu’elles permettent effectivement certaines fonctions utiles. Outre l’affichage personnalisable et la possibilité de choisir entre un mode clair ou sombre en fonction de ses préférences (le tout via une application), il est aussi possible d’afficher une alerte directement sur la plaque si votre véhicule a par exemple été volé.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

La modification du contenu de la plaque peut d’ailleurs se faire à tout moment par le biais d’une connexion 4G native (ou par Bluetooth si vous vous trouvez à proximité). Une puce GPS est aussi intégrée directement dans la plaque pour permettre une localisation en temps réel du véhicule afin de le suivre à distance sur une carte.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles