Le cabinet IDC vient de livrer ses chiffres du premier trimestre 2019. Comme on pouvait l’attendre, le marché européen du smartphone est bousculé par l’offensive chinoise.

Les ventes d’Phone ne sont pas en baisse qu’en Chine, c’est le cas également en Europe. Selon une nouvelle étude publiée par IDC, la part de marché détenue par Apple en Europe a été réduite à 14,74 % au premier trimestre de 2019, soit une baisse de -22,73 % par rapport au premier trimestre 2018. Pour comparaison, c’est le pire résultat des cinq dernières années sur le Vieux Continent par l’entreprise de Cupertino. La baisse chez Samsung reste moins marquée, -6,82 % pour 29,47 % de parts de marché.

 

C’est la marque Huawei (et Honor) qui explose, 66,13 % d’augmentation avec 25,39 % de parts de marché. Evidemment, cette hausse est liée au premier trimestre 2019, avant l’affaire américaine qui frappe le groupe chinois. Xiaomi passe également de 4,05 à 5,55 % de parts de marché en un an, cela s’explique par l’arrivée de la marque chinoise dans plusieurs marchés dont le marché français, espagnol, italien et britannique.

Si on compare avec le marché global, on retient surtout le retard des autres groupes chinois en Europe comme OPPO et Vivo. HMD (Nokia) est très présent en Europe, mais la marque est en forte baisse malgré son retour avec de nouveaux produits.

Samsung et Apple vont profiter des problèmes de Huawei

Dans les mois à venir, Apple et Samsung pourraient bénéficier des problèmes de Huawei et récupérer des parts de marché. Néanmoins l’arrivée de la 5G pourrait bousculer Apple, étant donné que l’entreprise californienne ne disposerait pas d’un iPhone 5G  avant le second semestre de 2020. Les autres marques, comme Huawei, Xiaomi et Samsung ont déjà commercialisé des smartphones compatibles.

En Europe, 8 smartphones sur 10 vendus proviennent du trio Samsung-Huawei-Apple