Netflix fait un grand pas en avant pour vous proposer des jeux vidéo

 

Pour concrétiser ses ambitions dans le jeu vidéo, Netflix a racheté le studio Night School. Un pas de plus vers une offre gaming en complément du catalogue SVoD du géant américain.

Le logo Netflix par dessus une scène du jeu Oxenfree

Le logo Netflix par dessus une scène du jeu Oxenfree

Netflix est le service de SVoD le plus populaire au monde. Toutefois, le géant ne veut pas se contenter de proposer des films, séries et documentaires. L’entreprise veut aussi s’imposer dans le secteur du jeu vidéo. Dans cette optique, une offre gaming mobile est déjà expérimentée en Pologne tandis qu’un lancement plus global est pressenti pour 2022.

Les choses s’accélèrent encore plus récemment. Netflix a racheté Night School, un studio indépendant connu notamment pour avoir développé le titre Oxenfree. Cette acquisition n’est pas un hasard, les deux entreprises avaient déjà collaboré autour il y a quelques années pour créer un jeu Stranger Things qui n’a finalement pas vu le jour. D’autres jeux adaptés de la franchise (mais développés par d’autres studios) ont toutefois été finalisés et sont d’ailleurs proposés dans l’offre disponible en Pologne susmentionnée.

Les grandes ambitions de Netflix dans le jeu vidéo

En rachetant ce studio, Netflix compte certainement avoir les coudées franches pour mettre sur pied une offre gaming complète et étoffée en complément de son catalogue de films et séries. D’ailleurs, on peut imaginer un fonctionnement de la partie gaming un peu calquée sur l’offre SVoD.

À savoir : des contenus exclusifs produits par Netflix propulsé en tête d’affiche dans un catalogue qui comporte aussi des œuvres pour lesquelles la multinationale a obtenu les droits de diffusion dans tel ou tel pays. Cité par Les Echos, Charles Louis Planade, analyste financier chez TP ICAP et spécialiste du jeu vidéo, explique d’ailleurs que « leur objectif est de répéter leur succès dans la SVoD et cela suppose du contenu assez poussé ». Il ajoute qu’à terme, « leur stratégie va être de proposer des bundles mixant jeux vidéo et productions audiovisuelles ».

Les Echos rappellent au passage que le patron de Netflix, Reed Hasting, ne cachait déjà pas ses ambitions en 2019 en déclarant : « Nous rivalisons (et perdons) avec Fortnite plus qu’avec HBO ». Comprenez : l’entreprise est déjà bien installée dans le secteur audiovisuel, il compte maintenant s’attaquer aux gros poissons du jeu vidéo.

Les consoles et PC en plus des smartphones

Soulignons aussi que les jeux du studio Night School s’adressent aussi bien aux smartphones qu’aux consoles plus classiques. Oxenfree II : Lost Signals doit d’ailleurs sortir en 2022 sur PS4, PS5, Nintendo Switch et PC. En d’autres termes, Netflix n’a sans doute pas l’intention de limiter son service gaming à ses applications mobiles.

Enfin, sachez aussi que l’offre gaming expérimentée en Pologne s’étend désormais à l’Espagne et l’Italie et se dote de trois nouveaux jeux : Shooting Hoops, Teeter Up et Card Blast.

Les derniers articles