L’Assemblée veut cacher Netflix et consorts de nos téléviseurs

 

Une mission flash a été lancée par des parlementaires afin d'étudier la question de la mise en avant des services de SVoD sur l'interface et les télécommandes de nos téléviseurs.

Télécommande du Sony XR-65X90J

Télécommande du Sony XR-65X90J // Source : D. Nogueira pour Frandroid

Après le cinéma, Netflix est désormais accusé, avec ses concurrents (Disney+, Amazon Prime Video, Apple TV+…), de tuer la télévision française. En ligne de mire : les téléviseurs et leur mise en avant très prononcée de ces plateformes de SVoD, aussi bien sur leur interface que sur leurs télécommandes.

Une mission flash de l’Assemblée

Selon Les Échos, la Commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale aurait lancé ce mercredi une mission flash afin de se pencher sur la mise en avant des services de SVoD sur les TV. Similaire à une commission d’enquête, une mission flash est une mission d’informations menée par le gouvernement, mais à durée variable. Celle-ci est prévue pour s’achever en janvier 2022.

Bruno Studer, président de la Commission des affaires culturelles, explique que les écrans d’accueil de nos téléviseurs connectés et leurs télécommandes mettent particulièrement en avant des services comme Netflix, Prime Video ou Disney+. « Les chaînes de télévision risquent d’être pénalisées dans le futur », affirme-t-il. Selon les conclusions de cette mission, Bruno Studer indique qu’il « ne s’interdit pas de faire appel à l’Autorité de la concurrence ».

Il est vrai que les services internationaux sont de plus en plus mis en avant, au détriment des chaînes de télévision ou des services nationaux comme Salto ou les services de replay.

Le PAF pas content

Ce constat, Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, le déplore. Elle précise que si France.tv est présent sur les téléviseurs, « je ne sais pas [ce qu’il en sera] demain, car c’est la jungle. De même, sur les box, on est présent, mais au bon vouloir des opérateurs télécoms ».

Il est possible que les constructeurs soient amenés à assurer une plus grande visibilité de certains services sur la page d’accueil de leur interface, dans les recommandations ou dans les résultats des recherches.

Le retour de l’exception française ?

Pour ce qui est de la télécommande en revanche, la question est plus délicate. Si le gouvernement poussait les fabricants de TV à supprimer les touches de raccourci vers les services de SVoD de leur zappette, cela créerait une nouvelle exception française comme on a pu le rencontrer avec les kits mains libres obligatoires dans les smartphones. Tout juste abandonné, ce prérequis obligeait les constructeurs à prévoir une variante française de tous leurs produits, les poussant parfois à reconsidérer leur sortie dans l’Hexagone.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles