Xiaomi, Oppo ou Vivo : passer d’un smartphone à l’autre va devenir très simple… mais juste en Chine

 

Les trois constructeurs chinois de smartphones, Xiaomi, Oppo et Vivo, ont annoncé s'être mis d'accord pour faciliter le transfert de données entre leurs modèles au moment de changer de smartphone. Mais pour le moment, seul le marché chinois est concerné.

Les trois constructeurs de smartphones chinois Oppo, Xiaomi et Vivo se sont mis d’accord pour simplifier le transfert de données entre leurs produits. // Source : @MIUI via Weibo

Les trois géants chinois ont préféré collaborer pour simplifier la vie des utilisateurs. Mercredi 22 mars 2023, les constructeurs Oppo, Vivo et Xiaomi ont annoncé via leurs comptes respectifs sur réseau social Weibo avoir formé une alliance pour permettre à leurs utilisateurs chinois de transférer plus facilement leurs données d’applications au moment de changer de smartphone. Une annonce repérée par le site spécialisé Android Police.

S’il est déjà possible aujourd’hui de déplacer facilement certaines informations d’un téléphone à un autre, telles que ses photos ou ses contacts, notamment si elles sont synchronisées avec un compte Google, les données d’applications tierces restent difficiles à déplacer sans passer par un outil de sauvegarde non officiel. Ce serait donc plus simple désormais de changer de smartphone entre ces trois marques… même s’il y a un hic.

Il suffit de mettre à jour une application

Comme les annonces des trois constructeurs ont été faites via leurs comptes Weibo dédiés à leurs interfaces Android (MIUI pour Xiaomi, ColorsOS pour Oppo et OriginiOS pour Vivo), on peut en déduire que les trois interfaces prennent déjà en compte cet outil. Chacun des constructeurs précise également qu’il faudra mettre à jour leur application de transfert de données existante pour profiter de ce transfert de données améliorées.

Une fois lancée, « vous n’avez plus à vous soucier de votre historique de chat lorsque vous changez de téléphone », promet Xiaomi. Un utilisateur de Weibo a d’ailleurs partagé des captures d’écran de ce nouveau processus : sur une de ces applications, on y voit une option à cocher pour télécharger les gigaoctets des messageries instantanées chinoises WeChat et QQ.

Source : @Vetrax via Weibo, traduit par Frandroid

Problème : selon Android Police, « l’outil de migration est exclusif aux smartphones en Chine et ne sera pas lancé sur les marchés internationaux ». Ne vous attendez donc pas à profiter de ce système en France. Mais comme le note le site d’information, les utilisateurs chinois n’ont toujours pas accès aux services Google et à son système de sauvegarde par stockage cloud. On peut donc au moins se réjouir pour eux.

Une démarche qu’on espère voir chez nous

On espère malgré tout que d’autres constructeurs suivront cette tendance dans les pays occidentaux où le transfert de données d’applications tierces n’est pas toujours bien pris en charge.

Par ce choix, les constructeurs cherchent à rendre leur écosystème difficile à quitter pour conserver leurs clients. Pourtant, à l’inverse, simplifier ce transfert vers leurs produits pourrait leur permettre de convaincre des utilisateurs de marques concurrentes à passer chez eux.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.