Logitech annonce sa G Pro X Superlight, une souris d’à peine 63 grammes

Une souris catégorie poids mouche

 

Elle n'a pas nécessairement le look d'une souris Gaming, et pourtant, la Logitech G Pro X Superlight est taillée pour l'esport avec une sensibilité au zénith et surtout un poids plume d'à peine 63 grammes.

Elle n’a rien d’une gravure de mode, mais la Logitech G Pro X Superlight est la souris la plus légère du marché

Elle n’a rien d’une gravure de mode, mais la Logitech G Pro X Superlight est la souris la plus légère du marché // Source : Logitech

Après la SteelSeries Aerox 3 Wireless et ses 66 grammes (dont le test arrive bientôt sur Frandroid), le Suisse Logitech va encore un cran plus loin dans la légèreté, en lançant les précommandes de sa G Pro X Superlight : une souris au design banal, mais dont le poids se réduit à moins de 63 grammes seulement… voire tout juste 60 grammes si l’on choisit de retirer la plaque magnétique couvrant l’emplacement du dongle USB. Une prouesse d’ingénierie pour une souris dont la coque n’est pas percée d’orifices en nid d’abeille comme l’Aerox 3.

Reste un tarif salé annoncé à 149,99 euros en France. C’est 20 euros de plus que la Logitech G Pro Wireless, qui dispose pourtant de fonctionnalités supplémentaires. Logitech fait donc payer la légèreté au prix fort.

Poids plume, mais autonomie solide grâce à l’absence de LEDs

Comme le souligne The Verge, la G Pro X Superlight supprime toutes les LEDs embarquées par la G Pro Wireless pour ne conserver qu’un voyant dédié au statut de la batterie. Cela lui permet de maximiser son autonomie, estimée à 70 heures maximum (contre 48 heures pour la G Pro Wireless), tout en réduisant son poids au maximum. La nouvelle souris de Logitech reprend autrement le capteur HERO de 25 600 DPI pour une sensibilité assez magistrale et surtout pertinente en esport.

Attention par contre, l’absence de bouton dédié à la gestion du DPI force l’utilisateur à changer manuellement ses réglages depuis le logiciel G Hub. Un sacrifice supplémentaire de la G Pro X Superlight par rapport à la G Pro Wireless. Logitech fait pour le reste valoir la présence de patins en PTFE sans additif, un matériau censé améliorer drastiquement la glisse sur le tapis de souris. Logitech fournit enfin des grips autocollants pour modifier la texture de la souris, ajoute The Verge.

 

Pour rappel, la SteelSeries Aerox 3 Wireless est pour sa part disponible en France à 110 euros. Elle dispose d’un port USB-C pour la recharge (contre du Micro USB sur la G Pro X Superlight), de LEDs optionnelles, du dual Bluetooth, d’une certification IP54 (résistance à l’eau) et d’une connectivité 2,4 GHz. Une concurrente très sérieuse à la nouvelle souris de Logitech, dont le lancement devrait intervenir en décembre.

Les derniers articles