Cette voiture électrique compacte et abordable cache bien son jeu avec un intérieur très spacieux

 

La firme chinoise Aion, propriété du groupe GAC vient de lever le voile sur le Y Younger, un SUV compact 100 % électrique affiché à 119 800 yuans, soit environ 16 200 euros. Rival des Tesla Model Y et autre Volkswagen ID.4, il pourrait tout à fait séduire la clientèle européenne.

Si Aion n’est pour l’heure présente que sur son marché natal, à savoir la Chine, la marque fondée par le groupe GAC en 2019 pourrait bien devenir incontournable au cours des prochaines années. Et pour cause, elle possède déjà une gamme composée de plusieurs modèles de voitures électriques et a récemment officialisé sa toute dernière création, la berline sportive Aion Hyper GT, rivale de la Tesla Model S et située sous l’incroyable Hyper SSR. Mais si la firme revient sur le devant de la scène en ce mois de mars, c’est pour un modèle tout à fait différent.

Un nouveau SUV compact

En effet, c’est désormais au tour du GAC Aion Y Younger de se dévoiler, alors que le constructeur chinois l’a officialisé sur son site web ainsi que sur sa page Weibo. Comme sur la plupart des voitures électriques du marché, nous retrouvons ici une calandre pleine, qui pourrait notamment nous rappeler le Model Y, rival frontal de ce nouvel arrivant dans la gamme, mais aussi le Hyundai Kona. La face avant se distingue toutefois par une signature lumineuse très originale, qui pourrait faire penser à des ailes.

De profil, le SUV adopte des proportions de monospace, avec sa garde au toit qui semble assez élevée, de même que sa ceinture de caisse. Bien sûr, nous retrouvons des protections de carrosserie sur les flancs ainsi que les passages de roues. L’arrières est tout aussi épuré, arborant une fine bande lumineuse qui fait également office de feu. Une élément stylistique qui nous rappelle également ce que propose Hyundai sur son nouveau Kona.

Comme le précise le site chinois It Home, le SUV électrique affiche une longueur de 4,54 mètres, qui lui permettrait également de rivaliser avec les Volkswagen ID.4 et autres Renault Mégane E-Tech s’il venait un jour jusqu’en Europe. Le tout mesure 1,87 mètre de large pour 1,65 mètre de haut. Des dimensions identiques à celles de l’Aion Y, présent dans la gamme depuis l’année 2021, après avoir été dévoilé au salon de Guangzhou en 2020.

Au total, seulement deux teintes de carrosserie sont proposées sur le SUV électrique, qui s’offre également des éléments orange. Si le Cx n’a pas été communiqué par le constructeur, on note qu’un certain travail sur l’aéro a tout de même été réalisé, puisque ce nouveau Y Younger se dote notamment de poignées intégrées à la carrosserie. Des jantes de 18 ou 19 pouces viennent compléter l’ensemble, avec un modèle conçu pour réduire la résistance de l’air, comme sur la nouvelle DS 3 E-Tense que nous avons pu tester.

Une autonomie décevante, mais un prix abordable

L’accès à bord se fait via un système sans clé, qui déverrouille la porte dès que l’on s’en approche. Le poste de conduite se veut quant à lui technologique, alors qu’il s’équipe d’un large écran tactile de 14,6 pouces, mais on ne sait pas s’il est compatible ou non avec Apple CarPlay et Android Auto. Celui-ci est associé à un combiné numérique de 10,25 pouces.

Au total, cinq personnes peuvent s’installer à bord de cet Aion Y Youger, qui affiche un empattement de 2,75 mètres. Le volume de coffre n’a quant à lui pas encore été communiqué par le constructeur. Ce dernier donne toutefois quelques informations techniques sur son SUV, qui se décline en une seule version. Ainsi, il est équipé d’un moteur électrique de 100 kW, soit environ 135 chevaux pour un couple de 176 Nm installé sur l’essieu avant.

Celui-ci est associé à une batterie LFP (lithium – fer – phosphate), une technologie bientôt adoptée par Stellantis, affichant une capacité de 51,9 kWh. Ainsi, l’autonomie est affichée à 430 kilomètres selon le cycle chinois CLTC. Ce qui équivaut à environ 365 kilomètres WLTP. En revanche, Aion n’a pas encore communiqué sur le temps nécessaire à la recharge et sur la puissance maximale pouvant être encaissée par la voiture.

Le SUV électrique, qui cible principalement une clientèle jeune dévoile en revanche déjà son prix, affiché à partir de 119 800 yuans, ce qui équivaut à 16 289 euros. Un prix abordable, mais qui sera très probablement revu à la hausse si le véhicule était commercialisé en Europe. Ainsi, le constructeur ferait partie de la nouvelle vague de marques chinoises à tenter leur chance chez nous, comme Nio, MG, BYD ou encore Xpeng et Leapmotor. Mais ce n’est pas sûr du tout pour le moment.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.