BIGGIE : en plus d’avoir du style, ce vélo électrique premium porte bien son nom

 

Conçu par l’entreprise allemande Ruff Cycles, le BIGGIE est un nouveau vélo électrique qui se démarque à la fois par son style, ses composants haut de gamme… et son prix relativement élevé dépassant les 3000 euros.

Ruff Cycles est une société allemande fondée en 2012 et spécialisée dans la fabrication et l’assemblage de vélos à la fois mécaniques et électriques. Ces derniers se distinguent par des design volontairement atypiques, qui ont le mérite d’attirer l’œil. Sa gamme de deux-roues branchés, elle, reste relativement élitiste avec des prix élevés.

Après le Ruffian et le Lil’Buddy, la firme d’outre-Rhin complète son catalogue avec un troisième modèle répondant au nom de BIGGIE, relatent Electrek et CleanRider (anciennement eBike Generation). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce cycle porte bien son nom au regard de ses imposantes roues disponibles en 24 ou 26 pouces.

3399 euros, mais des composants haut de gamme

Tâchons tout d’abord d’aborder le point qui pourrait fâcher : le prix, fixé à 3399 euros. Ce tarif tente de se justifier par la présence de nombreux composants haut de gamme. Ruff Cycles a par exemple fait appel à son compatriote Bosch pour installer un moteur centrale Active Line (40 Nm de couple) ou Performance Line CX (85 Nm de couple).

Le Performance Line CX est tout bonnement le meilleur de la gamme Bosch. Et bien évidemment, il respecte comme il se doit les normes européennes en fournissant une puissance de 250 W et une vitesse maximale de 25 km/h avec l’assistance électrique.

Une transmission à variation continue

Bosch intervient également au niveau des batteries, d’une capacité de 3000 ou 5000 Wh. Malheureusement, Ruff Cycles ne donne aucune précision sur l’autonomie de son vélo. Sachez tout de même que l’accumulateur, situé sous la selle, est amovible. Cela s’avère toujours pratique.

Du côté du freinage, le fabricant s’est attaché les services de Magura et de ses freins à disque hydrauliques. À n’en pas douter, le BIGGIE devrait profiter d’excellentes phases de freinage pour garantir une bonne sécurité à son utilisateur.

Le cycle va encore plus loin avec une transmission à variation continue signée Enviolo. L’idée de cette solution est simple : selon votre allure, ce dispositif sélectionne le meilleur rapport de vitesse. Cela apporte donc un confort supplémentaire et une expérience plus aboutie.

Patience pour la livraison

Sur le guidon, l’écran affiche la vitesse, l’autonomie restante, l’activation des phares et le mode utilisé. On aurait cependant apprécié que la marque soit plus bavarde quant au poids de son véhicule, qui reste encore « à déterminer ». Ce qui n’est jamais vraiment bon signe.

Les livraisons du BIGGIE auront lieu en 2022.

Le vélo est le deuxième moyen de locomotion le plus utilisé après la voiture. Comme les trottinettes ou les skates, il a lui aussi profité d’une électrification bienvenue. Avec un choix pléthorique et une offre…
Lire la suite

Les derniers articles