Réalité virtuelle : pour améliorer l’expérience, Samsung songe aux écrans 4K

 

Contrairement à son concurrent Sony, Samsung privilégie pour l’heure l’intégragrion d’écrans 2K à ses smartphones haut de gamme. Toutefois, pour améliorer l’expérience qu’ils offrent en réalité virtuelle, il envisage la possibilité de passer à l’avenir à des écrans 4K.

Gear 360 Gear VR

Pour l’heure, il n’existe qu’un seul smartphone doté d’un écran 4K : le Sony Xperia Z5 Premium, dévoilé lors de l’IFA 2015, et logiquement moins convaincant qu’un Z5 standard. Et pour cause : en l’absence d’écran (AM)OLED, dont le taux de rafraichissement et la latence sont les plus adaptés à cet usage, l’appareil ne visait pas la réalité virtuelle, mais quelques rares applications multimédias. On comprend toutefois la stratégie du Nippon, qui compte développer la réalité virtuelle par le biais d’un casque PlayStation VR plus que par ses mobiles.

Samsung, lui, vise clairement le domaine de la réalité virtuelle. Son Gear VR, accueillant des Galaxy S6 ou S7, est d’ailleurs fourni pour toute précommande d’un Galaxy S7 ou Galaxy S7 edge, et sa caméra Gear 360 cherche à créer du contenu compatible. Pour l’heure, le Coréen propose des écrans QHD sur des diagonales de 5,1 à 5,5 pouces (génération S7), mais il pourrait ne pas s’arrêter en si bon chemin.

La présentation des Galaxy S7 et Galaxy S7 edge n’aura pas tardé à être suivie d’un autre élément crucial : le lancement des précommandes. Et non seulement la plupart des revendeurs et opérateurs proposent les deux…
Lire la suite

« Je ne pense pas que ce soit un gadget. Au bout du compte, les écrans 4K finiront par se populariser », a ainsi indiqué Kyle Brown, l’un des responsables techniques de Samsung, à nos confrères de TechRadar. Et de préciser qu’au vu de la différence au quotidien pour l’utilisateur, le surcoût facturé à l’acheteur n’en vaut pas la peine. « Ils seraient appréciables dans le cadre de la VR », a-t-il ajouté, puisque la taille des pixels, réduite, permet de ne plus les distinguer de près. C’est d’ailleurs tout l’enjeu de la réalité virtuelle, puisque pour une véritable immersion dans l’image, il est impératif de ne plus distinguer cette fameuse grille de pixels. À vérifier avec un éventuel Galaxy S8, d’ici un an ?

Les derniers articles