Pourquoi les voitures électriques freineront encore mieux que les thermiques

 

Le spécialiste des freins Brembo va proposer au grand public une nouvelle technologie permettant d'améliorer considérablement le freinage des voitures, et notamment des voitures électriques. Ce système fera appel à l'intelligence artificielle pour adapter la force en fonction des besoins et de la faire varier sur chaque roue. Une révolution du freinage depuis l'apparition de l'ABS.

Si l’autonomie et le prix sont aujourd’hui deux aspects très important lors de l’achat d’une voiture électrique, d’autre éléments doivent aussi être pris en compte. C’est par exemple le cas de la sécurité, pourtant souvent mis de côté par les clients.

Une solution innovante

Pour savoir si une voiture est sûre, il faut alors se référer aux notations de l’organisme indépendant EuroNCAP, chargé de réaliser les crash-test de toutes les dernières nouveautés. Ce dernier a d’ailleurs récemment fait évoluer son protocole pour le rendre encore plus sévère. Outre Tesla, plusieurs constructeurs se sont particulièrement illustrés, à l’image de Nio avec ses ET5 et EL7.

Mais cette procédure évalue simplement la résistance d’une voiture en cas de choc et la présence de certaines aides à la conduite. Ainsi, elle demeure tout de même encore incomplète et ne prend pas en compte tous les éléments qui peuvent être déterminants dans un accident. C’est par exemple le cas des freins, qui revêtent évidemment une importance capitale, mais qui sont parfois négligés.

C’est ainsi que l’équipementier italien Brembo a récemment dévoilé une technologie très intéressante, permettant justement d’améliorer le freinage des voitures électriques. Cette dernière porte le nom de Sensify et est expliquée en détails sur le site de l’entreprise. Ce dispositif révolutionnaire fait appel à l’intelligence artificielle pour aider les voitures à freiner de manière plus efficace.

L’entreprise, qui collabore déjà avec de nombreuses marques telles que Porsche, Mercedes ou encore Nissan, explique que cette technologie garantit un « plaisir de conduire et une sécurité totale« . Selon cette dernière, l’algorithme développé est capable de reconnaître les situations dangereuses pour adapter le freinage en conséquence et apprendre ensuite des réactions du conducteur pour savoir comment intervenir.

Un fonctionnement simple

Sur les voitures actuelles, le système de freinage fonctionne grâce à une pression appliquée par les plaquettes sur les disques, de manière uniforme et identique sur les quatre roues via un dispositif hydraulique. Ensuite, l’ABS permet d’éviter de bloquer ces dernières et assure une bonne stabilité à la voiture. La nouvelle technologie de Brembo est quant à elle un peu différente.

En effet, et comme l’explique Automotive News, elle fait appel à deux unités de contrôle réparties sur les deux essieux qui analysent en temps réel la situation. En cas de freinage, une force différente est ensuite appliquée sur chaque roue, afin de garantir une efficacité maximale dans toutes les situations. Le circuit hydraulique est quant à lui remplacé par des actionneurs électromécaniques.

Ce n’est pas tout, car ce dispositif est aussi capable de s’adapter à la température des disques, ce qui permet de maximiser la durée de vie des pièces et de réduire les frais d’entretien. Et ce alors que la régénération d’énergie au freinage permet également de limiter l’usure des équipements, mais aussi d’améliorer considérablement la puissance de freinage. Ce qui explique pourquoi rouler en voiture électrique coûte moins cher qu’en thermique.

Si toutes les voitures seront compatibles avec cette technologie, Brembo indique que les modèles haut de gamme électriques seront servis en premier, sans doute en raison du coût élevé. Si aucun constructeur n’a encore été annoncé, Sensify devrait être commercialisé à partir de l’année prochaine.


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !