Steam : un nouveau jeu vidéo sort toutes les 53 minutes

 

L'année 2020 a été très riche en nouveautés sur Steam. La plateforme se porte bien et les développeurs continuent d'être très créatifs.

Depuis plusieurs années, Steam connait une très grande croissance du nombre de jeux commercialisés sur la plateforme. Thomas Altenburger, développeur et créateur du jeu ScourgeBringer notamment, a pu faire des recherches sur les statistiques de Steam en 2020. Le résultat est impressionnant.

9279 nouveaux jeux en 2020

Il révèle ainsi que Steam a publié sur sa plateforme 9279 nouveaux titres en 2020, soit un nouveau jeu toutes les 53 minutes. Difficile d’imaginer jouer à tout ce qui sort sur Steam désormais, même en y consacrant sa vie. Cela représente le double de jeux sortis en 2016. Malgré les conditions particulières de l’année 2020, on a donc une belle illustration de cette croissance qu’a connue Steam. C’est aussi parce que la plateforme de Valve a ouvert les vannes et accepte beaucoup plus de jeux qu’auparavant.

Malheureusement, avec une offre si abondante, il est difficile de trouver le succès. D’après Thomas Altenburger, 75 % des jeux lancés en 2020 ont vendu moins de 2800 exemplaires et 50 % des jeux étaient même sous les 640 ventes. Sans surprise, c’est le haut du panier qui prend la grosse part du gâteau : 5 % des jeux ont réuni 90 % des ventes.

Une situation analogue chez les indépendants

En visant plus précisément le marché des jeux indépendants, on se rend compte que la situation est assez similaire. Ainsi, c’est 6376 jeux indépendants qui sont sortis en 2020, soit davantage que toutes les sorties (indés ou non) en 2016. Sur ces sorties, 75 % des jeux ont vendu moins de 2480 exemplaires et 50 % moins de 640 exemplaires.

On reste dans les mêmes ordres de grandeur que le marché global de Steam. 5 % des jeux représentaient 88 % des ventes.

Comment vendre un jeu sur Steam ?

Peut-on à partir de ces statistiques déterminer quels sont les jeux qui se vendent et ceux qui ne se vendent pas ? Malheureusement, Thomas Altenburger précise que ce n’est pas vraiment une question de test ou de note : les bons jeux ne se vendent pas forcément bien et les mauvais jeux ne sont pas forcément des échecs commerciaux. La clé pour vendre un jeu est finalement assez simple d’après l’intéressé : le marketing.

Il faut justement que le jeu arrive à tirer son épingle du jeu : se mettre en lumière face aux milliers d’autres jeux qui sortiront dans l’année pour espérer briller suffisamment et réunir des ventes.

Les derniers articles