Disney+ : découvrez les séries, films et documentaires made in France de la plateforme

 

Avec Soprano : à la vie à la mort, Disney+ signe son quatrième contenu créé spécialement pour le marché français. Pour l’occasion, nous sommes allés fureter dans les méandres du catalogue du service de SVoD afin de vous concocter un petit état des lieux des productions françaises disponibles sur la plateforme.

Soprano-0006_OV_V30439898_FP_DPO_ProHQ_UHD-SDR_25_FRP-235_FRP-5120_TVM9WX4L7_Rev1-2202.mov.00_35_34_19.Still052.jpg

Mis en service en 2019 avec un catalogue déjà bien achalandé, Disney+ poursuit tranquillement son évolution en produisant de plus en plus de contenus originaux pour étoffer son offre. Après nous avoir régalé avec des séries Star Wars et Marvel d’excellente facture, la plateforme de SVoD a décidé de diversifier son offre en investissant massivement dans des productions “locales”.

Depuis février dernier, ce sont pas moins de trois séries « made in France » qui sont sorties sur la plateforme, et il ne s’agit là que d’une première vague. D’autres séries, comme Kaiser Karl (consacré à Karl Largefeld) ou la comédie Mauvaise Pioche (avec François Damiens et Vincent Dedienne) sont prévus d’ici la fin de l’année, mais en attendant de les voir débarquer, c’est une autre création originale qui se profile.

À partir du 15 juin, vous pourrez découvrir la première série documentaire française créée par Disney+ avec Soprano : à la vie à la mort. Afin de découvrir cette série et tous les autres contenus français disponibles sur Disney+, il vous suffit de disposer d’un abonnement au service. Ce dernier est disponible au mois pour 8,99 euros ou à l’année pour 89,90 euros (soit une économie de deux mois).

Week-end Family

Week-end Family est la première production française commandée par Disney+. Menée tambour battant par Éric Judor et réalisée par Pierre-François Martin-Laval et Sophie Reine, cette comédie familiale présente le quotidien un brin compliqué d’une famille multirecomposée.

Cette famille, c’est celle de Fred. Chaque week-end, il récupère chez lui ses trois filles de 9,12 et 15 ans, mais les mères respectives ne sont jamais bien loin et toujours prêtes à lui mettre des bâtons dans les roues. Ajoutez à cela Emmanuelle, la dernière conquête de Fred qui prépare une thèse en psychologie de l’enfant et vous obtenez un cocktail détonnant.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Composée de 8 épisodes, cette série aborde avec humour et tendresse des sujets tels que les familles recomposées, l’acceptation de l’autre ou encore l’enfance. De quoi en faire un divertissement idéal pour toute la famille.

Para//èles

Avec Para//èles, Disney+ nous propose de découvrir une série qui tranche radicalement avec les productions habituelles de l’hexagone. Par son genre déjà, puisqu’il n’existe à l’heure actuelle que peu de séries de science-fiction entièrement créées dans nos contrées. S’inspirant de Dark ou Stranger Things, Para//èles nous invite à découvrir une histoire tirant plus vers le fantastique que le space opera, à grand renfort de voyages temporels et de dimensions parallèles.

On y suit quatre amis d’enfance, Bilal, Romane, Sam et Victor, une bande d’ados comme on en voit partout, sans histoire. Un soir, alors qu’ils font une petite fête dans leur repaire (une sorte de vieux bunker désaffecté), ils sont confrontés à un mystérieux événement qui les sépare et va les changer (parfois littéralement) à jamais.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Dispersés à travers le temps et l’espace, les quatre protagonistes vont tout faire pour se réunir et découvrir les mystères qui entourent leur séparation. Une quête qui va leur permettre d’en apprendre plus sur eux-mêmes et les confronter à certaines vérités dérangeantes. Scénario aussi intrigant que bien fichu, réalisation léchée et casting convaincant sont les clefs de cette série très réussie qui fait figure d’OVNI dans le paysage audiovisuel français.

Oussekine

Comme son nom l’indique, Oussekine est une mini-série consacrée aux événements entourant la mort de Malik Oussekine, ses répercussions immédiates et son impact sur la société française de l’époque. Pour rappel, Malik Oussekine est un jeune étudiant d’origine algérienne qui a tragiquement trouvé la mort en 1986 sous les coups de la police, en pleine période de protestations étudiantes et de répression policière.

Près de 40 ans après les faits, cette série nous plonge dans une reconstitution minutieuse du Paris de l’époque afin de retranscrire le plus justement possible les faits, sans jamais verser dans le pathos ni l’accusation facile. Au-delà de cette reconstitution froide des faits, Oussekine nous présente aussi le point de vue de la famille Oussekine, plongée au cœur de cette tourmente. Des tumultes qui cristallisent une bonne partie des inquiétudes et problèmes de la France de la fin des années 80.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Série historique utile à bien des égards, portée par un casting aussi prestigieux qu’investi, Oussekine évoque de nombreuses thématiques et sujets de société qui s’avèrent beaucoup plus actuels qu’on ne pourrait le penser au premier abord. Un visionnage loin d’être facile, mais certainement nécessaire en 2022.

Soprano : à la vie à la mort

Dernière création originale française en date, Soprano : à la vie à la mort est une série documentaire en six épisodes qui revient sur la carrière du célèbre rappeur. De son enfance à Marseille dans les années 80 à sa tournée actuelle dans les stades de France et de Navarre, nous suivrons le parcours de cet artiste figurant parmi les personnalités préférées des Français.

Mêlant interviews et images d’archives, cette série est aussi l’occasion de découvrir l’entourage du rappeur, et plus particulièrement Mateo, Djamali et Mej, ses trois acolytes de toujours qui l’ont aidé à bâtir sa carrière et son succès.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

En revenant sur une carrière longue de plus de 20 ans, Soprano : à la vie à la mort permet aussi de narrer une certaine histoire de la France et du rap. Un documentaire qui s’annonce donc intéressant à plus d’un titre et qui permettra sans doute de découvrir une tout autre facette de Soprano.

Films et séries françaises : demandez le programme sur Disney+

En plus de ces productions originales, le catalogue de Disney+ accueille aussi de nombreux contenus français, entre séries, films, documentaires et animation. Côté film, vous pourrez par exemple retrouver une partie de la filmographie de Cédric Klapisch (l’Auberge Espagnole, Les Poupées Russes), des comédies bien de chez nous comme Camping ou Bis, mais aussi des longs métrages salués par la critique tels The Artist, Ne le dis à personne ou le Bal des Actrices.

Niveau série, Disney+ a réussi à récupérer quelques titres très populaires dont la toute récente HPI portée par Audrey Fleurot, Clem, Fais pas ci fais pas ça ou encore Jacqueline Sauvage. Il est aussi possible d’y trouver quelques séries moins connues, comme Missions, une série de science-fiction à la réalisation impeccable et au scénario extrêmement intrigant.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Riche de nombreux contenus estampillés français, le catalogue de Disney+ est accessible sans restriction avec un simple abonnement au service. Il est facturé 8,99 euros par mois, ou 89,90 euros si vous décidez de vous abonner à l’année.

Les derniers articles