l’UFC-Que Choisir fait le point sur les plaintes reçues par ses abonnés dans le secteur des télécoms.

Les abonnés français mécontents

Le record de 2016, qui avait vu une augmentation des plaintes de 20%, n’a pas été battu en 2017. Dans un rapport publié sur son site, l’UFC-Que Choisir annonce que les plaintes n’ont augmenté « que » de 4,8% en 2017. Si vous suivez l’actualité du secteur sur FrAndroid, vous savez que 2017 n’a pas été de tout repos pour les abonnés français qui ont notamment vu leurs factures augmenter discrètement pendant l’été.

Les factures sont justement à l’origine de nombreuses plaintes : options payantes non sollicitées ou jugées inutiles, factures parfois incompréhensibles, erreurs de facturation, etc. Les autres problèmes concernent un réseau parfois défaillant, ou des problèmes de livraison ou de résiliation.

SFR : champion des plaintes

Comme le magazine 60 millions de consommateurs en décembre dernier, l’UFC a pu dresser un classement des mauvais élèves en comptabilisant les plaintes par opérateurs. Sans surprise, c’est une nouvelle fois SFR qui est en tête des suffrages, avec plus de 6 500 litiges (en baisse de 3% par rapport à l’année précédente). L’opérateur au carré rouge a décidément un talent pour irriter ses clients puisqu’il est « à l’origine de près de la moitié des litiges dans le secteur des télécoms », singulière performance.

La deuxième place du podium est occupée par Orange, avec 1 700 litiges enregistrés (en baisse de 9%), puis par Free (stable par rapport à l’année dernière) et enfin Bouygues Telecom. Ce dernier est toutefois le seul opérateur à voir le nombre de litiges augmenter, de près de 11%, par rapport à 2016.

À lire sur FrAndroid : SFR : sans concurrence quand il s’agit de pourrir la vie de ses clients