Le futur des voitures selon Elon Musk : un pas en avant que Tesla n’a pas (encore) fait

Les miroirs du passé (ou du présent)

 

Elon Musk évoque la fin des rétroviseurs classiques, une assertion surprenante étant donné que Tesla n'a pas encore adopté cette innovation, contrairement à des marques telles qu'Audi, Hyundai ou Lexus.

Rendu d’une Tesla sans rétro-viseurs, générée par IA // Source : Smoke-away / @SmokeAwayyy

L’un des débats les plus brûlants de l’automobile concerne les rétroviseurs, ces fidèles auxiliaires de la vision périphérique. Avec l’avènement des caméras, leur utilité est remise en question.

Il y a quelques années, en 2019 pour être précis, Elon Musk avait évoqué la possibilité que son Cybertruck soit dépourvu de rétroviseurs physiques au profit de versions électroniques. Elon Musk a toujours eu une perspective futuriste, et selon lui, « les rétroviseurs, latéraux et centraux, n’existeront plus dans le futur ». Toutefois, cette vision ne s’est pas entièrement concrétisée. Alors que le prototype du Cybertruck présenté en 2019 était sans rétroviseurs, la réalité a pris une tournure différente : les modèles de production en possèdent. Il en va de même pour la Tesla Model 3 restylée.

Tesla Model 3 (2024) // Source : Tesla

Tesla est loin d’être en avance dans le domaine. Des modèles tels que le XL1 de Volkswagen, l’Audi Q8 e-Tron, la Lexus ES ou encore la Hyundai Ioniq 6, ainsi que la Ioniq 5, ont tous incorporé des rétroviseurs électroniques, souvent en option. À la base, ce choix est motivé par la recherche d’une meilleure aérodynamique… et donc une meilleure efficience. En effet, sans ces appendices, la résistance au vent du véhicule diminue, augmentant ainsi son efficacité et, par conséquent, son autonomie, un atout majeur surtout à haute vitesse.

Audi Q8 e-Tron // Source : Ulrich Rozier pour Frandroid

L’intégration des caméras tout autour des voitures, pour la conduite autonome, rend, certes, les rétroviseurs traditionnels de moins en moins nécessaires. Chez Tesla, Hyundai et Kia, activer un clignotant déclenche instantanément la caméra latérale, éliminant les angles morts. Toutefois, cette technologie présente des inconvénients, notamment la nuit où la luminosité du clignotant peut interférer avec la qualité de l’image de la caméra.

Beaucoup de promesses

Même si l’idée est séduisante, le passage complet aux rétroviseurs électroniques nécessite encore de nombreuses améliorations, notamment en ce qui concerne la qualité des caméras et des écrans. Tesla a encore du pain sur la planche.

Finalement, même si Elon Musk est connu pour ses grandes déclarations, il est important de rappeler que la grande majorité de ses promesses ne se matérialisent pas. La suppression totale des rétroviseurs est certainement en cours, mais la technologie, bien que prometteuse, nécessite encore du temps pour mûrir et se généraliser. Dans l’industrie automobile, comme ailleurs, la prudence est de mise face aux promesses audacieuses.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !