Ce concept de trottinette électrique futuriste dissimule un astucieux siège

 

Beam est un concept de trottinette électrique un peu particulier : outre sa face avant qui ressemble en tous points à un purificateur d’air Dyson, l’engin dispose d’un siège directement intégré dans son deck. Pour ainsi se transformer en cyclomobile léger au besoin.

Beam (1)

Avant même de rentrer dans les détails de Beam, il est important d’insister sur le fait suivant : cette trottinette électrique est un concept, et rien qu’un concept, qui n’a pas forcément vocation à rouler dans nos rues. Ce projet est en tout cas le fruit d’une réflexion de deux designers répondant au nom de Bhavya Upadhyay et Devam Jangra.

Un siège… dans le deck

Beam vise la praticité. Outre sa capacité à se plier, elle est surtout en mesure de se transformer en cyclomobile léger grâce à un petit siège astucieusement dissimulé dans son deck. Il suffit alors de le relever pour asseoir votre fessier dessus. Certains médias étrangers le qualifient alors de vélo électrique, ce qui n’est pas le cas en France.

Ce type de véhicule avec siège est aujourd’hui considéré comme un cyclomobile léger. Le site du service public est d’ailleurs on ne peut plus clair et intègre dans cette catégorie les draisiennes et les trottinettes électriques avec siège. Quelques règles doivent être respectées pour conduire ce genre de deux-roues.

Il faut au moins être âgé de 12 ans, alors que le port d’équipement rétro-réfléchissant en cas de circulation la nuit est obligatoire. Aussi et surtout, un cyclomobile léger ne doit pas peser plus de 30 kilos à vide. Sinon, les règles de circulation sont identiques à celles des EPDM.

Un air de Dyson

L’autre élément remarquable de Beam est de toute évidence sa face avant : difficile de dire si les créateurs sont de grands fans de Dyson, mais force est de constater que sa bouille ressemble en tous points à un purificateur d’air de la marque britannique.

Sur le guidon, des écrans latéraux ont été intégrés pour consulter d’un côté sa vitesse, et de l’autre gérer son mode d’assistance et les phares. Au centre, il semble qu’un smartphone puisse être fixé en guise de GPS. Pratique pour la ville. AutoEvolution évoque enfin une caméra embarquée, une connectivité Bluetooth et une trousse de soins intégrée.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).