Vélo électrique : ce gravel revendique une autonomie démentielle

 

La marque italienne Titici a levé le voile sur un nouveau gravel électrique, le E-Gravel Dynamica, dans le cadre de l'Italian Bike Festival. Ce cycle revendique une autonomie de 200 kilomètres grâce à une batterie complémentaire.

E-Gravel Dynamica
Source : Titici

Constructeur historique de vélos – depuis 1961 déjà –, Titici a dégainé un tout nouveau vélo électrique répondant au nom d’E-Gravel Dynamica. Ce modèle appartient à la catégorie des gravels, qui se situe à mi-chemin entre un vélo de route et un vélo tout-terrain. Ce qui lui apporte un aspect hybride.

Ce cycle a été présenté dans le cadre de l’Italian Bike Festival, sis à Misano Adriatico (province de Rimini), du 9 au 11 septembre 2022. Ce projet s’articule autour d’une idée forte : concevoir un VAE ultra épuré et sans fioritures. Le passage de câbles est ainsi parfaitement dissimulé dans la potence.

Jusqu’à 200 km d’autonomie, vraiment ?

Nichée dans le tube diagonal du cadre, la batterie de 350 Wh est le principal atout de l’E-Gravel Dynamica. Avec un prolongateur d’autonomie de 172 Wh – à placer sur le porte-bidon –, ce gravel branché promet un rayon d’action de 200 kilomètres. Dans l’idée, c’est démentiel. Mais il convient de tempérer cette donnée.

Déjà, la firme transalpine ne donne aucun chiffre sur l’autonomie fournie par le principal accumulateur, même si l’on peut tabler sur une petite centaine de kilomètres. Ce qui reste, sur le papier, excellent. En revanche, le fabricant ne précise pas avec quel mode d’assistance a été obtenu ce seuil. Ce qui peut tout changer.

Enfin, le gabarit de l’utilisateur et la typologie de terrain peuvent aussi impacter l’ensemble. L’ensemble, justement, est alimenté par le moteur Mahle X20 de 3,2 kg, d’un couple de 55 Nm. Ce qui est décent, sans non plus atteindre le couple des meilleurs moteurs Bosch. Le gravel Bianchi e-ArcadeX, par exemple, profite du meilleur système Bosch avec 85 Nm de couple et un positionnement du moteur dit central, et non à l’arrière.

Dans tous les cas, et comme le stipule la loi européenne, l’E-Gravel Dynamica est limité à 25 km/h via l’assistance électrique. Monté sur des pneus Pirelli de 28 pouces, il profite par ailleurs d’un savoir-faire interne, notamment dans la conception du cadre, brevetée par l’entreprise italienne.

Un prix qui devrait piquer

« Le cadre DYNAMICA est conçu pour affronter aussi bien les terrains accidentés que les routes. La forme plate et fine du tube supérieur permet de réduire les vibrations (jusqu’à 18 % de plus qu’un cadre standard) tout en maintenant une grande rigidité en torsion. Il en résulte des performances de course combinées à un confort accru », peut-on lire.

Par ailleurs, les « ingénieurs de TITICI ont redessiné la fourche avec une asymétrie accentuée pour contrer les forces générées par le système de freinage. Un angle particulier est conçu dans la base gauche pour une plus grande résistance au niveau de l’étrier du frein à disque », poursuit le constructeur.

À l’heure d’écrire ces lignes, toute la fiche technique n’a pas été révélée. Le prix reste également un mystère, bien qu’il devrait voguer autour des 5000 euros. Les livraisons, elles, débuteront au printemps 2023.

L’univers du vélo est en proie à un concept marketing bien trouvé depuis quelques années : le vélo Gravel, pour « graviers » en anglais. Un produit sur lequel se sont jetés les constructeurs qui n’est finalement qu’un…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles