Google fait une démo de son Project Taara : une liaison optique sans fil à 20 Gbit/s

 

Il peut être difficile de créer une liaison filaire entre deux points, par exemple, lorsqu'il y a un fleuve au milieu. Google est en train de développer une nouvelle technologie de liaison optique sans fil. Les premiers résultats sont impressionnants.

Project Taara

Project Taara // Source : Google

Google est un fournisseur d’accès Internet mondial. Aux États-Unis, il fournit des connexions fibre optique à de nombreux particuliers. Dans le monde, ils ont pris plusieurs initiatives comme le Project Loon : l’idée était d’utiliser des ballons à hélium stratosphérique pour distribuer l’Internet sans fil.

Pour rappel, ces ballons étaient destinés à voler à environ 20 kilomètres du sol, et chaque ballon émettait un signal couvrant une zone d’environ 80 kilomètres de diamètre. Les tests ont permis d’obtenir un débit de 15 Mbits. Malheureusement, la conception des ballons posait un réel souci. De plus, les ballons étaient censés tenir 100 jours en vol avant de devoir être remplacés. Il y a aussi le projet qui utilisait des drones à énergie solaire en 2017.

Le nouveau projet mené par Google se nomme Project Taara, il s’agit d’une liaison optique sans fil.

Transférer 700 To de données sur près de 5 kilomètres

C’était à l’origine une brique du projet Loon : Alphabet (la maison mère de Google) a extrait cette partie pour en faire un projet unique nommé Taara. Son vrai nom est FSOC, pour Free Space Optical Communications, l’objectif est de créer une liaison haut débit de 20 Gbit/s à partir de deux points qui ont une ligne de vue dégagée.

Après de premières expérimentations en Inde, ainsi que des projets pilotes au Kenya, le laboratoire X de Google a révélé les performances de sa liaison optique sans fil qui a permis de relier deux villes à travers le fleuve Congo depuis Brazzaville en République du Congo et Kinshasa en République Démocratique du Congo. Au total, ce sont 700 To de données qui ont été transférées sur environ 5 kilomètres avec 99,99 % de disponibilité. C’est une liaison beaucoup plus économique et performante, jusqu’à 20 Gbit/s, qu’une connexion filaire entre les deux villes.

Les tests vont continuer : ils doivent tenir compte des conditions météorologiques, comme la brume, la pluie légère, le passage des oiseaux et bien d’autres obstacles qui nécessitent d’ajuster la puissance du laser, ainsi que son pointage.

Project Taara

Project Taara // Source : Google

Comme vous pouvez le voir sur le GIF ci-dessus, le système s’ajuste automatiquement pour permettre aux miroirs de se connecter. On se retrouve avec un faisceau lumineux d’une faible largeur qui touche une cible de 5 centimètres à 10 kilomètres de distance. Le système peut s’ajuster dans un cône de plus ou moins 5 degrés. Si jamais c’est nécessaire, une équipe d’ingénieurs peut également intervenir pour apporter des ajustements plus précis.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Les derniers articles