Trottinette électrique : a-t-on le droit de se déplacer avec dans les transports en commun ?

 

Les vélos et trottinettes électriques sont régis par des règles strictes dans les transports en commun. Ne pas les respecter, c’est s’exposer à une amende. Frandroid revient sur le règlement à connaître, et les quelques exceptions qui subsistent.

Niu KQi Air trottinette
Source : Niu

Le métro, le bus, le tramway ou bien le RER pour les Franciliens sont soumis à une réglementation précise en matière de vélos et trottinettes électriques. Ces transports en commun sont avant tout collectifs et partagés par des millions de personnes au quotidien : il convient donc d’y poser un cadre, et de le respecter.

Les trottinettes électriques et les vélos partagent certaines règles, mais pas toutes. Frandroid vous explique dans ce dossier les principales exigences à respecter, au risque de se prendre une amende relativement salée.

Vélos et vélos électriques

Pour les vélos musculaires et vélos électriques, la règle est très simple : « vous ne pouvez pas emporter votre bicyclette dans le métro, les bus, les tramways et le funiculaire de Montmartre », écrit le site officiel de la RATP. Ici, le terme « emporter » signifie que vous n’avez en aucun cas le droit de l’amener avec vous, même à la main, en circulant au pas.

En revanche, plusieurs exceptions existent. Vous l’avez peut-être remarqué, l’établissement public ne cite pas les RER. Il est écrit : « Dans le RER, vous avez la possibilité de transporter votre bicyclette et d’effectuer avec celle-ci des correspondances uniquement entre les lignes A, B, C, D et E du réseau ».

vélo
Source : Heybike via Unsplash

Soit. Des contraintes sont néanmoins imposées. Si les samedis, dimanches et jours fériés sont des journées au cours desquelles il est possible de transporter son cycle dans le RER, les autres jours de la semaine ne sont pas logés à la même enseigne. Des créneaux horaires sont en effet à respecter.

Il est ainsi possible d’emmener son vélo avec soi :

  • Avant 6h30 du matin ;
  • Entre 9h et 16h30 ;
  • Après 19h.

Ici, la RATP exclut ce qu’elle considère comme les heures de pointe, où l’affluence devient massive sur un court laps de temps. L’idée est de laisser le plus de place aux usagers sans vélo.

Si vous êtes amenés à vous déplacer avec votre vélo, pensez également à le placer dans une voiture « comportant une signalétique spécifique (autocollant bicyclette) et la tenir à la main », peut-on lire. Il est par ailleurs interdit d’emprunter les escaliers mécaniques. Il faut alors prendre les escaliers classiques.

Trottinettes électriques

Pour les trottinettes électriques, la donne n’est pas la même. Déjà, il est possible de se déplacer avec dans n’importe quel moyen de transport utilisé (RER, métro, bus et tramway). À ceci près qu’elle doit être pliée : c’est une obligation, car pour la RATP, elle « devient un obstacle ». Vraiment ? Oui et non.

Une trottinette pliée au niveau de son guidon conserve la même surface au sol. Dans les faits, elle gêne presque tout autant. En revanche, la basculer à la verticale en la faisant tenir sur la roue arrière notamment, vous fait obtenir un gain d’espace non négligeable. Dans ce cas-là, il peut y avoir du sens en cas d’affluence.

La trottinette Pure Advance se range partout. // Source : Pure Advance

En cas d’infraction, « cela vous expose à une amende de 150 € (plus 50 € de frais de dossier sans paiement immédiat) », est-il indiqué. Cette sanction est similaire si vous circulez littéralement avec votre trottinette électrique, et d’ailleurs avec n’importe quel engin (patins à roulettes, skateboard, vélo ou trottinette mécanique).

Il est strictement « interdit de circuler dans tous les espaces de transport, que ce soit dans les couloirs, les salles d’échanges, les quais ou à bord », prévient la RATP. Et de conclure : « Vous seriez entièrement responsable des accidents qui vous surviendraient ou que vous causeriez à des tiers, à la RATP ou à ses agents ».


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).